Vaccin antigrippal : questions et réponses

Le vaccin antigrippal a prouvé son efficacité sur tout le rang d'âge de la population, avec des pourcentages qui varient entre 30 % et 74 %, en fonction de la saison et de la concordance du vaccin.
Vaccin antigrippal : questions et réponses

Dernière mise à jour : 13 mars, 2021

Le développement du vaccin antigrippal a supposé un grand progrès dans le champ de la médecine. Son utilisation a permis de sauver des milliers de vies car il nous empêche de souffrir de la grippe, l’une des maladies les plus communes actuellement.

La grippe est en effet la maladie la plus fréquente dans les pays développés. Il s’agit d’une maladie infectieuse aiguë qui touche les voies respiratoires de n’importe qui, que ce soit un nouveau-né, un adulte ou une personne âgée.

L’administration du vaccin antigrippal est la façon la plus efficace de prévenir cette maladie et ses complications. Depuis qu’il a été introduit, le vaccin a prouvé son efficacité sur tout le rang d’âge de la population, avec des pourcentages qui varient entre 30 % et 74 %, en fonction de la saison et de la concordance du vaccin.

Par ailleurs, on estime que la vaccination antigrippale réduit de 80 % le nombre d’hospitalisations par pneumonie chez les personnes de plus de 65 ans et d’environ 22 % la mortalité chez les adultes de plus de 75 ans atteints de maladies chroniques.

Néanmoins, même s’il s’agit d’un vaccin très habituel dans la population générale, il y a toujours une série de questions qui requièrent des réponses. Nous allons donc vous parler des doutes les plus habituels pour mieux comprendre son efficacité et son fonctionnement.

Pourquoi le vaccin antigrippal s’administre-t-il chaque année ?

L’une des caractéristiques les plus notables du virus produit par la grippe est qu’il peut changer sa structure de façon très rapide. Ce changement porte le nom de mutation. Ainsi, les vaccins contre la grippe doivent être revus tous les ans pour protéger la population.

Les types de virus de la grippe se dénomment A, B et CLe premier est généralement responsable des grandes épidémies de grippe et est en constante mutation. Le type B ne déclenche généralement que de petits foyers et le C, des maladies légères.

Un virus en image.

La raison pour laquelle le vaccin antigrippal change constamment est parce que le virus de la grippe subit des mutations qui changent très rapidement sa structure.

Qui doit se vacciner contre la grippe ?

Le vaccin antigrippal doit s’administrer chaque année à une série de groupes de population qui sont considérés comme des groupes à risques. On doit aussi l’administrer aux groupes de gens qui s’occupent de ces personnes qui ont plus de probabilités d’être infectées ou cohabitent avec elles.

Les groupes à risques sont :

  • Personnes de plus de 65 ans.
  • Adultes ou enfants avec des problèmes pulmonaires ou cardiaques.
  • Résidents de maisons de retraite ou d’autres institutions qui cohabitent avec des personnes atteintes de maladies chroniques.
  • Personnes traitées, au cours de l’année passée, pour une fibrose kystique, des problèmes de reins, une anémie, de l’asthme sévère ou des maladies métaboliques chroniques.
  • Personnes immunodéprimées, comme les patients traités par chimiothérapie ou atteints du VIH.

Ceci peut vous intéresser : 7 questions sur la vaccination

Le vaccin antigrippal a-t-il des effets secondaires ?

Le vaccin antigrippal est une formule très sûre et, dans la majorité des cas, il ne présente aucun effet secondaire. Néanmoins, comme tous les médicaments sur le marché, il peut produire des effets indésirables.

Les effets secondaires des médicaments sont tous ces symptômes qui se produisent de façon indésirable et non intentionnelle avec le traitement d’un médicament. Ainsi, le vaccin antigrippal peut produire, même si ce n’est que dans de très rares cas, un peu de fièvre pendant quelques jours ou une douleur à l’endroit de l’injection.

Un vaccin chez une femme.

Dans la majorité des cas, le vaccin antigrippal est sûr et n’a pas d’effets secondaires. Néanmoins, dans de rares cas, il peut provoquer de la fièvre une gêne dans la zone d’injection.

Dans quelles situations ne doit-on pas administrer ce vaccin ?

De la même façon qu’il existe une série de personnes que l’on doit vacciner, la vaccination est contre-indiquée pour d’autres. Certaines doivent consulter un médecin pour savoir si elles doivent se faire ce vaccin car les risques et bénéfices doivent être évalués. Nous parlons des groupes de population suivants :

  • Personnes qui sont allergiques aux œufs : le vaccin peut en effet contenir des protéines de ces derniers.
  • Patients atteints de fièvres ou de maladies graves.
  • Femmes enceintes ou avec une grossesse possible.

Les personnes qui ne doivent pas recevoir ce vaccin sont celles qui ont eu une réaction modérée ou grave après l’administration d’une dose et celles qui ont souffert de paralysie à cause du syndrome de Guillain-Barré, selon les études réalisées.

Conclusion

Le vaccin antigrippal a supposé un grand bénéfice pour la santé des personnes. Consultez votre médecin pour savoir si vous devez vous faire vacciner de façon annuelle, si vous ne devez pas recevoir ce vaccin ou s’il n’est pas nécessaire de vous faire vacciner.

Cela pourrait vous intéresser ...
Vaccins contre les allergies : questions et réponses
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Vaccins contre les allergies : questions et réponses

Les vaccins contre les allergies sont un des traitements permettant de remédier aux réactions allergiques. Ils soulagent les symptômes, voire les éliminent.



  • Alija, F. J. R. (2009). La gripe. Revista Medica de Homeopatia. https://doi.org/10.1016/S1888-8526(09)70036-0
  • Duque, S. S. M., Moreno, A. P., Hurtado, G., & Montoya, M. P. A. (2001). Efectividad de una vacuna antigripal en una población laboral colombiana. Revista Panamericana de Salud Publica/Pan American Journal of Public Health. https://doi.org/10.1590/s1020-49892001001000003
  • Castilla, J., Arregui, L., Baleztena, J., Barricarte, A., Brugos, A., Carpintero, M., … Zubicoa, J. (2006). Incidencia de la gripe y efectividad de la vacuna antigripal en la temporada 2004-2005 Incidence of influenza and influenza vaccine effectiveness in the 2004-2005 season. An. Sist. Sanit. Navar.