Voici les actualités santé qui se sont le plus démarquées en 2022

Certaines actualités santé de 2022 ont été marquantes. Voyons ensemble quelles ont été les plus importantes.
Voici les actualités santé qui se sont le plus démarquées en 2022
Leonardo Biolatto

Rédigé et vérifié par le médecin Leonardo Biolatto.

Dernière mise à jour : 04 janvier, 2023

Nous retraçons ici les actualités santé qui se sont le plus démarquées en 2022 et qui ont été publiées sur la quasi-totalité des portails web. Parmi elles, figurent notamment les nouvelles dispositions contre la pandémie de COVID-19 et l’épidémie de mpox.

D’autres épidémies sont passées plus inaperçues, mais ont eu de fortes répercussions dans des zones géographiques spécifiques. Le choléra en Haïti, par exemple.

1. Omicron, la vaccination contre la COVID-19 et le million de morts

Le début de l’année 2022 a commencé avec une nouvelle variante du SARS-CoV-2, appelée omicron. Cette version plus contagieuse mais moins létale du virus s’est propagée rapidement alors que les frontières internationales commençaient à s’ouvrir.

Plusieurs pays de l’hémisphère nord ont repensé les mesures d’ouverture pendant l’hiver. Au contraire, dans l’hémisphère sud, le retour à la normalité a été priorisé, avec le vent en faveur des fortes chaleurs.

Dans tous les cas, le nouveau scénario a été différent de celui de 2020. La plus grande couverture vaccinale et la préparation préalable des systèmes hospitaliers ont permis un processus d’adaptation plus efficace.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a déclaré ce qui suit en mai :

La pandémie de COVID-19 est-elle terminée ? Non, ce n’est certainement pas fini.

~ Ghebreyesus ~

Les données statistiques ont soutenu cette déclaration de la plus haute autorité en matière de santé mondiale. C’est en août 2022 que le record tragique de 1 million de décès dus à la COVID-19 a été atteint. Bien que la courbe des décès ait ralenti au cours de la dernière année, ce record est un bien triste record.



[/atomik -lu-aussi ]

Inégalité vaccinale

L’avancée de la vaccination contre la COVID-19 a été notoire. Les vaccins ont été mis au point en un temps record et distribués par le biais de mécanismes mis en place à cet effet.

Cependant, l’inégalité dans l’arrivée des doses vers les pays à faible revenu est aussi une actualité sanitaire qui s’est démarquée en 2022. L’Afrique a été l’un des continents avec le plus faible arrivage de vaccins.

Selon les données officielles, près de 70 % de la population mondiale a reçu au moins une dose. Mais si nous nous concentrons sur les pays à faible revenu, ce chiffre tombe à 25,1 %.

Le Chili est le pays avec le taux de population ayant complété le protocole initial (2 doses) le plus élevé. 90 % des Chiliens répondent à cette caractéristique. Sur le continent africain, ce chiffre tombe à 26 %.

Coronavirus.
Le SRAS-CoV-2 fait partie de la famille des coronavirus, à l’origine d’autres épidémies mondiales.



[/atomik-read – trop]

2. Mpox, un nouveau nom pour une maladie

L’épidémie de mpox a choqué le monde et alarmé plusieurs pays qui ouvraient leurs frontières à la suite de la pandémie de COVID-19. C’est pourquoi tout ce qui touche à cette maladie virale fait partie des actualités santé les plus marquantes de 2022.

En mai 2022, aucun cas officiel de mpox n’avait été signalé. C’était une pathologie limitée à l’Afrique et à quelques épidémies sporadiques. Cependant, en août de cette même année, des pic d’infections ont été atteints dans la même journée dans des pays lointains, en Amérique et en Europe.

Le nom d’origine de la maladie était “la variole du singe”. L’OMS a chargé une commission spéciale de renommer le virus et la maladie. Cette commission a suivi les lignes directrices de l’Organisation mondiale de la santé pour la dénomination des pathologies, lesquelles ont été publiées en 2015.

Ainsi, en novembre 2022, les points suivants ont été résolus :

  • Mpox est devenu la désignation officielle de la maladie en anglais et dans d’autres langues.
  • L’utilisation du terme monkeypox et de la variole du singe est autorisée jusqu’en novembre 2023, date à laquelle ces dénominations cesseront de s’appliquer et ne pourront plus être utilisées dans les documents officiels.

La situation réelle

Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis, 72 décès dus au mpox en 2022 dans le monde ont été confirmés. Le chiffre total de cas confirmés s’élèvait lui à 83 424.

Bien que la létalité semble faible, il faut considérer que l’expansion des infections est historique. La plupart des pays qui ont signalé des cas en 2022 n’avaient aucun enregistrement antérieur du virus.

Les États-Unis sont en tête du classement avec 29 740 cas confirmés. Nous avons ensuite le Brésil, avec 10 375 cas en 2022 et 14 décès.

En raison de l’expansion rapide depuis août, les CDC ont mis en place une campagne de vaccination pour la population américaine, basée sur deux groupes à risque :

  1. Les personnes qui ont été exposées au virus ;
  2. Les personnes qui pourraient être exposées au virus dans un futur proche.

Début décembre, le ministère espagnol de la Santé a mis à jour ses recommandations pour cette vaccination, établissant que les groupes suivants doivent être vaccinés :

  1. Personnes à risque en raison de leurs pratiques sexuelles (hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes) ou en raison de leur profession ;
  2. Contacts étroits avec des patients confirmés ; ils doivent recevoir une dose du vaccin dans les 4 premiers jours suivant le contact, notamment ceux qui souffrent d’une maladie immunosuppressive, les femmes enceintes et les enfants.

3. Épidémies

Certaines épidémies dans le monde ont fait partie des actualités sanitaires les plus marquantes en 2022. Bien qu’elles aient pu passer inaperçues à certains endroits, elles n’ont cessé de causer inquiétudes et problèmes aux pays qui les ont subies.

Ebola a de nouveau frappé l’Ouganda. Une variante du virus dont on n’avait pas entendu parler depuis près de 10 ans a fait son apparition. Cette épidémie s’est ajoutée à la sixième vague d’infections, lesquelles ont eu lieu au cours des 4 dernières années en République démocratique du Congo.

Au total, les statistiques font état de 141 cas et 55 décès dus à Ebola jusqu’à l’année 2022.

Haïti a dû faire face à une nouvelle épidémie de choléra. La situation a été exacerbée par le manque d’accessibilité à l’eau potable, y compris dans les centres de santé.

L’histoire de cette maladie dans le pays est erratique et compliquée. En octobre 2010, il y a eu une épidémie majeure qui a attaqué plus de 820 000 personnes, dont 9 192 sont décédées. Puis, en janvier 2019, les cas avaient disparu, disparition qui a donné lieu à la déclaration d’éradication en février 2022. Cependant, septembre 2022 a marqué la reprise des cas et il y a aujourd’hui 11 953 patients atteints de choléra en Haïti.



[/atomik -lu-aussi ]

4. Changement climatique et santé

Parmi les grandes actualités sanitaires de 2022 et des années précédentes, nous ne pouvons pas ne pas citer le changement climatique. Les inondations, les vagues de chaleur et les vagues polaires favorisent la propagation des maladies à un rythme plus rapide.

De plus en plus d’études certifient l’effet des changements climatiques sur la santé humaine. Selon les données recueillies par The Lancet en 2022, les effets attribuables à ce problème sont les suivants :

  • Les décès liés aux vagues de chaleur ont augmenté de 68 % au cours des 20 dernières années.
  • Le changement climatique dans les zones côtières augmente la transmission du paludisme de 31,3 %.
  • 98 millions de personnes supplémentaires sont entrées dans un état d’insécurité alimentaire en 2022, en raison de la disponibilité réduite des aliments, situation causée par la chaleur extrême.
La canicule fait partie des actualités santé qui se sont le plus démarquées cette année.
Les vagues de chaleur semblent de plus en plus fréquentes dans le monde, ce qui entraîne des problèmes de santé.

5. L’intelligence artificielle est une réalité en santé

Les applications et les programmes d’intelligence artificielle gagnent du terrain dans le domaine de la santé. De plus en plus de systèmes de réseaux neuronaux sont développés pour contribuer au diagnostic et au traitement des maladies.

La pandémie de COVID-19 a accéléré la mise en œuvre de la télémédecine et la diffusion de systèmes prêts à fournir des réponses rapides à partir de la technologie. Dans le même temps, les développeurs d’intelligence artificielle deviennent plus efficaces pour guider le processus d’apprentissage des réseaux de neurones et de l’apprentissage en profondeur.

Aujourd’hui, nous disposons d’applications pour détecter les infarctus du myocarde, de mécanismes de dépistage non invasifs pour prédire l’apparition de la maladie de Parkinson et d’algorithmes pour aider à traiter les métastases du cancer du côlon. Jusqu’où irons-nous ? Est-il possible de se faire passer pour des médecins ?

De nombreuses questions éthiques se posent autour de l’intelligence artificielle en santé. Qui s’occupe des erreurs possibles de la technologie quand il s’agit d’une vie humaine ? Aussi 2022 a été une année pour faire place à la philosophie et à la morale dans la vie quotidienne de plus en plus automatisée.

Les données de santé recueillies par nos appareils intelligents méritent une section de sécurité. En plus de compter les pas et de mesurer la fréquence cardiaque, les téléphones enregistrent où nous allons, quand nous y allons et qui est avec nous. Ces données relèvent-elles de la santé ou constituent-elles une rupture de confidentialité ?



[/atomik- read -trop]

Les actualités santé les plus marquantes de 2022 sont toujours d’actualité en 2023

Le coronavirus, le mpox, l’intelligence artificielle et le changement climatique continueront d’être d’actualité en 2023. Nous allons malheureusement continuer d’entendre parler de ces réalités dans les mois à venir.

Vous souveniez-vous de ces actualités santé ? Selon vous, quel sera l’événement sanitaire le plus important de l’année à venir ?

Cela pourrait vous intéresser ...
Ce sont les 4 champignons les plus dangereux pour la santé selon l’OMS
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Ce sont les 4 champignons les plus dangereux pour la santé selon l’OMS

Les champignons les plus dangereux pour la santé humaine sont répertoriés par l'OMS et la liste en mentionne 4 comme prioritaires.



  • Edouard Mathieu, Hannah Ritchie, Lucas Rodés-Guirao, Cameron Appel, Charlie Giattino, Joe Hasell, Bobbie Macdonald, Saloni Dattani, Diana Beltekian, Esteban Ortiz-Ospina and Max Roser (2020) – “Coronavirus Pandemic (COVID-19)”. Published online at OurWorldInData.org. Retrieved from: ‘https://ourworldindata.org/coronavirus’ [Online Resource]
  • El-Sherif, Dina M., et al. “Telehealth and Artificial Intelligence insights into healthcare during the COVID-19 pandemic.” Healthcare. Vol. 10. No. 2. MDPI, 2022.
  • Joloudari, Javad Hassannataj, et al. “Application of Artificial Intelligence Techniques for Automated Detection of Myocardial Infarction: a Review.” (2022).
  • Keswani, Anjeni, Hana Akselrod, and Susan C. Anenberg. “Health and clinical impacts of air pollution and linkages with climate change.” NEJM Evidence 1.7 (2022): EVIDra2200068.
  • Romanello, Marina, et al. “The 2022 report of the Lancet Countdown on health and climate change: health at the mercy of fossil fuels.” The Lancet 400.10363 (2022): 1619-1654.
  • Rompianesi, Gianluca, et al. “Artificial intelligence in the diagnosis and management of colorectal cancer liver metastases.” World Journal of Gastroenterology 28.1 (2022): 108.
  • Rubin, Daniel HF, et al. “Reemergence of cholera in Haiti.” New England Journal of Medicine (2022).
  • Yang, Yuzhe, et al. “Artificial intelligence-enabled detection and assessment of Parkinson’s disease using nocturnal breathing signals.” Nature medicine 28.10 (2022): 2207-2215.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.