Zéro contact : le baume de la dépendance émotionnelle

Bien que cela puisse paraître difficile et même si nous expérimentons des rechutes, rompre tout contact avec la personne dont nous dépendons sera bénéfique pour surmonter cette dépendance émotionnelle et commencer à nous valoriser.

La dépendance affective nous amène à nous attacher à quelqu’un par peur d’être seul ou de ne trouver personne d’autre. Par conséquent, la pratique du zéro contact dans ces circonstances est plus que recommandée.

Parfois, ce type de dépendance nous amène à choisir des partenaires qui peuvent nous nuire. Abus psychologique ou physique, manipulations, mensonges, infidélités…

Cependant, cela peut aussi ne pas être le cas.

Lisez également cet article : Signes qui montrent que votre partenaire est « toxique »

Ce qui doit être clair, c’est que toute relation basée sur une dépendance émotionnelle de l’autre est toxique.

La dépendance émotionnelle ou « Je ne peux pas vivre sans toi »

deux personnes qui s'enlacent

La peur d’être seul peut nous faire croire que nous ne pouvons pas vivre sans l’autre personne. Cependant, en réalité, ce n’est pas vrai.

Si l’autre personne nous quitte, part et nous abandonne, il n’y a aucune possibilité de revenir avec elle. Que faisons-nous alors ? Nous commençons une nouvelle relation immédiatement.

Les gens qui ont peur d’être seuls et qui dépendent des autres le font parce qu’ils croient que c’est seulement de cette façon qu’ils peuvent être heureux. Leur estime de soi est si faible que leur vie et leur personnalité sont celles de la personne avec laquelle ils s’attachent.

Par conséquent, lorsqu’une rupture se produit, ils se sentent vides. Ils n’ont pas pris soin d’eux-mêmes, ils ne savent pas ce qu’ils aiment ou ce que sont leurs rêves. Ils sont perdus.

La raison pour laquelle ils sont si attachés à quelqu’un n’est pas qu’ils considèrent que c’est pour la vie ou que sans cette personne ils ne peuvent pas vivre. C’est qu’ils ne peuvent pas vivre seuls !

Par conséquent, il est normal qu’ils accumulent des relations les unes après les autres. Toutes échouent, mais ils ne savent pas pourquoi. La raison est qu’ils choisissent leur partenaire en fonction d’un besoin, et non parce qu’ils ressentent un véritable amour.

Rappelez-vous : Vous n’avez besoin de personne pour vous compléter : vous êtes une personne entière

Le malheur et l’insatisfaction ainsi que la répétition du même type de relation amoureuse sont ce qui fait que ces personnes aient besoin de l’aide d’un professionnel.

La recommandation ? Le zéro contact.

L’importance du zéro contact dans une dépendance affective

personne regardant son téléphone portable

Quand un psychologue recommande à une personne de mettre en pratique le zéro contact avec la personne dont elle dépend, cela semble impossible.

Penser à bloquer le WhatsApp, ne pas répondre à ses appels ou lui dire «non» si elle nous téléphone, semble quelque chose d’impossible à réaliser.

Parfois, la personne peut se sentir très coupable, parce qu’elle tombe dans son propre piège, et alors elle se sent mal. Le genre de relation de dépendance qu’elle maintient ne la rend pas heureuse et elle le sait.

Lisez aussi cet article : 5 techniques pour vous désintoxiquer émotionnellement

En effet, une personne dépendante a des moments de lucidité dans lesquels elle se dit «je dois partir», «je serais mieux seule qu’avec cette personne», «cette personne me fait du mal».

Cependant, cette force qui peut l’envahir à certains moments peut la faire rechuter dans d’autres circonstances pour la reconduire sur le mauvais chemin.

Patience, volonté et temps

sablier

Sortir de la dépendance affective même en mettant en pratique le zéro contact n’est pas quelque chose qui se passe du jour au lendemain.

Comme pour toute autre dépendance, il faut du temps et de la patience, car il y aura des rechutes.  Nous arriverons à vaincre le zéro contact et nous aurons avancé d’un pas.

Cette démarche va nous aider à prendre plus conscience de cette dépendance et à réaliser que nous ne sommes pas bien si nous continuons sur le même chemin. C’est très important.

Toutes les personnes dépendantes émotionnellement rencontrent des rechutes et trébuchent sur la même pierre jusqu’à ce qu’elles parviennent à rendre ces moments de lucidité de plus en plus présents.

Le moment venu, après une période de lutte contre nos propres démons, cette pratique peut nous ouvrir complètement les yeux et nous permettre de prendre une décision qui sera sans aucun doute bénéfique.

Ne manquez pas de lire : Je t’aime, mais je n’ai pas besoin de toi

On peut sortir de la dépendance émotionnelle. Il suffit de se débarrasser des croyances qui nous font croire que sans partenaire, nous échouons ou que nous ne pouvons pas être heureux.

Une fois que nous avons mis un pied en dehors de la tendance à rentrer dans des relations addictives, nous pouvons commencer à nous aimer et nous respecter, afin d’établir des relations saines dans lesquelles nous ne dépendons ni n’avons besoin des autres.

Pour être plus heureux, il faut apprendre à être optimiste. Cela ne consiste pas à ne jamais rien voir de mauvais, mais à savoir faire ressortir quelque chose de positif de chaque situation adverse et se réaffirmer comme un être capable.

 

A découvrir aussi