10 bénéfices de la mélatonine

12 octobre 2020
La mélatonine est une hormone qui régule les rythmes circadiens du corps liés à la lumière. Elle a de nombreux bénéfices mais les connaissez-vous ? Découvrez-les vite !

Lorsqu’on parle des bénéfices de la mélatonine, on fait habituellement référence au sommeil et à la régulation du cycle de sommeil-veille. Or, dernièrement, beaucoup d’études ont été menées sur son utilisation dans d’autres domaines.

Les concentrations sériques de cette substance varient considérablement avec l’âge et les bébés sécrètent des niveaux très bas de mélatonine avant leurs 3 mois. La sécrétion augmente et devient circadienne avec le développement infantile. Mais connaissez-vous les bénéfices de la mélatonine ? Nous allons vous les détailler tout au long de cet article.

Les bénéfices de la mélatonine

La mélatonine régule les cycles circadiens comme le rythme sommeil-veille, les rythmes neuroendocriniens ou les cycles de température corporelle. Mais elle apporte d’autres bénéfices. Découvrez-les !

1. Anticonvulsive

Une crise épileptique et une période post-ictale, en plus de leurs caractéristiques, se démarquent par une consommation massive d’énergie. On pense que cela conduit à un stress oxydatif et à une plus grande production de radicaux libres, ce qui se traduit par un vieillissement cellulaire et une détérioration du métabolisme.

Des études réalisées par Physiological Research ont conclu qu’administrer de la mélatonine avant une convulsion tonico-clonique réduit les niveaux de radicaux hydroxyles générés par la suite. Il s’agit là d’une application compliquée dans le champ pratique de la médecine mais on continue à l’étudier.

2. Un antihypertenseur

La mélatonine est impliquée dans la régulation de la pression artérielle et le fonctionnement cardiovasculaire autonome. Chez des patients souffrant d’hypertension essentiellel’ingestion répétée de mélatonine avant de se coucher permet de réduire de façon significative la pression artérielle nocturne.

D’un côté, elle révèle des propriétés antioxydantes et maintient des concentrations adéquates en oxyde de nitrogène, un vasodilatateur puissant. De l’autre, elle améliore la fonction de l’endothélium et réduit l’activité du système adrénergique.

La mesure de la pression artérielle.

La mélatonine aurait une influence sur les valeurs de la pression artérielle, et les personnes souffrant d’hypertension pourraient donc en tirer des bénéfices.

3. Les bénéfices de la mélatonine pour la prévention du cancer

Dans une révision d’études de 2017, on a démontré le rôle oncostatique de la mélatonine au niveau de plusieurs cancers, comme les cancers du sein, des ovaires, de la prostate, de la bouche, de l’estomac ou du colon. Cette caractéristique n’est pas curative mais contribuerait à freiner le processus évolutif de certaines tumeurs, pour qu’elles ralentissent leur reproduction anormale de cellules.

La mélatonine a aussi montré qu’elle pouvait contribuer dans la chimiothérapie du cancer du sein. Elle renforcerait en effet les effets thérapeutiques et réduirait les effets secondaires des médicaments et des radiations.

4. Anti-vieillissement

L’application de mélatonine topique peut être bénéfique car elle pénètre dans la strate cornéenne et y forme un dépôt grâce à sa structure chimique lipophile distinctive. Elle peut ainsi se loger dans la structure de la peau pour libérer ses bienfaits de façon progressive.

On peut donc espérer que la production de mélatonine intra-cutanée endogène, en plus de la mélatonine appliquée de manière topique, représentent l’un des systèmes de défense antioxydante les plus puissants face au vieillissement de la peau causé par les rayons UV.

5. Une régulatrice du système immunitaire

La mélatonine régule aussi les processus inflammatoires et immunitaires, en activant et en inhibant ces réponses. Par ailleurs, sa très grande capacité antioxydante permet d’éliminer le stress oxydatif des tissus enflammés.

Avec ses effets endocriniens et paracrines, elle réalise les actions suivantes :

  • Elle module les enzymes pro-inflammatoires.
  • Elle contrôle la production de médiateurs inflammatoires comme les cytokynes et les leucotriènes.
  • Par ailleurs, elle régule la vie utile des leucocytes.

6. Bénéfices de la mélatonine en tant que neuro-protectrice

Un dysfonctionnement de la régulation de la synthèse de mélatonine est responsable de ses changements au cours des premières étapes de la maladie d’Alzheimer. Ainsi, des études du Journal of Pineal Research indiquent que la réactivation du cycle circadien à travers la photothérapie et des suppléments avec cette substance ont montré des résultats positifs prometteurs.

On a pu voir un effet neuroprotecteur clé qui permet son utilisation pour la prévention de maladies neurodégénératives caractéristiques de l’âge avancé. Parmi elles, Alzheimer.

7. Antioxydante

La mélatonine est un grand agent neutralisateur des radicaux libres qui se trouvent dans le corps. Les radicaux libres sont des substances oxydantes.

Des études réalisées par Life Sciences concluent que la mélatonine, qui est un composé soluble en lipides, est deux fois plus active que la vitamine E, dont on pense qu’il s’agit de l’antioxydant lipophile le plus efficace.

8. Motilité gastro-intestinale

La mélatonine prévient les ulcérations de la muqueuse gastro-intestinale à travers :

  • Sa capacité antioxydante.
  • En réduisant la sécrétion d’acide chlorhydrique.
  • La stimulation du système immunitaire.
  • En favorisant la régénération épithéliale dans l’estomac.
  • En augmentant la micro-circulation.

Grâce à ses propriétés uniques, la mélatonine pourrait être utile pour la prévention ou le traitement de la colite ulcéreuse, les ulcères gastriques, le syndrome de l’intestin irritable et les coliques infantiles.

Lisez également : 9 aliments riches en mélatonine pour améliorer la qualité du sommeil

9. Cycle reproductif et bénéfices de la mélatonine

La mélatonine a des effets physiologiques sur la reproduction et la maturation sexuelle, à travers la régulation à la baisse de l’expression génique de l’hormone libératrice de gonadotrophines (GnRH) dans un schéma cyclique pendant une période de 24 heures. La libération rythmique de GnRH contrôle la sécrétion de l’hormone lutéinisante (LH) et de l’hormone folliculo-stimulante (FSH).

L'importance du sommeil.

Le sommeil est l’une des fonctions primordiales régulées par la mélatonine mais ce n’est pas la seule.

10. Trouble du spectre de l’autisme

En ce qui concerne le trouble du spectre de l’autisme (TSA), les anomalies dans le système sérotoninergique et les altérations du rythme sommeil-veille observées chez les enfants atteints de TSA suggèrent une sécrétion altérée de mélatonine.

Les troubles du sommeil, et principalement l’augmentation de l’état de latence, la réduction du nombre d’heures et les réveils nocturnes avec une insomnie sont observés chez 50 à 80 % des personnes atteintes d’autismeLa mélatonine pourrait améliorer la qualité de vie de ces patients ainsi que de leurs proches.

Recommandations au sujet de la mélatonine

Le corps sécrète une plus grande quantité de mélatonine la nuit. La force du stimulus lumineux que l’on absorbe au cours de la journée, accompagnée de l’horloge biologique, détermine la valeur totale de la substance sécrétée par le corps.

Avant de consommer de la mélatonine, l’idéal est de consulter un médecin, surtout si l’on souffre d’une maladie. C’est le professionnel qui déterminera si elle est indiquée ou non. Ces bénéfices que nous vous avons commentés n’en sont, pour une grande partie, qu’à un stade expérimental, et l’on doit donc évaluer attentivement chaque cas clinique pour définir son utilisation.

 

 

  • Tordjman S, Chokron S, Delorme R, et al. Melatonina: farmacología, funciones y beneficios terapéuticos. Curr Neuropharmacol . 2017; 15 (3): 434-443. doi: 10.2174 / 1570159X14666161228122115
  • Kostoglou-Athanassiou I. Aplicaciones terapéuticas de la melatonina. Ther Adv Endocrinol Metab . 2013; 4 (1): 13-24. doi: 10.1177/2042018813476084
  • Jan JE, Bax MC, Owens JA, Ipsiroglu OS, Wasdell MB. Neurophysiology of circadian rhythm sleep disorders of children with neurodevelopmental disabilities. Eur J Paediatr Neurol. 2012;16(5):403-412. doi:10.1016/j.ejpn.2012.01.002
  • Mareš J, Stopka P, Nohejlová K, Rokyta R. Oxidative stress induced by epileptic seizure and its attenuation by melatonin. Physiol Res. 2013;62 Suppl 1:S67-S74.
  • Li Y, Li S, Zhou Y, et al. Melatonin for the prevention and treatment of cancer. Oncotarget. 2017;8(24):39896-39921. doi:10.18632/oncotarget.16379
  • Fischer TW, Slominski A, Zmijewski MA, Reiter RJ, Paus R. Melatonin as a major skin protectant: from free radical scavenging to DNA damage repair. Exp Dermatol. 2008;17(9):713-730. doi:10.1111/j.1600-0625.2008.00767.x
  • Radogna F, Diederich M, Ghibelli L. Melatonin: a pleiotropic molecule regulating inflammation. Biochem Pharmacol. 2010;80(12):1844-1852. doi:10.1016/j.bcp.2010.07.041
  • Wu YH, Swaab DF. The human pineal gland and melatonin in aging and Alzheimer’s disease. J Pineal Res. 2005;38(3):145-152. doi:10.1111/j.1600-079X.2004.00196.x
  • Scheer FA, Van Montfrans GA, van Someren EJ, Mairuhu G, Buijs RM. Daily nighttime melatonin reduces blood pressure in male patients with essential hypertension. Hypertension. 2004;43(2):192-197. doi:10.1161/01.HYP.0000113293.15186.3b
  • Bubenik GA. Gastrointestinal melatonin: localization, function, and clinical relevance. Dig Dis Sci. 2002;47(10):2336-2348. doi:10.1023/a:1020107915919
  • González González, Alicia. “Efectos sensibilizadores de la melatonina a la quimioterapia ya la radioterapia en el cáncer de mama: acciones antiangiogénicas y adipogénicas.” (2019).
  • Roy D, Belsham DD. Melatonin receptor activation regulates GnRH gene expression and secretion in GT1-7 GnRH neurons. Signal transduction mechanisms. J Biol Chem. 2002;277(1):251-258. doi:10.1074/jbc.M108890200