10 types d'hallucinations : caractéristiques et causes possibles

Une hallucination est un détachement de la réalité provoqué par des facteurs neurologiques. Il en existe différents types qu'il est important de connaître.
10 types d'hallucinations : caractéristiques et causes possibles

Dernière mise à jour : 13 juillet, 2021

Lorsque l’on parle d’hallucinations, cela intrigue et préoccupe beaucoup d’individus. La raison de l’inquiétude suscitée par ce terme est qu’il est associé à la folie. Tout d’abord, il est important de préciser qu’il existe plusieurs types d’hallucinations. Mais dans tous les cas, les personnes présentent un détachement de la réalité.

En général, les hallucinations peuvent se définir comme des réponses sensitives face à des stimuli inexistants dans l’environnement. C’est le cas des hallucinations auditives dans lesquelles l’individu entend des sons ou des voix qui n’ont été émis par aucune autre personne, animal ou objet. Il s’agit d’une altération au niveau neurologique.

Plusieurs raisons peuvent être à l’origine de cette altération. De même qu’une grande multitude d’hallucinations. Dans cet article, nous passons en revue 10 des types les plus courants ainsi que leur origine.

Causes des hallucinations

Quant aux différentes causes qui peuvent générer des hallucinations, il en existe deux principales: organiques (dues à un trouble neurologique) et celles induites par la consommation de substances.

Une maladie mentale

Il existe plusieurs troubles neurologiques qui donnent lieu à des types d’hallucinations. Voici une liste des plus caractéristiques, selon le Manuel DSM-V :

  • Schizophrénie : cette psychopathologie est la plus associée au phénomène des hallucinations. Dans ce cas, la personne doit suivre un traitement psychiatrique qui comprend la prescription de médicaments.
  • Démence : la détérioration cognitive caractéristique de la démence peut causer des hallucinations de types visuels et auditifs.
  • Maladie d’Alzheimerdans ce trouble, la perte de mémoire produit des trous d’informations qui sont comblés par de faux souvenirs. Il peut également arriver que le patient perçoive qu’il traverse une étape antérieure à sa vie.

D’autres maladies mentales peuvent aussi être à l’origine d’hallucinations. Par exemple, le syndrome de Wernicke-Korsakoff, la maladie de Parkinson, le trouble bipolaire, l’épilepsie du lobe temporal ainsi que les tumeurs cérébrales.

Une personne âgée qui se tient la tête.

“La démence sénile des personnes âgées favorise l’apparition d’hallucinations.”

La consommation de substances

En ce qui concerne les hallucinations induites par les substances, nous savons que la consommation de certains médicaments et de certaines drogues peut donner lieu à ce phénomène. Voici donc les substances qui peuvent provoquer des hallucinations :

  • Boissons alcoolisées : la consommation d’alcool altère le système nerveux central, et peut générer des hallucinations visuelles et auditives. Une ingestion excessive est nécessaire pour que les hallucinations surviennent.
  • Cannabis : les consommateurs de cannabis présentent également des altérations dans le système nerveux central. Dans le même ordre d’idées, la détérioration cognitive qui résulte de l’utilisation continue de cette substance provoque des troubles neurologiques.
  • Amphétamines : ce type de médicaments peut causer des réactions maniaques ainsi que des épisodes psychotiques. C’est pourquoi il est important de consulter un médecin qui prescrira les doses adéquates.

D’autres drogues, telles que le LSD, entraînent aussi des hallucinations visuelles et auditives. Certaines personnes éprouvent même de fausses sensations dans leur corps.

Types d’hallucinations

Examinons maintenant les 10 types d’hallucinations les plus communs.

1. Hallucinations visuelles

Ce type d’hallucination est l’un des plus connus et des plus fréquents. Il s’agit de percevoir des choses qui ne sont pas réelles.

C’est le cas, par exemple, de la schizophrénie, où la personne peut même établir un lien intime avec ses hallucinations. Il peut arriver également que le patient se voit lui-même. Ce que l’on appelle l’autoscopie.

2. Hallucinations auditives

Ces dernières sont également parmi les plus connues et vont de pair avec les hallucinations visuelles. Toutefois, elles apparaissent parfois seules.

Par exemple, entendre des voix comme s’il s’agissait d’une tierce personne. Dans ce cas, les voix donnent généralement des avis ou des indications à ceux qui les écoutent.

3. Hallucinations gustatives

Les hallucinations gustatives représentent l’une des plus discutées. En effet, par rapport aux visuelles et auditives, elles ne sont pas si communes. Ces phénomènes se produisent avant tout lors d’épisodes dépressifs.

4. Types d’hallucinations olfactives

De même que dans le cas précédent, ce type d’hallucination est peu courant. La personne perçoit des odeurs qui ne sont pas présentent dans son environnement.

Elles surviennent généralement pendant la consommation de drogues ou en raison de fortes migraines.

5. Hallucinations somatiques

Lors de ce type d’hallucination, les personnes ont des perceptions irréalistes de leurs organes. Par exemple, elles sentent que leurs poumons ou leur coeur sont faits de métal. Tandis que d’autres ont l’impression que des parties de leur corps manquent.

6. Types d’hallucinations tactiles

Lorsque vous avez la sensation que quelque chose de froid ou de chaud est en contact avec votre peau, mais qu’il n’en est rien, il s’agit d’une hallucination tactile.

Dans ce cas, il en existe deux types: thermiques (sentir du froid ou du chaud) et hydriques (sensation d’humidité). Il existe également des sensations de fourmillements appelés paresthésies.

7. Hallucinations kinésiques

Egalement appelées hallucinations kinesthésiques, il s’agit de sensations liées aux mouvements du corps. Dans ce cas, les personnes éprouvent la sensation réaliste qu’une partie de leur corps bouge alors que ce n’est pas le cas.

8. Pseudohallucinations

Lorsque nous évoquons une pseudohallucination, nous faisons référence à toutes celles qui peuvent être reconnues comme une distorsion de la réalité. Autrement dit, quand la personne est consciente que ce qu’elle voit, entend ou sent, n’est pas réel.

9. Types d’hallucinations hypnagogiques

Dans ce cas, il n’est pas nécessaire que la personne présente une quelconque pathologie ou soit sous l’effet d’une substance. Les hallucinations hypnagogiques se produisent pendant le processus d’endormissement.

Quand un individu passe de l’état d’éveil à celui de sommeil, il peut expérimenter des hallucinations visuelles, auditives ou tactiles.

Un homme qui est paralysé dans son sommeil.

“Des hallucinations peuvent survenir pendant le sommeil, notamment dans la phase de transition entre l’éveil et le sommeil.”

10. Hallucinations fonctionnelles

Elles apparaissent lorsqu’un stimulus perçu par l’une des voies sensorielles entraîne une réaction différente de celle qu’il devrait. Par exemple, quand un patient entend le bruit du trafic (stimulus réel) et en même des voix qui lui parlent (hallucination).

Est-il dangereux d’éprouver ces types d’hallucinations ?

Un grand nombre de personnes considèrent les hallucinations comme dangereuses. Mais en réalité, elles sont plus fréquentes que nous l’imaginons.

En effet, à un moment de notre vie, nous avons tous des hallucinations de ce type. Par exemple, lorsque nous sommes sur le point de dormir, nous pouvons avoir des hallucinations hypnagogiques sans que cela représente un danger.

En revanche, nous devons être vigilant lorsqu’elles surviennent sans aucune raison apparente, et de manière fréquente ou intense. Autrement, nous pouvons les percevoir comme des réponses naturelles de l’organisme face à certains processus psychiques.

It might interest you...
Que sont les confabulations et pourquoi se produisent-elles ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Que sont les confabulations et pourquoi se produisent-elles ?

Connaissez-vous le phénomène des confabulations ? Nous allons vous le présenter en détail et vous expliquer leurs ressorts.



  • American Psychiatric Association (2013). Diagnostic and statistical manual of mental disorders (5th ed.). Washington, DC
  • Campero-Encinas, Daniela, Henry Campos-Lagrava, and Marcela Campero Encinas. “Esquizofrenia: La Complejidad de Una Enfermedad Desoladora.” Revista Científica Ciencia Médica 12.2 (2009): 32–37. Print.
  • Acevedo-González, Juan Carlos, and María Lucía Salamanca-Ternera. “Semiología de Las Alucinaciones En Tumores Del Sistema Nervioso Central.” Universitas Medica 61.4 (2020): 55–65. Universitas Medica. Web.
  • Álvarez, José et al. “Las Alucinaciones: Historia y Clínica.” Frenia. Revista de Historia de la Psiquiatría 1.1 (2001): 65-96–96. Print.
  • García Montes, José M., and Marino Pérez Álvarez. “La Visión Skinneriana Sobre Las Alucinaciones. Vigencia y Revisión.” Psychology, Society, & Education 3.1 (2017): 15. Psychology, Society, & Education. Web.