14 conditions qui causent des protubérances dans le vagin

Les protubérances dans le vagin sont généralement bénignes. Elles sont généralement traitées avec des remèdes maison, et parfois elles ne nécessitent aucune approche particulière.
14 conditions qui causent des protubérances dans le vagin
Leidy Mora Molina

Relu et approuvé par l'infirmière Leidy Mora Molina.

Écrit par Edith Sánchez

Dernière mise à jour : 11 décembre, 2022

Les protubérances dans le vagin peuvent susciter des inquiétudes. Elles sont plus fréquentes qu’il n’y paraît, et la première réaction est généralement de penser au cancer. Bien que cette possibilité ne soit pas exclue, la vérité est que, la plupart du temps, la cause est tout autre.

On pense parfois que les grosseurs dans le vagin sont dues à une maladie très redoutée comme l’herpès génital ou le virus du papillome humain (VPH). Il convient alors de préciser que celles-ci ne provoquent pas l’apparition de protubérances, mais plutôt des cloques ou des plaies.

La plupart du temps, les protubérances dans le vagin sont de petits kystes bénins. La cause est alors très souvent une glande obstruée. Dans tous les cas, il est toujours recommandé de consulter un médecin, notamment si elles ne disparaissent pas.

Quelques précisions préliminaires à propos des protubérances dans le vagin

Un vagin.

Avant de s’attarder sur les raisons pour lesquelles des protubérances apparaissent dans le vagin, il convient d’apporter quelques précisions. Le terme “vagin” peut faire référence à la fois à celui-ci et à la vulve, qui correspond aux organes génitaux externes.

Le vagin est un tube musculaire qui se connecte à l’utérus. Il est recouvert d’une membrane muqueuse et présente des taches rugueuses à sa surface, appelées plis. Ceux-ci permettent l’expansion du vagin lors des rapports sexuels et de l’accouchement.

La vulve, quant à elle, est constituée des grandes lèvres ou externes. Dans le pli interne de celles-ci, se trouvent des glandes sébacées. À l’intérieur, se trouvent les petites lèvres, qui entourent l’ouverture du vagin. Il y a également les glandes de Skene et les glandes de Bartholin, qui produisent des lubrifiants. On trouve aussi des glandes sébacées dans la région.

14 conditions qui provoquent des protubérances dans le vagin

Maintenant que nous avons clarifié ce qui précède, voyons quelles sont les principales conditions qui provoquent des protubérances dans le vagin et la vulve. Souvent, la cause n’est pas grave, mais parfois, une protubérance dans cette zone peut être le signe d’une pathologie grave.

1. Kystes vulvaires

Ces types de kystes se forment en cas d’obstruction des glandes de Skene ou des glandes de Bartholin. Ce sont presque toujours de petites masses dures. Ils ne causent pas de douleur, à moins qu’ils ne soient infectés. Habituellement, ils disparaissent d’eux-mêmes, sans traitement.

2. Kystes vaginaux

Ces types de kystes se forment sur la paroi du vagin. Généralement, ‘ils obéissent à un type de blessure ou ils apparaissent après l’accouchement. Ils ne deviennent pas plus gros qu’un pois. Ils n’ont pas besoin de traitement à moins qu’ils ne causent une gêne, auquel cas ils sont drainés ou retirés.

3. Taches de Fordyce

Les taches de Fordyce, mieux connues sous le nom de boutons de Fordyce, sont de minuscules bosses qui peuvent apparaître sur la vulve et d’autres parties du corps. Elles sont blanchâtres, bénignes et non infectieuses. Elles ne causent pas de douleur et ne nécessitent pas de traitement.

4. Varices

Les varices pelviennes sont une autre raison pour laquelle des grumeaux apparaissent dans le vagin. Il s’agit de veines gonflées autour de la vulve. Elles ressemblent à des veines gonflées ou à des bosses bleues.

Parfois, elles provoquent un certain inconfort, comme des démangeaisons ou des saignements. Elles peuvent ne pas nécessiter de traitement, mais cela doit être déterminé par un médecin.

5. Poils incarnés

Un poil pubien incarné peut également provoquer des protubérances dans le vagin. Dans ce cas, la protubérance ressemble à une petite bosse ronde, parfois irritante et douloureuse. Elle peut se remplir de pus, et la zone peut s’assombrir. Elle disparaît généralement sans traitement, à moins qu’elle ne s’infecte.

[/atomik -lu-aussi ]

6. Verrues

Les verrues génitales sont causées par le papillomavirus humain (HPV). Elles sont sexuellement transmissibles et apparaissent comme de petites bosses de couleur chair. Elles ressemblent parfois au chou-fleur et ont tendance à provoquer des démangeaisons ou des brûlures. Il n’y a pas de remède, mais il y a un traitement.

7. Lichen scléreux

Le lichen scléreux est une affection rare, apparaissant sur la vulve et autour de l’anus. Il peut provoquer de fortes démangeaisons, des plaques blanches qui se transforment en plaques de peau fines et ridées, des ecchymoses ou saignements et des cloques et douleurs en urinant ou pendant les rapports sexuels.

Un traitement à base de crème contenant des corticostéroïdes est nécessaire.

8. Acné vaginale

L’acné vaginale est une autre cause fréquente de protubérances dans le vagin. Elle se présente sous la forme de petites bosses rouges et irritées, souvent remplies de pus. Ces boutons deviennent très inconfortables, mais la meilleure chose à faire n’est pas de les extraire, mais de les laisser disparaître d’elles-mêmes.

9. Folliculite

La folliculite est l’inflammation d’un follicule pileux. Dans la région génitale, elle commence généralement lorsque le follicule est endommagé par la friction ou bloqué par un rasage ou une épilation inappropriés.

Ensuite, une infection bactérienne staphylocoque se produit et c’est alors que des protubérances apparaissent dans le vagin. Celles-ci peuvent nécessiter des antibiotiques.

10. Glande sudoripare bloquée

Le blocage des glandes sudoripares peut avoir lieu n’importe où sur le corps et le vagin ne fait pas exception. Ce blocage provoque une affection appelée hidrosadénite suppurée, qui provoque des douleurs et des cicatrices dures. Il est généralement traité avec des médicaments anti-inflammatoires et des antibiotiques.

11. Molluscum contagiosum

Dans ce cas sont, les protubérances sont nacrées, fermes et contagieuses. Il s’agit d’un problème de peau causé par un virus du même nom. Parfois, ces protubérances grossissent et suintent du liquide.

Aussi, elles peuvent se propager à d’autres parties du corps. Mais elles disparaissent généralement sans traitement.

12. Syphilis

La syphilis est une maladie sexuellement transmissible qui fait son grand retour ces dernières années. L’un de ses symptômes est l’apparition de petites protubérances dans le vagin, qui sont indolores.

Elles disparaissent après environ trois semaines, mais cela ne signifie pas que l’infection a été vaincue. Cette maladie nécessite un traitement et met la vie en danger.

13. Acrochordons

Les acrochordons sont de petits lambeaux de peau qui dépassent et peuvent être vus à l’œil nu. Ils ne sont pas dangereux et il n’est pas habituel qu’ils causent de l’inconfort. Ils peuvent être retirés au laser ou par chirurgie.

14. Cancer

Les cas de cancer de la vulve ou du vagin sont très rares, surtout ce dernier. Ils se caractérisent par l’apparition de plaies plates ou en relief, ou de bosses sur la vulve, qui ne disparaissent pas.

Ces cas provoquent des douleurs, des démangeaisons ou des brûlures. Ils peuvent également provoquer un écoulement ou saignement inhabituel. Ils sont diagnostiqués par biopsie.

[/atomik -lu-aussi ]

Prévention et traitement

Cytologie vaginale.

La plupart des protubérances vaginales peuvent être traitées à la maison sans aucun problème. Dans le cas des kystes, qui sont les protubérances les plus courantes, il suffit de prendre des bains à l’eau tiède, plusieurs fois par jour. Cette action permet de les drainer.

La chose la plus appropriée est d’utiliser des sous-vêtements en coton, qui ne sont pas trop serrés. Ce type de textile est plus respirant et aide à maintenir les bonnes conditions pour les organes génitaux. De même, il est recommandé de ne pas porter de pantalons très serrés.

Les protubérances dans le vagin sont généralement bénignes

Si les protubérances dans le vagin ne disparaissent pas après quelques semaines, ou s’accompagnent de symptômes étranges, il est indiqué de consulter un médecin. Notamment en cas de douleurs, de sécrétions ou de saignements.

Elles ne sont que rarement le symptôme d’un problème plus grave. La plupart du temps, seul un traitement conservateur est donc nécessaire, avec des médicaments ou des crèmes, qui ont pour mission d’éliminer ces protubérances gênantes dans le vagin.



  • Gregorio, M. A. D., Guirola, JA, Sierre, S., Serrano-Casorran, C., Álvarez-Arranz, E., Sanchez-Ballestin, M., … & Guerrero, J. (2020). Desórdenes venosos pélvicos en la mujer debidos a varices pélvicas. Tratamiento mediante embolización. Breve revisión (No. ART-2020-117696).
  • Toscano, I. H., Alanís, B. Z., & Maestre, M. Á. M. (2021). Revisión del tratamiento actual del liquen escleroso vulvar. Archivos de Investigación Materno Infantil, 11(2), 82-90.
  • Verdugo, V. S., Quintana, C. L., Antuña, E. G., Sariñena, C. M., Seoane, M. R., & Suarez, Y. L. (2012, May). Bultos y bultitos: Diagnóstico ecográfico de la Patología del proceso vaginal. European Congress of Radiology-SERAM 2012.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.