4 conseils pour vaincre l'alimentation émotionnelle

L'alimentation émotionnelle est le problème qui fait que beaucoup de personnes consomment une plus grande quantité de nutriments qu'elles ne le devraient. Elle a lieu à cause de l'hyperpalatabilité des produits commercialisés.
4 conseils pour vaincre l'alimentation émotionnelle

Dernière mise à jour : 18 mars, 2021

Consommer des aliments sans avoir une sensation de faim est un problème plus grave qu’il n’y paraît. Ce processus porte le nom d’alimentation émotionnelle et se produit à cause d’un excès de palatibilité dans beaucoup des produits qui sont proposés sur le marché.

L’addiction aux sucres ajoutés, aux graisses trans et aux additifs fait que les gens continuent de manger, même après avoir satisfait leur appétit.

Cette situation s’associe au surpoids car on finit par consommer plus de calories que celles que le corps dépense au quotidien. Par conséquent, la santé générale empire, favorisant le développement de pathologies chroniques. Néanmoins, l’alimentation émotionnelle est une condition qui peut se vaincre.

Qu’est-ce que l’alimentation émotionnelle et pourquoi est-elle nocive ?

Comme nous l’avons commenté, l’alimentation émotionnelle est le fait de manger sans faim, simplement parce que l’aliment est bon. Le principal problème est que l’on dépasse les besoins nutritionnels, en plus d’abuser de substances qui ne sont pas bénéfiques pour la santé.

Il faut bien prendre en compte que les sucres simples, tout comme les graisses trans, ont démontré être capables d’avoir un impact négatif sur l’organisme, en altérant le fonctionnement des systèmes et du métabolisme.

L’alimentation émotionnelle est liée à l’ingestion de produits ultra-transformés industriels, ce qui est dangereux. Il existe des évidences qui nous montrent que cette classe de produits peut augmenter les risques de maladies.

On recommande de baser son alimentation sur des aliments frais, en laissant les produits industriels pour des moments ponctuels. Néanmoins, ces derniers ont un élément qui joue en leur faveur : leur palatibilité est plus élevée.

La faim émotionnelle chez un homme.

Les aliments ultra-transformés ont une plus grande palatabilité, ce qui augmente l’envie de les consommer en excès et en dehors des repas.

Pour en savoir plus : Les aliments ultra-transformés accélèrent le vieillissement cellulaire

Comment vaincre l’alimentation émotionnelle ?

Nous allons vous expliquer une série de conseils que vous pourrez mettre en pratique dans le but de vaincre la faim émotionnelle et d’améliorer votre santé.

1. Aller au supermarché avec le ventre plein

Lorsque nous allons faire nos courses en ayant faim, nous avons plus de chances d’acheter des produits sucrés et avec une faible qualité nutritionnelle. Le simple fait de les acheter est déjà un préjudice car, au moment où nous commencerons à avoir faim à la maison, nous aurons recours à eux. Et, en raison de leur saveur agréable, il sera difficile d’arrêter de les manger, même en nous sentant rassasiés.

Ceci peut vous intéresser : Bien manger : tout ce que vous devez savoir

2. Augmenter l’apport en fibres dans l’alimentation

Un autre conseil clé est lié à l’apport en fibres dans l’alimentation. Cette substance non digérable a la capacité d’augmenter la sensation de satiété, selon une étude publiée dans la revue European Journal of Clinical Nutrition.

De cette façon, on réduit le risque de grignoter entre les repas et de commencer à consommer des produits sucrés ou agréables mais avec une faible valeur nutritionnelle.

3. Éviter les distractions pendant les repas

Il est important de ne pas manger en regardant la télévision ou devant des dispositifs électroniques. Sinon, on perd la notion des quantités consommées.

En faisant cela, on peut manger plus qu’il ne le faut, uniquement parce que l’aliment est agréable. Or, il n’y a pas de faim physiologique réelle qui indique un besoin nutritionnel.

Quand on mange, il est important de concentrer tous nos sens sur cet acte, en étant conscients des produits que l’on consomme.

4. Ne pas boire de sodas

La consommation régulière de sucre peut générer une certaine addiction. Ce processus est lié à l’alimentation émotionnelle. Ainsi, les sodas se caractérisent par une grande quantité de glucides de type simple, administrés à travers un liquide.

L’impact de ces derniers sur l’organisme sera encore plus négatif car il est possible que le corps en demande de façon constante dans le futur, et beaucoup plus que ce dont il a réellement besoin.

Une fille qui mange sans faim.

Certaines tâches qui se réalisent à la maison favorisent la faim émotionnelle, comme l’utilisation de dispositifs électroniques ou la présence face aux écrans.

Il est possible de vaincre l’alimentation émotionnelle

Même si cela peut parfois être assez compliqué, il est possible de surmonter l’alimentation émotionnelle. Il faut tout d’abord être conscients du problème car, dans le cas contraire, on ne pourra pas tenter de le résoudre.

À partir de là, nous vous recommandons de mettre en pratique les conseils commentés car ils vous seront efficaces à moyen terme.

Souvenez-vous que nous parlons d’un acte qui est énormément lié au comportement psychologique : il peut donc parfois être utile d’avoir recours à une séance de coaching nutritionnel ou de thérapie. L’essentiel est que ce type de comportement ne devienne pas une constante sur le plan diététique.

Il est fondamental de toujours se dire que la faim est une sensation qui fonctionne comme un signe de besoin. Au moment où ce processus disparaît, il convient de stopper l’ingestion d’aliments car le corps a compris que ses besoins essentiels étaient comblés.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 astuces pour moins manger sans avoir faim
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
6 astuces pour moins manger sans avoir faim

Moins manger sans se priver et sans ressentir la faim est tout à fait possible si l'on souhaite perdre du poids. Voici quelques astuces !



  • Freeman CR, Zehra A, Ramirez V, Wiers CE, Volkow ND, Wang GJ. Impact of sugar on the body, brain, and behavior. Front Biosci (Landmark Ed). 2018 Jun 1;23:2255-2266.
  • Mendonça RD, Pimenta AM, Gea A, de la Fuente-Arrillaga C, Martinez-Gonzalez MA, Lopes AC, Bes-Rastrollo M. Ultraprocessed food consumption and risk of overweight and obesity: the University of Navarra Follow-Up (SUN) cohort study. Am J Clin Nutr. 2016 Nov;104(5):1433-1440.
  • Warrilow A, Mellor D, McKune A, Pumpa K. Dietary fat, fibre, satiation, and satiety-a systematic review of acute studies. Eur J Clin Nutr. 2019 Mar;73(3):333-344