5 caractéristiques des enfants surdoués

· 26 juin 2018
Avoir un enfant surdoué ou précoce qui possède une grande capacité mentale est un défi aussi bien à la maison qu’à l'école. Stimuler son potentiel et favoriser ses relations est la meilleure aide que nous pouvons lui apporter. 

L’Organisation mondiale de la santé estime qu’au moins 2% des enfants sont surdoués ou possèdent une forte capacité intellectuelle. Ainsi, les enfants surdoués ou précoces sont présents dans chaque famille (au sens le plus large), dans chaque école et dans chaque communauté. Ces enfants possèdent des capacités exceptionnelles.

Les enfants surdoués ne sont pas toujours détectés par le système éducatif ou par des spécialistes en psychologie ou en psychopédagogie. Par ailleurs, ils ne reçoivent pas toute l’attention dont ils ont besoin pour stimuler et impulser tout leur potentiel.

En outre, s’il s’agit de filles qui de plus, proviennent de secteurs sociaux défavorisés, cela est encore plus difficile à identifier.D’autre part, il existe aussi beaucoup de mythes et d’idées reçues sur les enfants surdoués qui font qu’ils passent encore plus inaperçus, voire ignorés.

Parfois, c’est encore pire, lorsqu’on confond leurs capacités. Très souvent, on diagnostique les enfants surdoués de troubles dont ils ne souffrent pas. C’est souvent le cas avec les troubles de déficit de l’attention (avec ou sans hyperactivité), les troubles bipolaires ou le syndrome d’Asperger.

Découvrez à présent, comment détecter les enfants surdoués et quelles sont leurs caractéristiques.

Ne manquez pas de lire aussi cet article : 3 clés merveilleuses pour éduquer vos enfants dans l’intelligence émotionnelle

Comment détecter les enfants surdoués ?

comment détecter les enfants surdoués ?

La plupart des spécialistes conviennent que pour savoir si un enfant est surdoué, il faut attendre jusqu’à 5 ou 6 ans. Cependant, certains d’entre ceux pensent aussi qu’il est possible de détecter de nombreux signes précoces de capacités avancés entre 2 et 4 ans.

Les signes de précocité chez un enfant de moins de 5 ans peuvent se traduire par des retards moteurs. Ainsi, un enfant précoce pourra marcher plus tard que les autres car il voudra maîtriser parfaitement la gestuelle de la marche avant de se lancer.

C’est d’ailleurs pour cette raison que la plupart des enfants à haut potentiel ne passent pas par l’étape du « quatre pattes ».

En revanche, ce sont des bébés ayant un sens aigu de l’observation. Ils ont déjà le regard grand ouvert sur le monde. Leur capacité de mémorisation (formes, couleurs, lettres, chiffres) est particulièrement élevée et ils se caractérisent également par leur grande sensibilité aux sons, à la lumière, etc.

Les signes de précocité chez un enfant de plus de 5 ans se manifestent par une effervescence continue. Ils sont toujours en mouvement d’où le fait qu’on les qualifie souvent comme des enfants hyperactifs.

Il est également fréquent de confondre les performances académiques élevées avec un enfant surdoué. Bien qu’un enfant surdoué soit habituellement très intelligent, c’est une intelligence différente. Un enfant surdoué peut avoir des notes médiocres, mais pas forcement mauvaises.

Les principales caractéristiques d’un enfant surdoué

On interprète souvent mal les principales caractéristiques d’un enfant surdoué. Pour la psychologue clinique Linda Kreger Silverman, fondatrice du Gifted Development Centre à Denver, aux États-Unis, les enfants surdoués ont des qualités telles que :

  • Donner des explications très intelligentes (et très convaincantes) pour ne pas faire leurs devoirs ou pour ne pas vouloir aller à l’école.
  • Avoir une grande capacité à créer des histoires ou des blagues spirituelles, ou des jeux de mots.
  • Poser des questions et contre-interroger avec ingéniosité, en mettant leurs parents ou leurs enseignants en difficulté.
  • Avoir une activité qui les passionne et qu’ils réalisent régulièrement.
  • Faire des choses courantes d’une manière inhabituelle.
  • Avoir conscience de ce qui est injuste et le courage de prendre le parti de personnes sans défense.
  • Posséder la capacité de rester calme dans les périodes de chaos.

Une des caractéristiques fondamentales des enfants surdoués est la surexcitabilité. Les éducateurs et les psychologues ignorent souvent la surexcitabilité des enfants surdoués dans différents aspects de leur développement, ce qui conduit souvent à des diagnostics erronés.

1. Surexcitabilité psychomotrice des enfants surdoués

L’enfant surdoué s’ennuie et bouge. Il semble avoir des problèmes d’attention et des épisodes d’hyperactivité. Son agitation verbale ou physique fait penser qu’il souffre d’un trouble de déficit de l’attention ou d’hyperactivité (TDAH).

Lorsque l’enfant est motivé par une tâche, ou immergé dans quelque chose qui l’attire et le fascine, cela le conduit à des niveaux de concentration très élevés. En général, ce comportement n’est pas normal pour son âge.

L’enfant surdoué est tellement absorbé par ce qu’il fait qu’il oublie tout autour de lui.

Par ailleurs, il peut aussi se sentir frustré lorsqu’il ne parvient pas à réaliser ce qu’il a l’intention de faire. Dans ces cas,  c’est une émotion que nous devons l’aider à mieux gérer.

2. Surexcitabilité intellectuelle des enfants surdoués

Les enfants surdoués développent aussi une curiosité vorace. Ils donnent parfois toute leur énergie à un seul sujet. Et ils deviennent souvent obsessifs avec ce qui les attire.

Les parents décrivent souvent les émotions d’un enfant surdoué comme «très intenses et extrêmes». Par ailleurs, ces enfants ont des réactions qui se traduisent souvent par des «explosions fréquentes».

Leur émotivité intense sera l’une de ses grandes ressources lorsqu’ils seront adultes. Cependant, pendant l’enfance, on peut confondre cette émotivité avec un trouble bipolaire, alors qu’ils sont loin d’être psychotiques.

Leur sensibilité les fait pleurer pour un personnage d’un film ou s’inquiéter de l’injustice sociale. D’autre part, les enfant surdoués n’aiment généralement pas la violence. Par ailleurs, ils se préoccupent souvent des problèmes environnementaux. Très souvent, les enfants surdoués se sentent aussi concernés par une certaine conscience sociale.

3. Surexcitabilité émotionnelle des enfants surdoués

Les parents décrivent souvent les émotions d’un enfant surdoué comme «très intenses et extrêmes». Par ailleurs, ces enfants ont des réactions qui se traduisent souvent par des «explosions fréquentes».

Leur émotivité intense sera l’une de ses grandes ressources lorsqu’ils seront adultes. Cependant, pendant l’enfance, on peut confondre cette émotivité avec un trouble bipolaire, alors qu’ils sont loin d’être psychotiques.

Leur sensibilité les fait pleurer pour un personnage d’un film ou s’inquiéter de l’injustice sociale. D’autre part, les enfant surdoués n’aiment généralement pas la violence. Par ailleurs, ils se préoccupent souvent des problèmes environnementaux.

Très souvent, les enfants surdoués se sentent aussi concernés par une certaine conscience sociale.

les principales caractéristiques des enfants surdoués

4. Surexcitabilité sensorielle des enfants surdoués

Les enfants surdoués supportent souvent mal les étiquettes sur les vêtements, le bruit de la classe, les odeurs ou le volume excessif. Ces sensations sont tellement envahissantes qu’ils ne peuvent penser à rien d’autre.

Généralement, ni les parents ni les enseignants ne comprennent cette extrême sensibilité. On les juge souvent comme des personnes maniaques, alors qu’en réalité c’est quelque chose qu’ils ne peuvent supporter.

5. Surexcitabilité de l’imagination des enfants surdoués

Les enfants surdoués semblent « vivre dans leur monde ». Ils ont une énorme facilité à inventer, fantasmer et créer des situations et des compagnons imaginaires pour échapper à l’ennui que, par exemple, l’école les génère.

Dans ce vol d’imagination, ils peuvent confondre la réalité avec la fiction. Ils ont tendance à dessiner, écrire ou imaginer des histoires. Le but étant de faire abstraction d’une réalité peu attrayante et stimulante pour eux.

La curiosité de ces enfants et leur impatience face à des apprentissages qui ne vont pas assez vite peuvent les rendre allergiques à l’école.

Recommandations

Même si on stimule beaucoup les enfants pendant la grossesse, un enfant surdoué n’est pas le résultat de ces actions. Les enfants surdoués naissent ainsi et héritent tout leur potentiel de leur bagage familial.

Si, en tant que parent, vous constatez que votre enfant a un comportement qui vous fait penser qu’il peut être surdoué, vous devrez écarter vos préjugés. La première chose que vous devez surmonter est votre propre peur. En effet, votre enfant peut être un peu différent.

Pour cette raison, vous devez l’aider à gérer et à développer tout son potentiel.

Rarement décrit comme un enfant intellectuellement précoce, l’enfant surdoué est plutôt défini par son entourage comme étant hyperactif, hyperéactif, hypersensible et colérique. Rien à voir à première vue donc avec des facultés intellectuelles supérieures.

Par ailleurs, un enfant intellectuellement surdoué peut développer des troubles propres à cette précocité comme la dyslexie ou la dyspraxie.

Au-delà de ces troubles, les enfants surdoués peuvent ressentir un mal-être global et mal accepter leur différence. Dans certains cas, il sera également très utile de consulter un psychologue spécialisé sur la question de la précocité intellectuelle chez les jeunes enfants.

Ne manquez pas de découvrir aussi cet article : 4 types de surdoués intellectuels

Autres conseils

Découvrir et valoriser ces différences est un grand défi. En effet, cela implique souvent de faire face à de nombreuses difficultés, à des membres de la famille, à des enseignants et à des psychologues habitués à ce qui est «normal».

Vous devez éduquer votre enfant pour son bonheur, comme tous les enfants, et non pour rechercher la perfection.

Isoler un enfant surdoué ou l’obliger à n’être en contact qu’avec des enfants surdoués, n’a pas de sens. Dans certains pays, il existe des établissements d’enseignement spécialisés pour les enfants surdoués.

L’idéal est d’aider les enfants surdoués à continuer leur parcours dans le système éducatif traditionnel et de s’intégrer normalement. En parallèle, on peut également leur offrir des options supplémentaires pour développer tout leur potentiel.