5 conséquences de l'excès de produits ultra-transformés

Les produits ultra-transformés contiennent un ensemble d'ingrédients qui, en excès, sont nocifs pour la santé et le fonctionnement de plusieurs organes du corps humain.
5 conséquences de l'excès de produits ultra-transformés

Dernière mise à jour : 25 mars, 2021

Au cours des dernières décennies, l’industrie alimentaire s’est introduite dans nos foyers pour nous faciliter la tâche à l’heure des repas. Le manque de temps, le fait qu’ils soient faciles à préparer ainsi que leur saveur sont les principales raisons pour lesquelles nous avons recours à ce type de nourriture. Mais quels sont les risques pour la santé d’un excès de produits ultra-transformés ?

Il faut savoir qu’une alimentation saine se caractérise par la variété et la présence d’aliments frais. Recourir trop souvent aux produits industriels peut avoir des conséquences négatives que nous détaillons dans cet article.

Conséquences de l’excès de produits ultra-transformés

Nous pouvons classer les aliments de la façon suivante :

  • Aliments non transformés ou peu transformés : fruits, légumes, lait, viande, légumineuses, graines, céréales, oeufs.
  • Aliments transformés qui ont été modifiés pour se conserver plus longtemps ou avoir un meilleur goût, généralement avec du sel, de l’huile, du sucre ou un processus de fermentation. Il s’agit des yaourts, du fromage, du jambon, du pain maison, des fruits, légumes et légumineuses en conserve, du poisson fumé ou en conserve, de la bière et du vin.
  • Produits ultra-transformés qui ont subi des processus industriels de manière synthétique ou à partir de substances d’autres aliments. Et dont l’étiquette contient souvent une longue liste d’ingrédients comprenant des conservateurs, édulcorants ou exhausteurs de goût et de couleur. Ce groupe inclut les viandes transformées telles que les saucisses et les hamburgers, les céréales pour le petit déjeuner, ou les barres de céréales, les sauces, les soupes instantanées, les boissons gazeuses sucrées, les nuggets de poulet, les gâteaux, le chocolat, les glaces, les sucreries, le pain industriel, de nombreux repas “prêts à réchauffer”.

Quels sont les effets de ces produits ultra-transformés sur la santé ?

La plupart de ces produits présentent les caractéristiques suivantes dans leur composition :

  • Teneur élevée en calories : il s’agit généralement de calories vides. Autrement dit, beaucoup de calories mais peu de nutriments.
  • Graisses hydrogénées ou transce sont des graisses générées par l’industrie alimentaire, principalement pour rendre le produit moins cher et plus appétissant.
  • Sucre : ces produits contiennent souvent beaucoup de sucre ajouté qui n’est pas seulement présent dans les viennoiseries, mais également dans les sauces, les produits carnés, etc. Cet ingrédient s’est avéré capable de favoriser l’obésité ainsi que les problèmes métaboliques. Sa consommation doit donc être limitée.
  • Sel : le sel permet de prolonger la durée de vie du produit et de le rendre plus appétissant.
  • Farines et huiles raffinées : les farines et les huiles raffinées sont soumises à un processus industriel au cours duquel les vitamines et les minéraux sont extraits.
  • Additifs : conservateurs, édulcorants, exhausteurs de goût, etc. Certains d’entre eux, comme les édulcorants, sont capables de provoquer des changements défavorables dans la composition du microbiote intestinal. C’est ce que révèle une étude publiée dans Current Gastroenterology Reports
Une personne obèse qui se pèse.

1. Surpoids et obésité

L’un des principaux problèmes de santé résultant de la consommation excessive de produits ultra-transformés est l’augmentation de la graisse corporelle. Ce qui entraîne un surpoids ou une obésité.

Selon l’OMS, le nombre de cas d’obésité et de surpoids à triplé ces dernières années. En 2016, 1,9 milliards d’adultes de 18 ans étaient en surpoids dont 650 millions souffraient d’obésité. Par ailleurs, en 2016 on comptait 41 millions d’enfants en surpoids ou obèses dans le monde.

Une étude réalisée par l’Université de Navarre a évalué 8451 universitaires de poids normal, un groupe de la population qui a tendance à abuser des produits ultra-transformés. Au cours de l’étude, 1939 étudiants ont commencé à souffrir de surpoids ou d’obésité à cause de la consommation excessive de produits industriels.

2. Maladie cardiovasculaire

La prise de poids génère un plus grand risque de souffrir de maladies cardiovasculaires telles que l’hypertension, l’artériosclérose, l’infarctus du myocarde ou les accidents vasculaires cérébraux.

D’autre part, la consommation de sel présent dans les produits ultra-transformés augmente également la probabilité de souffrir de maladies cardiovasculaires. Il en va de même pour le glutamate monosodique, un additif qui renforce le goût. Selon plusieurs études, une ingestion excessive favorise la prise de poids, le stress oxydatif, les troubles de la mémoire et l’épilepsie.

3. Diabète Mellitus de type 2

Si nous consommons régulièrement des produits ultra-transformés, généralement riches en sucres, le diabète peut finir par se pointer. Le mécanisme s’explique de la façon suivante: si nous prenons par exemple 200 grammes de sucre par jour, l’insuline augmente rapidement et le glucose ne peut pas entrer dans les cellules. Cela crée alors une altération métabolique qui peut se traduire par une résistance à l’insuline.

4. Cholestérol élevé

Une autre conséquence de l’excès de produits ultra-transformés est l’augmentation du cholestérol sanguin. Pas seulement à cause des graisses présentes dans ce type d’aliments, mais également à cause du sucre. Pour revenir à l’explication précédente, la résistance à l’insuline implique que la cellule ne peut pas s’ouvrir à elle. Par conséquent, le glucose commence à s’accumuler dans les artères.

Il en résulte alors une glycémie élevée, une pression artérielle élevée, une augmentation des triglycérides, une diminution du cholestérol HDL ainsi qu’une augmentation du cholestérol LDL.

Assortiment de saucisses et de charcuterie.

“Les saucisses sont un exemple clair de produits ultra-transformés qui affectent la santé quand elles sont consommées en excès.”

5. Le cancer

Le nombre de cas de cancer liés à l’alimentation est inversément proportionnel à la réduction de la consommation de fruits, de légumes, de légumineuses et de fruits secs. Moins nous mangeons sainement, plus nous avons de probabilités de développer un cancer.

Réduire la consommation de produits ultra-transformés

Nous constatons que toutes ces maladies sont reliées les unes aux autres et que leurs principales causes sont l’excès d’aliments industriels. Si l’on ajoute à cela un mode de vie sédentaire, la combinaison est dangereuse.

Enfin, il est primordial de s’informer sur les caractéristiques nutritionnelles des aliments, ainsi que de modifier nos modes de vie malsains. Les produits ultra-transformés sont là pour rester et nous devons apprendre à les choisir et les consommer de manière responsable afin de ne pas tomber dans l’excès.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les aliments ultra-transformés accélèrent le vieillissement cellulaire
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Les aliments ultra-transformés accélèrent le vieillissement cellulaire

Il faut réduire notre consommation en aliments ultra-transformés pour diminuer l’apport de graisses trans et de substances toxiques.



  • Ruanpeng D., Thongprayoon C., Cheungpasitporn W., Harindhanavudhi T., Sugar and artificially sweetened beverages linked to obesity: a systematic review and meta analysis. QJM, 2017. 110 (8): 513-520.
  • Pearlman M., Obert J., Casey L., The association between artificial sweeteners and obesity. Curr Gastroenterol Rep, 2017. 19 (12): 64.
  • Andrade C., Ultraprocessed food and cardiovascular risk: estimating the number needed to harm in an unfamiliar situation. Indian J Psychol Med, 2019. 41 (5): 501-502.