La consommation de sucre est-elle réellement nécessaire ?

Le sucre simple génère un impact négatif sur l'organisme en raison du stress pancréatique accru causé par le besoin d'une production élevée d'insuline.
La consommation de sucre est-elle réellement nécessaire ?

Dernière mise à jour : 16 janvier, 2021

Avec l’augmentation des régimes cétogènes, de nombreuses personnes se demandent si la consommation de sucre est réellement nécessaire pour maintenir le fonctionnement de l’organisme. La vérité est que les experts ont émis des opinions diverses ces dernières années. C’est pourquoi, nous vous en disons davantage à ce sujet.

Avant de commencer, il est important de préciser que la population actuelle a tendance à consommer beaucoup trop de sucre. Cela est principalement dû à l’augmentation des produits industriels et transformés. Ces derniers présentent souvent une teneur élevée en sucres simples et en graisses trans dans le but d’améliorer les caractéristiques organoleptiques du produit final.

Qu’est-ce que le sucre ?

Sucre blanc.

“Le sucre est un glucide simple dont le principal composant est le glucose.”

Lorsque nous parlons de sucre, nous faisons référence à un type de glucide simple composé fondamentalement d’unités de glucose unies entre elles.

Bien que ces unités puissent former des structures plus complexes, elles ont généralement une vitesse d’absorption rapide au niveau intestinal. C’est pourquoi, elles augmentent la quantité d’insuline produite. Ce qui s’est avéré nocif à moyen terme. Les sucres peuvent regrouper les nutriments suivants.

Monosaccharides

Ce sont des sucres catégorisés comme simples. En général, ils se constituent d’une série de molécules de glucose unies entre elles. Leur ingestion régulière est en lien avec une détérioration de l’état de santé. Car ils affectent la santé métabolique et présentent un risque de développer un surpoids. C’est ce que met en évidence une étude publiée dans Frontiers in Bioscience.

Disaccharides

Les disaccharides sont constitués par l’union de monosaccharides à travers un lien o-glycosidique. Ces derniers ont une vitesse d’absorption un peu plus lente que les précédents, même s’ils sont considérés comme des sucres simples. Leur consommation doit donc être limitée autant que possible.

Polysaccharides

Les polysaccharides sont des glucides composés principalement de glucose, bien qu’ils forment un réseau de liaisons qui augmente considérablement leur poids moléculaire. Pour cette raison, ils sont déjà considérés comme des sucres complexes.

Leur vitesse d’absorption est plus lente. Par conséquent, les effets sur l’organisme varient. Ces composants sont capables de générer des pics mineurs de glucose dans le sang.

Quel est le processus de métabolisation du sucre dans le corps ?

Les glucides atteignent l’intestin grêle où ils sont décomposés en unités simples par des enzymes, puis absorbés. Ensuite, ils passent dans le sang, ce qui augmente la glycémie et stimule la sécrétion d’insulineL’hormone anabolique qui permet le transport du nutriment vers les cellules ou le foie.

Morceaux de sucre roux.

“Lorsqu’une personne est au repos, le sucre se stocke et peut se transformer en graisse si la consommation est très importante.”

En cas d’activité physique, le sucre atteint les tissus musculaires où il se transformera en énergie prête à être utilisée. Mais si la personne est au repos, il est stocké sous forme de glycogène hépatique ou musculaire.

Cependant, il faut souligner que ces dépôts sont limités. Dès saturation, le sucre commence à se transformer en graisse au niveau hépatique pour son accumulation ultérieure dans le tissu adipeux.

Par ailleurs, il faut noter que cette croissance des réserves lipidiques s’est avérée nocive pour la santé, surtout lorsqu’elle dépasse certains niveaux. A partir de là, des processus inflammatoires sont favorisés, liés dans de nombreux cas au développement de pathologies complexes.

Consommation de sucre : quelle est la fonction du glucose dans l’organisme ?

Comme nous l’avons commenté, le glucose est utile principalement pour la genèse de l’énergie. Il s’agit du carburant préféré des voies anaérobiques du métabolisme, ainsi que des voies aérobiques.

Toutefois, ces dernières acceptent également les acides gras, voire même le glucose non dérivé du sucre. Il se forme à travers des processus physiologiques impliquant des acides gras et des protéines.

Il faut également préciser que le glucose fonctionne comme un carburant pour notre cerveau. Cependant, contrairement à ce que l’on croyait jusqu’à récemment, il existe d’autres composants qui peuvent parfaitement remplir cette fonction. Les corps cétogènes générés lors de la cétose en sont un exemple.

La consommation de sucre est-elle réellement nécessaire ?

En réalité, tout semble indiquer que le sucre n’est pas nécessaire dans l’alimentation des personnes sédentaires. Même dans le cas des sportifs, sa consommation est en cours de débat. Le corps peut effectivement parfaitement fonctionner lors de situations où l’apport en glucides est faible. Il semble que ce type de régime est bénéfique pour l’organisme.

Céréales sucrées de toutes les couleurs.

Néanmoins, une alimentation pauvre en sucre, avec la présence de glucides complexes est tout à fait envisageable. Cela implique une diminution significative de l’ingestion de sucreries et de produits transformés, ainsi que l’augmentation d’aliments frais. Une telle situation correspond au juste milieu et est bénéfique pour le fonctionnement de l’organisme.

Consommation de sucre : un nutriment peu conseillé

D’après les données, le sucre est un nutriment qui apporte peu de valeur à l’alimentation. En effet, la plupart des experts défendent la nécessité de réduire sa consommation chez les personnes sédentaires. Même chez les sportifs, la possibilité d’éviter son ingestion est en cours de débat. Cela pourrait accroître la flexibilité métabolique et les performances à moyen terme.

Ce qui est clair, c’est que la diminution de sucre génère un impact positif sur la santé. Mais cela ne signifie pas qu’il faille retirer tous les types de glucides.

Bien sûr que non. Ceux qui présentent un faible indice glycémique, autrement dit qui sont complexes, peuvent se consommer. Nous les trouvons principalement dans les tubercules et les légumineuses.

Cela pourrait vous intéresser ...
7 façons de réduire le sucre dans l’alimentation des enfants
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
7 façons de réduire le sucre dans l’alimentation des enfants

Réduire le sucre, en particulier chez les enfants, est un enjeu majeur pour éviter des problèmes de santé importants dans le futur.



  • Stanhope KL., Sugar consumption, metabolic disease and obesity: the state of the controversy. Crit Rev Clin Lab Sci, 2016. 53 (1): 52-67.
  • Freeman CR., Zehra A., Ramirez V., Wiers CE., et al., Impact of sugar on the body, brain, and behavior. Front Biosci, 2018. 23: 2255-2266.
  • Ortega FB., Lavie CJ., Blair SN., Obesity and cardiovascular disease. Circ Res, 2016. 118 (11): 1752-70.