Qu’arrive-t-il au corps lorsque vous arrêtez de manger des glucides ?

8 octobre 2020
Les régimes pauvres en glucides sont devenus populaires pour leurs effets sur la perte de poids. Cependant, est-il bon d'arrêter de manger des glucides ? À cet égard, plusieurs considérations doivent être prises en compte. Découvrez-les ici !

Les régimes pauvres en glucides sont devenus à la mode comme directives diététiques pour perdre du poids et améliorer certains aspects de la santé. La grande publicité qu’ils reçoivent fait douter de nombreuses personnes sur le rôle des glucides dans l’alimentation. Sont-ils mauvais pour votre santé ? Qu’arrive-t-il au corps lorsque vous arrêtez de manger des glucides ?

Les aliments riches en glucides fournissent de l’énergie au corps et sont un composant dont le corps a besoin pour fonctionner normalement. Arrêter complètement de les consommer peut avoir des effets néfastes sur la santé. De même qu’une très forte présence dans l’alimentation peut être négative. Il faut donc trouver l’équilibre et savoir choisir les sources les plus appropriées.

Qu’arrive-t-il au corps lorsque vous arrêtez de manger des glucides ?

Les régimes pauvres en glucides n’ont pas seulement piqué l’intérêt des gens. Ils sont également devenus un sujet de recherche, car les scientifiques ont tenté de déterminer s’ils sont bénéfiques pour la santé.

En raison des études qui ont été effectuées à cet égard, de bons résultats ont été observés dans la perte de poids et d’autres améliorations de la santé. Les principaux changements qui se produisent sont les suivants :

  • Le corps commence à utiliser les graisses comme source d’énergie, car cela diminue la disponibilité immédiate du glucose que les glucides offrent.
  • Il y a des effets positif sur la perte de poids. Au début, les études constatent une perte de fluides. Dans une seconde phase, les dépôts lipidiques commencent à diminuer.
  • Réduction du risque de maladie cardiovasculaire. Bien que des études à long terme soient nécessaires, des résultats positifs immédiats ont été trouvés pour l’indice de masse corporelle, la circonférence abdominale, la pression artérielle, les triglycérides et l’insuline sanguine.
  • Des améliorations apparaissent dans la prise en charge du diabète de type 2, comme le conclut cette revue d’études sur le sujet.
  • La sensation d’appétit est réduite en raison de la plus grande présence de graisses et de protéines.
Les aliments riches en glucides.
La réduction de la consommation de glucides est associée à une plus grande perte de poids et à une réduction du risque de maladie.

Les problèmes des régimes pauvres en glucides

Suivre un régime avec moins de glucides peut se faire de différentes manières. La réduction peut être très stricte (comme c’est le cas avec les régimes cétogènes) ou de façon modérée. Dans tous les cas, les études montrent l’apparition d’une série de symptômes gênants et de déséquilibres mineurs dans le corps. Les plus courants sont les suivants :

  • Maux de tête et confusion.
  • Irritabilité.
  • Crampes dans les jambes. Elles apparaissent généralement en raison de la perte de magnésium et d’autres minéraux. Ce n’est pas grave mais cela peut être douloureux.
  • Déshydratation due à une perte accrue d’eau.
  • Constipation due à une moindre quantité de fibres et à l’adaptation du système digestif.
  • Mauvaise haleine (si le régime est très pauvre en glucides).

Cependant, dans les études susmentionnées, des effets négatifs possibles ont également été trouvés lorsque le régime est suivi pendant une période plus longue. Les principales préoccupations des experts sont les suivantes :

  • Il n’existe pas d’études à long terme sur la sécurité du régime cétogène, le moyen le plus restrictif de réduire les glucides.
  • Si une déshydratation apparaît et qu’une d’activité physique est commencée, il est possible de constater: Une moins bonne performance, de la fatigue, une augmentation de la température corporelle ou des changements de pression artérielle.
  • Un apport très faible en glucides combiné à une forte présence de protéines augmente la production hépatique de glucose et diminue la réponse tissulaire à l’insuline. Ces deux conditions sont des marqueurs de la résistance à l’insuline.
  • Cela peut aggraver la santé cardiovasculaire si la présence de graisses saturées est trop augmentée.

Recommandations pour une alimentation saine et faible en glucides

Un régime avec peu de glucides peut être un bon régime alimentaire si vous suivez certaines directives pour éviter ses aspects négatifs. De plus, cela peut devenir une façon de manger varié, sain et satisfaisant. Que faut-il prendre en compte ?

1. Présence importante de légumes

Ici, il n’y a pas de différences avec les recommandations pour la population générale. En ne consommant aucun type de céréales (ou très peu), les occasions de manger des légumes sont plus abondantes. Si le régime n’est pas trop stricte, d’autres légumes féculents peuvent également être ajoutés.

Découvrez aussi : 7 céréales complètes indispensables

2. Méfiez-vous de l’excès de protéines

Un régime pauvre en glucides n’a pas besoin d’être très riche en aliments protéinés. Il suffit de suivre la recommandation standard et d’inclure un aliment protéiné dans chaque repas. Les principales sources seront les œufs, le poisson, la viande, les noix et les légumineuses.

Gardez à l’esprit que les haricots, les pois chiches ou les lentilles fournissent une quantité de glucides. Si vous souhaitez suivre un régime très pauvre en glucides, ceux-ci doivent être consommés en petites quantités ou supprimés.

3. Augmentez la quantité de graisse dans l’alimentation

Lorsque vous arrêtez de manger des glucides, les lipides deviennent la principale source d’énergie et vous n’avez pas à avoir peur d’en ingérer. Ils sont nécessaires à une bonne santé, apportent de la satiété et facilitent le suivi du régime.

Cet article pourrait vous intéresser : 6 fruits secs qui augmentent votre énergie

Voici les sources les plus appropriées à ajouter au quotidien :

  • Huile d’olive et olives.
  • Avocats
  • Poisson gras.
  • Fruits secs.
Importance des glucides dans l'alimentation.

4. Fruits et céréales

Les fruits et les céréales ne peuvent être inclus qu’en petites portions si vous suivez un plan à faible teneur en glucides moins strict. Dans tous les cas, vous devez éliminer les aliments et les boissons avec des sucres ajoutés et tout type de produit transformé.

5. Surveiller la consommation de sel et d’eau

La réduction de la présence de glucides peut entraîner une plus grande perte d’eau et d’électrolytes, y compris le sodium. Cela peut entraîner un certain nombre d’effets indésirables qui doivent être évités. Pour cela, il est nécessaire de boire suffisamment d’eau et d’assurer la présence de sel.

Évitez les produits transformés contenant de grandes quantités de sodium. Par exemple, à la maison, vous pouvez cuisiner avec cet assaisonnement des recettes à faible teneur en glucides ou des bouillons à boire tout au long de la journée.

Vous pouvez avoir une alimentation saine lorsque vous arrêtez de manger des glucides

Les régimes pauvres en glucides sont en vogue pour leurs effets positifs sur la perte de poids. En outre, ils ont également montré de bons résultats dans le contrôle du diabète de type 2, la réduction de la circonférence abdominale et l’abaissement de la pression artérielle.

Malgré cela, il faut savoir qu’ils comportent également un risque d’effets négatifs. Ainsi, il est nécessaire de prendre en compte une série de recommandations diététiques pour pouvoir les suivre en toute sécurité. En ce sens, le conseil reste d’assurer un apport optimal en légumes frais, ainsi qu’en sources de matières grasses et de protéines.Les oméga-3 dans les aliments.Quoiqu’il en soit, avant d’adopter ce type de régime, il vaut mieux se rendre chez un nutritionniste. Il ne faut pas ignorer que ces habitudes alimentaires ne se trouvent pas les plus adaptées dans tous les cas. Le professionnel sera celui qui déterminera si ce régime est adapté ou non.

  • Bilsborough S.A, Crowe T.C. Low-carbohydrate diets: what are the potential short- and long-term health implications? Asia Pacific Journal of Clinical Nutrition. 2003.12(4):396-404.
  • Ebbeling CB, et al. Effects of a low carbohydrate diet on energy expenditure during weight loss maintenance: randomized trial. The British Medical Journal. Noviembre 2018.363:k4583.
  • Hu T, et al. The effects of a low-carbohydrate diet on appetite: A randomized controlled trial. Nutrition Metabolism and Cardiovascular Diseases. Junio 2016.26(6):476-488.
  • Hu T, et al. Effects of low-carbohydrate diets versus low-fat diets on metabolic risk factors: a meta-analysis of randomized controlled clinical trials. American Journal of Epidemiology. Octubre 2012.176(Suppl 7):S44-S54.
  • Huntriss R, et al. The interpretation and effect of a low-carbohydrate diet in the management of type 2 diabetes: a systematic review and meta-analysis of randomised controlled trials. European Journal of Clinical Nutrition. Diciembre 2017. 72:311-325.
  • Lonnie M, et al. Protein for Life: Review of Optimal Protein Intake, Sustainable Dietary Sources and the Effect on Appetite in Ageing Adults. Nutrients. Marzo 2018.10(3):360.
  • Santos F.L, et al. Systematic review and meta‐analysis of clinical trials of the effects of low carbohydrate diets on cardiovascular risk factors. Obesity Reviews. Noviembre 2012. 13(11):1048-1066.
  • Veldhorst M.A, et al. Gluconeogenesis and energy expenditure after a high-protein, carbohydrate-free diet. American Journal of Clinical Nutrition. Setiembre 2009. 90(3):519-26.