5 régimes tout aussi sains que le régime méditerranéen

18 novembre 2019
Le régime méditerranéen est une référence en terme de modèles alimentaires sains, mais il n'est pas le seul. Nous évoquerons dans cet article d'autres régimes qui n'ont rien à lui envier.

Dans cet article, nous présenterons 5 régimes qui s’avèrent tout aussi sains que le traditionnel régime méditerranéen. Découvrons leurs caractéristiques et leurs bienfaits pour la santé. Les voici :

  • Régime nordique
  • Paléo
  • Régime japonais
  • Végétarien
  • L’assiette de Harvard

Le régime nordique

L’OMS (Organisation mondiale de la Santé) a récemment vanté les bienfaits du régime nordique comme un modèle alimentaire sain. Ses effets positifs consistent notamment en la réduction de souffrir de maladies non transmissibles telles que le cancer, le diabète ou d’autres problèmes cardiovasculaires.

A voir : Le diabète chez l’enfant

Ce régime repose sur des aliments qui proviennent des pays d’Europe du Nord  : Islande, Suède, Finlande, Norvège et Danemark. À partir de 2004, un groupe de chefs de ces pays nordiques se sont réunis pour développer le dénommé « Nouveau régime nordique ».

Son objectif est de promouvoir la consommation d’ingrédients locaux, sauvages et frais pour contribuer à la santé, à la gastronomie, au développement durable et à l’identité nordique. Et quels sont ces aliments ? Les voici :

  • Légumes à feuilles vertes
  • Fruits et baies
  • Céréales complètes (seigle, orge et avoine) et légumineuses
  • Poissons gras (hareng, maquereau ou saumon) plusieurs fois par semaine
  • Laitages faibles en graisses
  • Huile de colza

Lisez également : 10 raisons d’adopter le régime méditerranéen

Le régime nordique, tout aussi sain que le régime méditerranéen

Le régime paléo, tout aussi sain que le régime méditerranéen

On en entend toujours plus parler. Bien qu’il soit de plus en plus populaire dans notre pays, c’est le régime traditionnel de certains groupes qui vivent dans la forêt amazonienne, dans la savane africaine ou sur certaines îles du Pacifique.

Le régime paléo, ou paléolithique, nous propose une manière de nous nourrir selon notre génétique et notre évolution en tant qu’espèce. Il repose sur une consommation semblable à celle de nos ancêtres chasseurs. Ce régime inclut :

  • Légumes
  • Graines et fruits secs
  • Poisson et fruits de mer
  • Viande et viscères
  • Oeufs
  • Fruits

On abandonne complètement les laitages, le gluten et les graines. Des études scientifiques ont démontré de bons résultats en matière de :

  • Réduction de risque cardiovasculaire
  • Réduction des indicateurs d’inflammation
  • Plus grande perte de circonférence abdominale

Le régime japonais

Les îles Okinawa se trouvent au sud du Japon. Elles se démarquent sur la mappemonde non seulement par la beauté de leurs paysages mais également pour être la région du monde où les personnes ont la plus longue espérance de vie et une meilleure santé.

Parmi les nombreuses raisons de cette longévité, on peut sans aucun doute citer leur régime. De nombreux scientifiques l’ont étudié. Il manque néanmoins des études pour évaluer les effets que celui-ci peut avoir sur des personnes qui ne sont pas Japonaises. C’est peut-être la plus grande différence entre le régime japonais et le méditerranéen ou le nordique.

Dans le menu quotidien des Japonais, ne manquent pas :

  • Les légumes à feuilles vertes
  • Le poisson et les céphalopodes, tels que le calamar ou le poulpe, plusieurs fois par semaine
  • Le soja et ses dérivés, comme le tofu
  • Les céréales complètes et la patate douce
  • L’algue kombu

Un autre aspect caractéristique du régime japonais est qu’ils mangent de petites portions, plusieurs fois par jour et avec une grande variété d’ingrédients à chaque repas.

Le régime végétarien, tout aussi sain que le régime méditerranéen

L’Union végétarienne internationale définit le régime végétarien comme « une alimentation basée sur des aliments d’origine végétale, avec ou sans produits laitiers, des œufs et/ou du miel ».

Cet aspect le convertit en un modèle alimentaire qui peut quelque peu varier entre les végans, les ovo-végétariens, les ovo-lactéo-végétariens, etc. Néanmoins, il repose essentiellement sur des aliments d’origine végétale. Le résultat est un apport considérable en aliments riches en vitamines, en minéraux, en fibres et faibles en cholestérol et graisses saturées.

Parmi les bienfaits de ce type de régime, nous pouvons de bons résultats en matière de :

  • Réduction du risque de souffrir d’hypertension artérielle
  • Hypercholestérolémie
  • Problèmes cardiaques

Une assiette répondant au régime végétarienLa méthode de « l’assiette de Harvard »

L’assiette santé est un outil créé par des experts en nutrition du Harvard T.H. Chan School of Public Health. Elle prétend être un guide pour aider les Américains à faire de meilleurs choix quant à leur alimentation.

Il s’agit d’un outil très visuel qui recommande de remplir la moitié de l’assiette avec des fruits et des légumes, un quart avec une source de protéines et le dernier quart avec une source de glucides.

On se concentre également sur la qualité de l’alimentation et non seulement sur les quantités. Il est par exemple recommandé de consommer des céréales complètes au lieu de farines raffinées, de préférer l’eau aux boissons gazeuses ou énergétiques et de ne pas suivre de régimes faibles en graisses mais plutôt de choisir de bonnes huiles et des fruits secs.

Le régime méditerranéen traditionnel : qu’en est-il ?

Les 5 régimes que nous venons de vous présenter ont démontré leurs avantages en matière d’alimentation saine. Tel que nous avons pu le vérifier, ils possèdent tous des points en commun avec le régime méditerranéen :

  • Ils reposent sur la consommation de produits frais et locaux, riches en fibres, vitamines, minéraux et phytochimiques
  • En outre, ils possèdent de bonnes sources de protéines et de graisses saines
  • On ne recommande en aucun cas la consommation des plats préparésriches en sucres et farines raffinées, ni de grandes quantités de viande ou de graisses saturées

Par conséquent, nous pouvons conclure que, dans les pays du bassin méditerranéen, le régime méditerranéen est la meilleure manière de s’alimenter. Il existe néanmoins des régimes similaires tout à fait valables dans toutes les régions. Ce doit être un régime bien équilibré, adapté aux besoins de chacun et basé sur des aliments frais et locaux, tels que l’huile d’olive, les sardines, les noix ou les pois chiches.

Nous devons toujours garder à l’esprit que pour qu’un régime fonctionne, il doit toujours être accompagné d’habitudes de vie saines, ne les abandonnez pas !

 

  • Crittenden AN, Schnorr SL. Current viwes on hunter-gatherer nutrition and the evolution of the human diet. Americal Journal of Physical Anthropology. January 2017. Suppl 63:84-109.
  • Galbete C et al. Nordic diet, Mediterranean diet, and the risk of chronic diseases: the EPIC-Potsdam study. BMC Medicine. June 2018. 16(1):99.
  • Li D. Effect of the vegetarian diet on non-communicable diseases. Journal of the Science of Food and Agriculture. Janvier 2014. 94(2): 169-73.
  • Miyagi S et al. Longevity and diet in Okinawa, Japan: the past, present and future. Asia Pacific Journal of Public Health. 2003. Suppl:S3-9
  • Willcox DC et al. Healthy aging diets other than the Mediterranean: a focus on the Okinawan diet. Mechanisms of Ageing and Development. MArch-April 2014. Vols 136-137. Pp 148-162.