9 façons d'avaler un comprimé

Avaler un comprimé est toute une odyssée pour certaines personnes. Certains craignent que le comprimé ne se coince ou ne crée une sensation désagréable dans la bouche. Heureusement, il existe plusieurs façons d'avaler un comprimé.
9 façons d'avaler un comprimé
Leidy Mora Molina

Relu et approuvé par l'infirmière Leidy Mora Molina.

Écrit par Edith Sánchez

Dernière mise à jour : 31 décembre, 2022

La difficulté à avaler un comprimé est un problème très courant. On estime qu’une personne sur trois ressent une gêne en avant un comprimé, même si elle n’a aucune condition physique qui l’en empêche. Pour les enfants, c’est encore plus gênant, c’est pourquoi nous mentionnerons ici différentes façons d’avaler une pilule.

La vérité est qu’avaler un comprimé est généralement une expérience désagréable. Beaucoup de personnes ont peur de s’étouffer ou rejettent le goût des comprimés. De leur côté, la plupart des enfants n’assimilent pas l’idée d’avaler quelque chose au lieu de le mâcher.

Il y a aussi, bien sûr, ceux qui ont des difficultés anatomiques ou physiologiques à avaler un comprimé. Cette condition est appelée dysphagie et provoque des difficultés à avaler tout solide ou liquide. La bouche sèche rend également plus difficile l’ingestion d’un comprimé.

Pourquoi ai-je du mal à avaler des comprimés ?

Pilules qui forment un coeur.
La simple pensée d’avaler un comprimé peut entraîner une gêne et un rejet.

Dans la plupart des cas, la difficulté à avaler un comprimé ne se trouve pas dans le corps, mais dans l’esprit. Parfois, le fait de devoir prendre un comprimé provoque de l’anxiété. Il est courant que cela soit dû à des expériences désagréables ayant généralement eu lieu pendant l’enfance. Un blocage ou un goût désagréable peut être à l’origine de cette difficulté.

Si le problème de déglutition n’apparaît qu’au moment d’avaler un comprimé, il est clair qu’il s’agit d’un obstacle mental. De même, chez certaines personnes, l’obstacle à la prise des pilules est un fort reflux nauséeux. Cela est courant chez les personnes qui ont des difficultés à manger ou qui s’étouffent facilement.

Si la difficulté à avaler est générale, il est nécessaire de consulter un médecin pour détecter les éventuelles anomalies qui génèrent cela.

9 conseils pour avaler un comprimé

Il existe plusieurs astuces pour les personnes qui ont de la difficulté à avaler un comprimé, alors qu’elles ne présentent aucune anomalie anatomique. Voici quelques recommandations utiles pour y parvenir.

1. Utilisez beaucoup d’eau

Généralement, pour avaler un comprimé, une petite quantité d’eau est utilisée. Si vous avez des difficultés à avaler, il peut être judicieux d’augmenter la quantité de liquide prise avec la pilule.

Il suffit de boire une grande quantité d’eau avant d’insérer le comprimé. Ensuite, mettez le comprimé dans votre bouche et essayez de l’avaler. Si cela ne fonctionne pas, retirez le comprimé et séchez-le avec une serviette en papier. Attendez quelques minutes et réessayez.

2. Bouteille “pop”

Un groupe de chercheurs de l’Université de Heidelberg en Allemagne a publié un rapport dans la revue Annals of Family Medicine. Ils précisent que la méthode de la bouteille pop peut être très efficace pour avaler une pilule.

La méthode consiste en ce qui suit :

  • Remplissez une bouteille en plastique avec de l’eau ou du soda mélangé à de l’eau.
  • Placez le comprimé sur la langue.
  • Fermez bien vos lèvres autour de l’ouverture du flacon.
  • Prenez une gorgée du liquide, tout en maintenant le contact entre vos lèvres et le flacon. Utilisez un mouvement de succion pour avaler le liquide avec la pilule.
  • L’air ne doit pas entrer dans la bouteille.

Une amélioration de 60 % de la déglutition lors de l’utilisation de cette méthode a été observée.



[/atomik -lu-aussi ]

3. Penchez le corps vers l’avant

Cette méthode a également été proposée par les chercheurs de l’Université de Heidelberg dans le rapport susmentionné. Elle s’effectue comme suit :

  • Mettez le comprimé sur la langue.
  • Prenez une gorgée d’eau, mais ne l’avalez pas.
  • Inclinez votre menton vers votre poitrine.
  • Dans cette position, avalez le comprimé et l’eau.

L’étude indique que l’utilisation de cette méthode a amélioré la déglutition jusqu’à 89 % par rapport à la méthode traditionnelle.

4. Utilisez un aliment mou

C’est une méthode très pratique pour avaler un comprimé, mais une approbation médicale doit être obtenue avant utilisation. Certains comprimés ne doivent pas être pris de cette façon.

La technique consiste à « cacher » le comprimé dans un aliment mou, comme une purée de fruits ou un pudding.

5. Utilisez une paille

Mettez simplement le comprimé sur votre langue et buvez ensuite de l’eau ou un autre liquide avec une paille. Le mouvement de succion effectué est un moyen de détourner l’attention de l’acte de déglutition. Il existe également sur le marché des pailles médicales spéciales pour aider les personnes à avaler un comprimé.

6. Aidez-vous d’un gel

Il existe des gels sucrés qui servent à enrober un comprimé et ainsi le rendre plus facile à avaler. Cela améliore le goût et facilite le glissement de la pilule dans l’œsophage. Une étude réalisée sur le sujet a indiqué que 54 % des personnes trouvaient cette technique très utile pour avaler une pilule.

7. Utilisez un vaporisateur pour avaler une pilule 

Il existe des sprays qui agissent comme un lubrifiant et facilitent grandement le passage des comprimés dans la gorge et l’œsophage. Cette méthode est particulièrement indiquée pour ceux qui ont des difficultés anatomiques à avaler une pilule ou pour ceux qui ont des souvenirs vivaces de s’être étouffés.

8. Procurez-vous un verre pour avaler une pilule 

Dans les pharmacies, vous pouvez acheter un verre pour avaler des pilules. Le verre s’étend jusqu’à l’arrière de la gorge. Ces articles ne sont pas recommandés pour les personnes souffrant de dysphagie.

9. Buvez une boisson épaisse

Enfin, l’un des moyens les plus efficaces pour avaler une pilule est d’utiliser un verre de jus ou une autre boisson épaisse. De cette façon, la personne se concentrera sur la texture de la boisson, oubliant qu’elle doit ingérer un comprimé. Comme pour l’eau, il est préférable de boire beaucoup.

Quand une personne apprend-elle à avaler une pilule ?

Les enfants sont ceux qui ont le plus de mal à avaler un comprimé, car ils ressentent le besoin de mâcher tout ce qu’ils mettent dans leur bouche. Les enfants peuvent acquérir la capacité d’avaler un comprimé sans problème entre 4 et 6 ans. Cependant, cela peut prendre plus de temps si l’enfant souffre d’un trouble du spectre autistique.

Il est recommandé de pratiquer avec les plus petits jusqu’à ce qu’ils apprennent à avaler un comprimé. Évitez de vous entraîner lorsqu’il y a un distracteur comme la télévision, un jouet ou un autre appareil.

Comment puis-je aider quelqu’un à avaler un comprimé ?

Femme prenant une pilule.
Les techniques pour avaler une pilule permettent de tromper l’esprit et de minimiser le rejet corporel.

Pour avaler un comprimé, ou apprendre à le faire, le plus important est de bannir les peurs infondées et de s’entraîner. Une personne peut aider une autre dans ce but, tout d’abord par l’exemple. Vous devez lui montrer comment faire et lui prouver qu’il n’y a rien à craindre.

Les autres actions qui pourraient être utiles sont les suivantes :

  • Pratiquer avec des petits bonbons. Il est préférable de commencer avec de très petits bonbons et d’augmenter jusqu’à ce que vous atteigniez ceux qui ont la taille d’une pilule.
  • Ne pas s’entraîner trop longtemps. Les séances d’entraînement ne doivent pas dépasser 10 minutes et doivent être aussi détendues que possible. Exercer une pression ne peut qu’augmenter l’appréhension.
  • Essayer les différentes techniques. Encouragez l’autre personne à essayer les différentes techniques pour avaler une pilule. Elle découvrira ainsi par elle-même la méthode avec laquelle elle se sent le plus à l’aise.
  • Changer l’inclinaison de la tête. Positionner la tête légèrement vers l’arrière ou vers l’avant peut faciliter le processus d’ingestion d’une pilule pour de nombreuses personnes. En ce sens, il convient d’essayer sous tous les angles possibles.
  • Humidifier la bouche et la gorge. Boire un verre d’eau ou de jus avant d’avaler un comprimé humidifiera la muqueuse, ce qui facilitera le glissement du médicament.



[/atomik -lu-aussi ]

Quand consulter un médecin ?

En cas de grande difficulté, la première chose à faire est d’en parler au médecin. Le médicament peut se présenter sous forme liquide. Vous pouvez également demander s’il est possible d’écraser le comprimé, car dans certains cas cela est possible.

Par ailleurs, peut-être y a-t-il un problème anatomique ou une dysphagie ? Il est nécessaire de faire un examen pour vérifier si tout va bien.

Les comprimés ne doivent pas être écrasés pour être ingérés

La peur d’avaler un comprimé n’est pas complètement infondée, mais l’important est de ne pas la surestimer. Il est possible de s’étouffer avec un comprimé et de provoquer une sensation inconfortable, mais ce n’est presque jamais une urgence, juste un mauvais moment.

Il est important que vous ne preniez pas la décision de manipuler un comprimé à volonté sans consulter votre médecin. Il existe des comprimés avec des revêtements ou des propriétés spéciales qui ne peuvent pas être cassées ou écrasées.

Cela pourrait vous intéresser ...
Allergie aux médicaments
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Allergie aux médicaments

L'allergie aux médicaments est une réponse de notre corps à un médicament. C'est une réaction du système immunitaire.




Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.