9 remèdes naturels contre les mauvaises odeurs vaginales

Bien que l'odeur vaginale soit courante, si elle est très forte ou désagréable, elle peut nous avertir de toute infection ou de tout problème bactérien auquel nous devons faire face.
9 remèdes naturels contre les mauvaises odeurs vaginales

Dernière mise à jour : 10 juin, 2021

Tout comme chaque partie du corps possède une odeur particulière, tels la bouche ou les pieds, le vagin a sa propre odeur. Lorsque celle-ci est excessivement désagréable, cela peut être une indication que quelque chose ne va pas. Les mauvaises odeurs vaginales peuvent en effet résulter d’une infection. 

La prolifération de levures vaginales (champignons) ou de bactéries, ou d’infections telles que la vaginose bactérienne (VB) et la candidose peuvent altérer les caractéristiques des pertes vaginales et, par conséquent, provoquer une mauvaise odeur. Cela devient une situation désagréable pour celles qui en souffrent.

Causes de l’odeur vaginale

mauvaises odeurs vaginales

La mauvaise odeur vaginale résulte d’une altération du pH de la zone , due à un manque ou à un excès des bactéries qui s’y logent. Une augmentation excessive des bactéries responsables de la régulation du pH dans le vagin produit en effet un écoulement gris ou jaune,  très épais, qui se décompose rapidement et a une odeur désagréable.

Quels remèdes maison devriez-vous éviter?

Il existe de nombreux remèdes maison, préparés à partir d’ingrédients naturels, dont l’utilisation ne se recommande pas sans consultation préalable avec le médecin. S’il est vrai que de nombreux médicaments contiennent un certain pourcentage d’ingrédients naturels, leur formule est spécialement conçue pour apporter une solution efficace avec le moins d’effets secondaires possible.

Bien qu’ils semblent inoffensifs, de nombreux remèdes naturels, que l’on applique dans une zone aussi délicate que le vagin, peuvent être non seulement contre-productifs pour traiter, par exemple, les mauvaises odeurs, mais peuvent aussi augmenter l’inconfort. C’est le cas des bains à l’huile d’arbre à thé.

L’excès d’humidité nuit à la santé vaginale, surtout en cas d’infection. Par conséquent, un bain ne constitue pas une mesure adéquate. D’autre part, bien que l’huile d’arbre à thé soit réputée pour ses supposées propriétés antiseptiques , elle ne peut s’utiliser d’aucune façon ni sur aucune partie du corps car elle peut brûler la peau et provoquer d’autres inconforts.

Certains des remèdes topiques les plus populaires à éviter sont :

  1. Ail.
  2. Alun.
  3. Yaourt.
  4. Lait et curcuma.
  5. Feuilles de goyave.
  6. Vinaigre de pomme.
  7. Huile d’arbre à thé.
  8. Bicarbonate de soude.
  9. Groseille indienne.

Il faut garder à l’esprit que, bien qu’il s’agisse de produits d’origine naturelle ne contenant pas de produits chimiques, ils ne sont pas totalement sûrs. Cela signifie que même la feuille d’une plante peut avoir divers effets, même s’ils n’apparaissent pas immédiatement. Il faut donc être prudent et ne pas se laisser emporter par la mode selon laquelle “parce que c’est naturel, ça ne peut pas faire de mal”.

L’application de yaourt, d’huile d’arbre à thé ou de vinaigre de cidre de pomme ne tuera pas les micro-organismes qui peuvent avoir causé à la fois l’infection et la mauvaise odeur vaginale. Au contraire, ils ne feront qu’irriter la zone, causer beaucoup de brûlures et vous rendre plus vulnérable à d’autres problèmes gynécologiques.

Comment prévenir et combattre les odeurs vaginales ?

mauvaises odeurs vaginales

Pour prévenir (ou combattre, selon le cas) les odeurs vaginales, vous pouvez recourir aux mesures suivantes. Comme vous pouvez le voir, la plupart d’entre elles sont des habitudes très simples qui ne sont pas difficiles à intégrer dans la routine.

  • Boire beaucoup d’eau.
  • Faire attention à l’hygiène lors des rapports sexuels.
  • Inclure davantage d’aliments contenant de la vitamine C dans votre alimentation.
  • Pendant les règles, changer fréquemment les serviettes hygiéniques ou les tampons.
  • Éviter de porter des sous-vêtements moulants ou en matières synthétiques qui empêchent la transpiration. Aussi, laver et sécher bien les sous-vêtements avant de les porter.
  • Utiliser un savon neutre, sans parfum, pour laver les parties génitales à l’extérieur et éviter de faire mousser l’intérieur.
  • Il est également recommandé d’éviter les douches vaginales, car elles nuisent à la santé de votre zone intime.
  • Éviter de vous épiler les poils pubiens, car cela augmente le risque d’infections diverses. Vous devez également éviter l’extrême inverse, c’est-à-dire garder vos poils pubiens excessivement longs.

Qu’est-ce qui est le plus approprié pour combattre l’odeur vaginale?

La mauvaise odeur vaginale est une nuisance qui provoque une gêne voire une insécurité chez la femme. Il  faut donc lui apporter une solution rapide et efficace, mais surtout sensée.

mauvaises odeurs vaginales

Il convient de demander l’avis du médecin et éviter à tout prix les « remèdes maison » qui, en somme, n’ont pas d’effet favorable voire significatif scientifiquement prouvé.

Le remède naturel le plus populaire (et le moins adapté) consiste à appliquer du yaourt directement sur le vagin afin de « restaurer la flore de la zone ». Cependant, la science montra que cet aliment n’a aucun effet bénéfique sur la santé lorsqu’il s’utilise de cette manière. Manger du yaourt (dans le cadre d’une alimentation équilibrée) pourrait toutefois aider à équilibrer le pH, entre autres problèmes.

Si les mauvaises odeurs vaginales s’accompagnent de symptômes persistants et de forte intensité, tels que, notamment, brûlures, démangeaisons, irritation, inflammation, il est préférable d’aller chez le gynécologue pour un bilan de santé et un traitement adapté.

Cela pourrait vous intéresser…

Cela pourrait vous intéresser ...
6 astuces naturelles contre les mycoses vaginales
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
6 astuces naturelles contre les mycoses vaginales

Vous souffrez de mycoses vaginales? En plus du traitement médical, découvrez ces astuces naturelles qui soulageront les symptômes...