Ablation laser : en quoi consiste cette technique chirurgicale ?

L'ablation laser est devenue un traitement pertinent pour les tumeurs cérébrales et l'épilepsie. Elle a également d'autres utilisations en médecine. Découvrez-les !
Ablation laser : en quoi consiste cette technique chirurgicale ?

Dernière mise à jour : 24 septembre, 2022

L’ablation au laser est une procédure qui a diverses applications dans l’industrie. Elle est également utilisée comme technique chirurgicale pour traiter divers problèmes de santé. Pour être plus précis, elle est appliquée dans le traitement des affections cutanées, en dentisterie et pour éliminer les tumeurs, y compris dans le cerveau.

L’un de ses avantages par rapport aux autres interventions est qu’elle est non invasive et que les patients ont la possibilité de reprendre leurs routines dans un délai maximum de 48 heures. Souhaitez-vous en savoir plus ? Ci-dessous, nous vous expliquons comment se déroule le processus, quels sont ses avantages et s’il existe des risques.

Qu’est-ce que l’ablation laser et à quoi sert-elle ?

En médecine, l’ablation au laser est une intervention souvent utilisée dans le traitement de l’épilepsie et des tumeurs cérébrales. La méthode consiste en l’utilisat d’un laser et d’un médium qui transporte la lumière à l’intérieur des tissus.

Plus précisément, le laser fournit une lumière monochromatique – émise à une longueur d’onde spécifique – qui interagit avec le tissu à opérer. Le support utilisé est généralement une fibre optique chargée de mobiliser la lumière laser à l’intérieur des organes.

La génération de chaleur dans les tissus et, par conséquent, l’effet de cette procédure, est largement déterminée par les facteurs suivants :

  • La longueur d’onde de la lumière laser
  • Les paramètres du laser (puissance, énergie et temps de traitement)
  • Les propriétés physiques du tissu
  • Les caractéristiques d’émission de l’applicateur optique
Qu'est-ce que l'ablation laser et à quoi sert-elle ?
Dans l’ablation laser, une longueur d’onde est émise sur le tissu à intervenir. Son intensité varie en fonction de la condition traitée.

Les principales utilisations

L’épilepsie et les tumeurs cérébrales sont généralement intervenues avec ce traitement. Au-delà, la littérature scientifique mentionne d’autres types de tumeurs, comme par exemple :

En tant que technique chirurgicale, elle est utilisée dans le domaine de la dentisterie pour diverses procédures endodontiques (incision de la pulpe), parodontie (traitement des abcès), cosmétiques dentaires (blanchiment, dépigmentation), entre autres.

Son utilisation comme traitement pour les conditions suivantes est également à l’étude :

  • Boutons de fièvre
  • Muguet
  • Ecchymoses
  • Varices
  • Détatouage



À quoi ressemble la procédure d’ablation laser ?

L’application de l’ablation au laser comme technique chirurgicale est une procédure délicate. Tout d’abord, il est nécessaire de réaliser plusieurs études préalables pour un diagnostic précis. S’il s’agit d’une formation tumorale, des tests tels que la résonance magnétique devront être effectués.

Une fois la décision de réaliser le traitement prise, la date du traitement est fixée. Concernant la préparation préalable, celle-ci peut varier et doit être établie par l’équipe médicale. Le jour venu, le patient est mis sous sédation et admis au bloc opératoire.

Une fois sur place, et si nécessaire, une incision doit être pratiquée. Cela peut arriver, par exemple, lorsqu’il s’agit d’une tumeur au cerveau. Si c’est le cas, un trou doit être percé dans le crâne.

Ensuite, la sonde avec le laser est insérée et une chaleur concentrée est appliquée sur la zone à traiter, jusqu’à ce que le tissu soit détruit. L’équipe médicale s’assure que les tissus voisins ne sont pas touchés, afin de prévenir les saignements ou d’autres complications.



Les bienfaits de l’ablation au laser

Cette technique présente plusieurs avantages. Et bien qu’il s’agisse d’une technique quelque peu complexe, elle présente même des avantages par rapport à d’autres procédures.

À cet égard, les aspects suivants sont mis en évidence :

  • Elle permet de traiter diverses affections cutanées, par exemple, les papules nacrées.
  • C’est une technique moins invasive.
  • Il n’y a pas de grandes incisions à faire.
  • En dentisterie, le recours à l’anesthésie est réduit.
  • Le patient ressent moins de douleur.
  • Elle est relativement plus sûre que la chirurgie traditionnelle, en matière de complications opératoires.
  • La sonde utilisée peut atteindre des zones difficiles d’accès.
  • Elle est plus rapide, bien que cela varie en fonction du problème de santé.
  • Les risques d’infection sont réduits, car les plaies sont petites.
Traitements des lésions vasculaires.
L’ablation laser est utilisée dans les traitements contre les tumeurs, les varices et les problèmes dentaires.

Risques et effets secondaires possibles

Aucune augmentation des risques, des préjudices ou des effets secondaires associés à l’utilisation de l’ablation au laser en tant que technique chirurgicale n’a été observée. On dit qu’elle ne génère pas d’effets nocifs sur les autres tissus. Bien qu’il s’agisse d’une procédure délicate, il ne devrait y avoir aucun problème.

Bien entendu, tant qu’elle est pratiquée dans les installations appropriées, avec les mesures correspondantes pour les soins aux patients, par des professionnels de la santé hautement qualifiés.

Parmi les rares cas d’effets indésirables, des conséquences possibles ou des lésions neurologiques —à moyen et long terme— ont été évoquées lors d’un traitement par thérapie au laser chez des jumeaux atteints du syndrome de transfusion fœto-fœtale (FTTS).

Une éventuelle atteinte neurologique est rapportée à l’âge de 2 ans dans 14 % des cas, incluant des troubles moteurs et de communication voire une paralysie cérébrale.

Problèmes de coût et de disponibilité

Jusqu’à présent, les plus gros problèmes liés à l’ablation au laser proviennent du fait que tous les professionnels ne maîtrisent pas la technique et que tous les centres de santé ne sont pas équipés.

Un autre problème fondamental : son coût élevé. Par conséquent, au-delà de ses avantages, la décision d’appliquer cette procédure peut également déprendre du coût.

En cas de doute sur l’intervention, il est nécessaire de consulter un médecin ou un spécialiste. Tout dépend de chaque cas particulier.

Cela pourrait vous intéresser ...
Laser CO2 pour le vieillissement périoculaire : quels sont ses avantages ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Laser CO2 pour le vieillissement périoculaire : quels sont ses avantages ?

La blépharoplastie au laser CO2 permet de réduire les signes du vieillissement périoculaire. En quoi cela consiste ?



  • Schena E, Saccomandi P, Fong Y. Laser Ablation for Cancer: Past, Present and Future. J Funct Biomater. 2017 Jun 14;8(2):19. doi: 10.3390/jfb8020019. PMID: 28613248; PMCID: PMC5492000.
  • Barcina J. Estudio de interacción láser con materiales biológicos. Salamanca: Universidad de Salamanca, 2017.
  • Di Stefano R. El Láser Er: Yag como alternativa en la práctica odontológica operatoria. Acta odontol. venez. 2004;  42(2): 72-80.
  • Hernández Campoalegre M, Quintana Rodríguez M, Rodríguez Cabrera M, Sánchez Tamaki R, Castillo Rodríguez M, González León T. Tratamiento endoscópico de un tumor ureteral. Revista Guatemalteca de Urología. 2021; 9(1): 27–31.
  • López-Torres J, Sánchez Martínez C, Navarro Plaza E, Vázquez Rubio E. Pápulas perladas. Rev Clin Med Fam. 2021;  14(3): 165-166.
  • Molina F, Romero B, Acosta I, Arévalo E, Gómez L. Ablación láser percutánea de un teratoma cardiaco fetal y revisión de la literatura. Diagnóstico Prenatal. 2012; 23(4): 154-159.
  • Sáez de la Fuente I. Terapia de láser en Odontología conservadora. RCOE: Revista del Ilustre Consejo General de Colegios de Odontólogos y Estomatólogos de España. 2015; 20(1): 45-49.
  • Squarcia Podestá M, Vas D, Alexandra Hanzu F, Mora Porta M, Halperin Rabinovic I. Utilidad de una nueva técnica de ablación Láser percutánea en el tratamiento de nódulos tiroideos benignos. The Light and Flight Technique. 2018. Disponible en: https://piper.espacio-seram.com/index.php/seram/article/view/193.