Afaiblissement des jambes : 9 causes possibles

L'affaiblissement, les picotements et la douleur au niveau des jambes sont des signes avant-coureurs d'un dysfonctionnement. Découvrez ici les causes les plus courantes.
Afaiblissement des jambes : 9 causes possibles

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

L’exercice physique intense et les problèmes de circulation figurent parmi les causes les plus courantes de l’affaiblissement des jambes. Cependant, ce symptôme peut également être le résultat de troubles neurologiques, cardiovasculaires et musculo-squelettiques graves.

Lorsque nous parlons d’affaiblissement, nous nous référons à la diminution ou à la perte partielle de force. Les personnes souffrant d’affaiblissement dans les jambes ne sont pas capables de bouger les muscles des membres inférieurs, même lorsqu’elles essaient.

Ce symptôme est souvent confondu avec de la fatigue ou de la somnolence.

Les causes les plus fréquentes de l’affaiblissement des jambes

L’affaiblissement des jambes rend difficile la réalisation des activités quotidiennes, ainsi que les déplacements. De plus, c’est l’une des principales causes de chutes et de blessures chez les personnes âgées. Parmi les causes les plus courantes, figurent celles que nous énumérons ci-dessous.



1. Activité physique de haute intensité

L’exercice physique de haut niveau et le surentraînement sont des causes fréquentes d’affaiblissement des jambes, en particulier chez les personnes peu expérimentées. En général, ce symptôme apparaît après les séances d’entraînement et peut s’accompagner de tremblements musculaires.

Par ailleurs, il est fréquent que l’affaiblissement réapparaisse après quelques jours, associée à des douleurs et des tensions musculaires. Dans ce cas, c’est le résultat du processus de récupération du tissu distendu et usé. Dans la plupart des cas, l’état de la personne s’améliore spontanément après 2-4 jours.

Mal de l'exercice.
Les courbatures ont différentes explications scientifiques. Le repos est la solution dans tous les cas.

2. Maladie artérielle périphérique

Il s’agit d’un problème circulatoire courant, qui touche entre 15 et 20 % des personnes de plus de 70 ans, comme en témoignent des études. Cette maladie est le résultat d’une diminution du calibre des artères avec une diminution du flux sanguin vers les extrémités.

La faiblesse musculaire et l’engourdissement des jambes sont des manifestations typiques de cette affection. Les patients signalent souvent des douleurs aux cuisses ou aux mollets après avoir marché ou monté des escaliers.

Parmi les autres symptômes, figurent les suivants :

  • Sensation de froid au niveau des jambes
  • Changements de couleur dans les membres inférieurs
  • Pouls faible dans les jambes ou les pieds
  • Peau brillante

L’athérosclérose est le principal responsable de la maladie artérielle périphérique. L’examen physique, l’index cheville-bras, l’échographie Doppler et l’angiographie sont les méthodes utilisées pour le diagnostic. Le traitement vise à soulager les symptômes et à stopper la progression.

3. Insuffisance veineuse

Il s’agit d’un trouble vasculaire qui se caractérise par une difficulté à renvoyer le sang des jambes vers le cœur en raison de valves incompétentes dans les veines. Avec le temps, les veines se distendent et retiennent le sang dans les membres inférieurs, surtout en position debout.

Cette condition est 5 fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes, comme en témoignent les recherches. Des changements au niveau de la peau sont généralement observés : gonflement, sécheresse, rougeur, varices et plaies lentes à se refermer.

La faiblesse des jambes, les crampes, les démangeaisons et les douleurs au repos font partie des symptômes typiques de la maladie. L’échographie Doppler est le test diagnostique de choix. Le plan thérapeutique vise à améliorer la mobilisation du sang veineux et à établir de saines habitudes.

4. Neuropathie périphérique

La neuropathie périphérique est une affection neurologique causée par des dommages aux voies nerveuses responsables de la transmission des informations entre le cerveau et le reste du corps.

Dans la plupart des cas, les personnes signalent des douleurs lancinantes ou brûlantes dans les jambes ou les mains. Les autres symptômes possibles sont les suivants :

  • Engourdissement et picotements
  • Faiblesse musculaire
  • Hypersensibilité au toucher
  • Problèmes de coordination et de marche

Les principaux responsables de ce syndrome sont les blessures traumatiques, le diabète, les infections et l’exposition à des substances toxiques. Le traitement comprend l’utilisation de médicaments pour réduire les symptômes, la stimulation nerveuse, la physiothérapie et la chirurgie.



5. Hernie discale

Une hernie discale est une saillie du nucleus pulposus à travers une partie affaiblie des disques intervertébraux, située dans la colonne vertébrale. Cette condition peut survenir à n’importe quel niveau du dos, étant plus fréquente dans le bas du dos.

Des études estiment que les hernies discales causent 2 % des cas de douleurs thoraco-lombaires chez les personnes âgées entre 30 et 50 ans. La sensation de faiblesse dans les jambes est une manifestation des hernies lombaires. L’affaiblissement favorise les chutes et les trébuchements ; sortir du lit devient également une tâche difficile.

Des picotements, des brûlures et des douleurs dans les fesses et le bas du dos sont d’autres symptômes fréquents. Le plan de traitement comprend l’utilisation de médicaments, la physiothérapie et la correction chirurgicale, en fonction de la gravité.

6. Maladie cérébrovasculaire (MCV)

Les MCV se caractérisent par une perte soudaine des fonctions neurologiques à la suite d’une altération du flux sanguin du cerveau due à une ischémie ou une hémorragie, selon des études. Chez la plupart des personnes, elles provoquent une faiblesse d’un côté du corps et une sensation altérée.

Les patients affectés peuvent également éprouver des troubles de l’élocution, de la confusion, une vision floue, des étourdissements et des troubles de l’équilibre. Cette condition nécessite des soins médicaux d’urgence, il est donc crucial de la reconnaître tôt et de demander de l’aide dès que possible.

7. Syndrome de Guillain-Barré

Il s’agit d’une maladie auto-immune dans laquelle le corps attaque les voies nerveuses. Certaines recherches affirment que ce syndrome se présente avec une faiblesse musculaire symétrique, progressive et ascendante. De plus, elle s’accompagne généralement d’une diminution ou d’une abolition des réflexes.

Actuellement, il n’y a pas de remède définitif pour cette condition. Cependant, la plasmaphérèse et l’administration d’immunoglobulines peuvent soulager les symptômes et réduire la progression.

8. Sclérose en plaques (SEP)

La sclérose en plaques est une maladie inflammatoire chronique d’origine auto-immune qui se caractérise par une destruction des fibres nerveuses du système nerveux central. Elle affecte le cerveau, le tronc cérébral, la moelle épinière et les nerfs crâniens, avec une affinité pour le nerf optique.

Ce trouble peut débuter avec différents symptômes, selon la zone anatomique touchée. Parmi les manifestations les plus courantes, figurent les suivantes :

  • Affaiblissement musculaire et fatigue
  • Déficience cognitive
  • Perte de mémoire
  • Troubles de la marche
  • Tremblements et spasmes musculaires

Le traitement de la SEP repose sur l’utilisation de corticostéroïdes lors des poussées de la maladie. Les immunomodulateurs et la physiothérapie peuvent être utilisés pour améliorer les symptômes à long terme.

Sclérose en plaques avec affaiblissement des membres.
L’affaiblissement des jambes dû à la sclérose en plaques est progressif. Les patients se retrouvent dans l’incapacité totale de bouger.

9. Compression de la moelle épinière

Parfois, certains traumatismes et troubles produisent une compression des structures de la moelle épinière. Les ecchymoses, les abcès et les tumeurs sont quelques-unes des principales causes de cette maladie. La personne signale des maux de dos, des picotements et une faiblesse dans les jambes.

Certaines études estiment que la compression de la moelle épinière survient chez 5 % des patients atteints de cancer et maintient même une incidence de 10 % chez les personnes présentant des métastases de la moelle épinière. Les types de cancer qui entretiennent un lien avec ce problème sont le myélome multiple, le lymphome et le cancer du poumon.

Un symptôme à ne pas prendre à la légère

L’affaiblissement des jambes est une manifestation d’un grand nombre de troubles et de maladies. Elle est notamment associée à l’exercice physique et à une mauvaise circulation. Cependant, elle met également en garde contre plusieurs conditions neurologiques et vasculaires sous-jacentes qui nécessitent une attention dès que possible.

N’hésitez pas à consulter un spécialiste si l’affaiblissement progresse rapidement ou persiste. La douleur renforcera le besoin de soins professionnels.

Cela pourrait vous intéresser ...
11 symptômes de mauvaise circulation dans les jambes et les pieds
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
11 symptômes de mauvaise circulation dans les jambes et les pieds

Une mauvaise circulation dans les jambes et les pieds provoque divers symptômes qui vont de certains très évidents à d'autres.



  • Silva Pupo M, del Risco Turiño A, González Moya A. Caracterización de la insuficiencia venosa crónica profunda por reflujo valvular. AMC. 2014;  18( 1 ): 30-41.
  • Ayala E. Hernia de disco. Opciones terapéuticas. Farmacia Profesional. 2009; 23(6): 36-40.
  • González R, Andínez D. Epidemiología, etiología y clasificación de la enfermedad vascular cerebral. Archivos de Medicina. 2016; 16 (2): 495-507.
  • Serrano Hernando F, Martín Conejero A. Enfermedad arterial periférica: aspectos fisiopatológicos, clínicos y terapéuticos. Revista Española de Cardiología. 2007;60(9):969-982.
  • Ortez González C, Conradi Á. Síndrome de Guillain-Barré en la infancia. Anales de Pediatría Continuada. 2013;11(2):98-103.
  • Kaplow R, Iyere K. Entender la compresión de la médula espinal. Nursing (Ed española). 2017; 34(2):44-50.