Aliments interdits si vous avez un taux élevé d’acide urique

6 juin 2020
Si vous avez un taux élevé d'acide urique, il est important de faire attention et de surveiller votre alimentation, votre poids et certaines habitudes de vie. Grâce à un repas équilibré, nous pouvons contrôler l'uricémie.

Le taux d’acide urique élevé ou l’hyperuricémie a traditionnellement été associé aux personnes qui aiment l’abondance, tant dans la nourriture que dans les boissons. Bien que nous sachions qu’il dépend de nombreux facteurs différents, des modifications alimentaires sont fondamentales pour la traiter.

Hyperuricémie ou taux élevé d’acide urique

L’acide urique est un composé formé par le carbone, l’azote, l’oxygène et l’hydrogène qui est généré lorsque l’organisme désintègre les purines. A leur tour, les purines se forment naturellement dans le corps, et se retrouvent également dans certains aliments.

L’acide urique n’entraîne pas de problèmes de santé dans des valeurs normales, puisqu’il est excrété par le rein. Mais parfois, pour diverses raisons, l’acide urique peut dépasser des niveaux acceptables.

Lorsqu’on souffre d’hyperuricémie, l’un des symptômes les plus redoutés est l’attaque de goutte. Mais les conséquences négatives d’un taux élevé d’acide urique vont bien au-delà. Il a été lié à un risque accru de problèmes rénaux, de problèmes cardiovasculaires et de dommages arthritiques chroniques.

Alimentation et acide urique élevé

Le taux élevé d’acide urique doit être corrigé pour éviter des problèmes de santé à long terme et une perte de qualité de vie chez les personnes qui en souffrent. La correction de certaines habitudes alimentaires peut être très bénéfique.

Si nous souffrons de ce problème de santé, nous devrions éviter certains aliments. Bien que nous devions tenir compte du fait que plus que des aliments interdits, nous devons parler d’aliments à limiter.

Aliments riches en purines

La viande rouge est riche en purines, qui permettent de réduire un taux élevé d'acide urique

Les purines sont des composants qui se forment naturellement dans le corps. Et quand ils sont dégradés, l’acide urique apparaît. Ainsi, le contrôle des aliments riches en purines peut aider à diminuer la quantité d’acide urique dans le sang. Surtout pendant les crises de goutte.

Les aliments les plus riches en purines sont :

  • Le foie, les reins, les gésiers et autres viscères
  • Viande rouge de bœuf, d’agneau et de porc
  • Poissons bleus et crustacés tels que sardines, anchois, thon, crevettes, crabe. Nous ne devrions pas les éliminer complètement parce que nous perdrions leurs bénéfices. Nous essaierons donc d’en consommer des portions modérées
  • Charcuterie
  • Fromages très fermentés
  • Certains légumes tels que les asperges, les petits pois, les épinards ou les tomates sont également riches en purines. Une option sensée consiste à modérer la consommation de ce type de légumes à environ deux fois par semaine

Lisez également : Réduisez le fructose pour perdre du poids plus facilement

Aliments riches en matières grasses

L’élimination des urates est rendue difficile par l’ingestion de graisses. Il est donc conseillé de contrôler les portions de graisse si nous avons une forte teneur en acide urique.

La meilleure option, comme dans presque tous les cas, est l’huile d’olive vierge extra. Cru pour assaisonner les plats, mais aussi pour cuisiner. Il est préférable d’éliminer complètement les aliments transformés qui peuvent contenir des graisses trans ou des graisses hydrogénées, et de réduire les graisses saturées.

Taux élevé d’acide urique : fructose et boissons sucrées

Le fructose est le seul glucide dont il a été démontré qu’il est directement impliqué dans le métabolisme de l’acide urique.

Dans ce cas, nous faisons référence au cola, aux autres boissons non alcoolisées sucrées et aux jus de fruits. Le risque de goutte est double chez les personnes qui consomment deux boissons sucrées ou plus par jour, par rapport à celles qui en boivent moins d’une par mois.

Cependant, il n’est pas possible de déterminer avec exactitude pourquoi cette augmentation de l’acide urique se produit. Cela pourrait être dû à d’autres composants des boissons – en dehors du fructose – ou à d’autres habitudes malsaines associées.

Alcool

Dans le cas des boissons alcoolisées, il n’y a aucun doute. Le risque de développer la goutte est plus du double pour les hommes qui consomment 50 grammes ou plus d’alcool par jour, par rapport à ceux qui ne boivent pas d’alcool.

Chez les hommes, comme chez les femmes, la consommation d’alcool est associée à des taux plus élevés d’uricémie et de maladie de la goutte. Cependant, le risque est plus élevé chez les femmes.

En effet, une consommation élevée et occasionnelle d’alcool augmente la concentration d’acide lactique. Il est donc difficile pour les reins d’éliminer l’acide urique. Si, en revanche, la consommation d’alcool est chronique, le problème est l’augmentation des purines.

Les boissons alcoolisées et le taux élevé d'acide urique

Découvrez-en plus : Les médicaments les plus consommés qui affectent la conduite

Taux élevé d’acide urique : lignes directrices en matière d’alimentation à garder à l’esprit

En ce qui concerne l’hyperuricémie, nous ne devons pas seulement parler des aliments interdits. Il existe également des directives en matière d’alimentation et d’autres aspects connexes qui nous aideront à améliorer la situation :

  • Il n’est pas recommandé d’être en surpoids : si nous souffrons de surcharge pondérale, une perte de poids progressive sera essentielle
  • Nous ne devrions pas trop jeûner ou limiter notre apport calorique, car dans ces cas-là, ses niveaux augmentent également
  • Maintenir une bonne hydratation : il est nécessaire de boire environ 2 litres d’eau par jour

Toutes ces directives doivent être accompagnées d’un traitement médical spécifique, guidé par un spécialiste professionnel.

Il existe des aliments à limiter en cas de forte teneur en acide urique

La viande rouge et le poisson bleu, les boissons sucrées et l’alcool doivent être limités en cas d’hyperuricémie. Manger avec modération, boire beaucoup de liquide et avoir une alimentation riche en fruits et légumes frais, en céréales complètes, en lait et en yaourt allégés vous aidera à faire face à ce problème de santé.

 

  • Álvarez Larido B, Alonso Valdivielso JL. [Hyperuricemia and gout; the role of diet]. Nutrición Hospitalaria. Abril 2014. 1;29(4):760-70.
  • Jamnik J, et al. Fructose intake and risk of gout and hyperuricemia: a systematic review and meta-analysis of prospective cohort studies. BMJ Open. Octubre 2016. 3;6 (10).
  • Pemberton C, et al. Manual de dietética de la Clínica Mayo. Ediciones Medici. 1993.
  • Rongrong L. et al. Dietary factors and risk of gout and hyperuricemia: a meta-analysis and systematic review. Asia Pacific Journal of clinical Nutrition . 2018;27(6). 1344-1356.
  • Contreras Roura, Jiovanna. « Errores innatos del metabolismo de las purinas y otras enfermedades relacionadas. » Revista Cubana de Pediatría 84.2 (2012): 197-200.