Comment améliorer votre fluidité verbale

25 mars 2018
Bien que cela puisse vous coûter cher au début, la meilleure façon d'améliorer votre fluidité verbale est de vous exposer à parler dans n'importe quelle situation afin de bannir les peurs et les insécurités.

Il y a des individus qui sont de meilleurs communicants que d’autres. Quelle en est la raison ? Pour le savoir, lisez cet article et découvrez comment améliorer votre fluidité verbale, une compétence qui vous permettra d’optimiser vos échanges.

La fluidité verbale n’est rien de plus que la capacité d’entamer spontanément une conversation avec quelqu’un, d’improviser dans un exposé en fonction de la réaction du public et de présenter tout cela d’une manière très naturelle.

Lisez aussi : 7 signes qui indiquent que vous avez une forte personnalité

La fluidité verbale et l’insécurité personnelle

microphone

L’insécurité et la fluidité verbale ne vont pas du tout ensemble. En effet, pour mettre cette compétence en pratique avec succès, vous avez besoin d’être une personne confiante avec une estime d’elle-même saine.

Lorsque l’insécurité plane au-dessus de vous, vous commencez à penser à tout ce qui peut mal tourner. Par exemple, si vous devez présenter un projet à d’autres collègues, certaines des phrases suivantes peuvent apparaître dans vos pensées :

  • « On va me poser des questions auxquelles je ne saurai peut-être pas répondre. »
  • « Ils vont découvrir que je me suis pas bien préparé. »
  • « Que dois-je faire si j’ai un trou de mémoire ?”.
  • « Je suis sûr que je vais oublier de mentionner ce point important. »

Toutes ces insécurités apparaissent sans aucun fondement. Est-ce que vous savez vraiment ce qui va se passer ? Et si vous vous trompiez ? Le problème que posent ce genre de prédictions, c’est qu’en fin de compte, elle peuvent finir par se réaliser.

A découvrir : Inquiétude chronique : quels sont ses 3 effets sur votre santé et comment y faire face ?

C’est pourquoi, il est important que vous n’alliez pas trop vite et que nous inversiez totalement les questions précédentes. Comment pouvez-vous faire cela ?

Voici quelques idées :

  • Si on vous demande quelque chose auquel vous ne savez pas comment répondre, il ne va rien se passer, vous pouvez juste dire que vous allez faire des recherches et que vous donnerez une réponse appropriée plus tard.
  • En réalité, personne ne se rendra compte que vous vous n’êtes pas très bien préparé parce que c’est vous qui en savez le plus sur ce sujet, puisque c’est votre projet.
  • Si vous avez un trou de mémoire, ce n’est pas grave. Vous pouvez passer à un autre sujet ou respirer profondément, vous calmer et continuer la présentation. Car vous connaissez ce projet mieux que quiconque.
  • Si vous vous rendez compte que vous avez oublié quelque chose, vous pouvez dire à votre auditoire des phrases telles que : « Je ne me souviens pas d’avoir mentionné ce point important, mais je le rectifierai plus tard sans aucun problème ».

La lecture et l’acquisition du vocabulaire

lecture

La lecture est une activité très importante si vous voulez améliorer votre fluidité verbale. En effet, grâce à la lecture, on acquiert un vocabulaire beaucoup plus grand qu’on ne le pense.

Lisez aussi: Lire et écrire un journal au quotidien: stratégies « magiques » pour une meilleure vieillesse cognitive

Parfois, le problème que vous pouvez avoir en cas de manque de fluidité verbale n’est pas l’insécurité, mais le manque d’outils qui vous permettent de penser rapidement. De communiquer efficacement ce que vous voulez dire et d’avoir le bon vocabulaire pour cela.

Si vous avez un vocabulaire riche, au moment où vous ne savez plus comment expliquer quelque chose, vous pouvez le faire par le biais de synonymes. Cela augmentera sans aucun doute votre sécurité.

La meilleure façon d’améliorer la fluidité verbale : la pratique

pratique

Malgré l’insécurité ou la faiblesse de vocabulaire que vous pouvez avoir, l’important pour améliorer la fluidité verbale est de pratiquer.

Les compétences sociales que vous avez, ne se sont développées que par la pratique. Le fait de vous forcer à être dans des situations où vous devez communiquer et interagir vous aidera à développer toutes vos compétences (y compris la fluidité verbale).

  • Il est normal de ne pas vous sentir en sécurité au début, surtout si vous êtes une personne timides.
  • Cependant, la timidité peut être surmontée, bien qu’elle exige beaucoup de volonté, de force et une exposition constante à ce qui vous cause tant de peurs.

Lisez aussi : Je veux commencer à vivre sans peurs

Avez-vous l’impression d’avoir une faible fluidité verbale ? Souhaitez-vous l’améliorer ? Si vous êtes capable de mettre en pratique les conseils ci-dessus, votre capacité à communiquer sera accrue.

Vous serez en mesure de communiquer de façon claire et concise ce que vous voulez, ainsi que de capter l’attention de ceux qui vous écoutent. Votre vocabulaire riche sera apprécié par le public et, de plus, les auditeurs auront l’impression que se fait d’une manière très naturelle et spontanée.

Cela fera sans aucun doute de vous un-e grand-e communicant. Cependant, comme nous l’avons déjà mentionné, la théorie n’est pas suffisante. Elle n’est valable que si on la met en pratique.

 

A découvrir aussi