Atorvastatine : à quoi sert-elle ?

2 décembre 2019
L'atorvastatine, de même que les autres statines, est efficace dans le cadre de la prévention des maladies cardiovasculaires. De plus, elle est capable d'inhiber de façon sélective et compétitive l'enzyme responsable de la synthèse du cholestérol.

L’atorvastatine est un médicament qui appartient à la famille pharmacologique des statines. Ces médicaments sont largement utilisés pour diminuer les taux de cholestérol, dans le but de prévenir les maladies cardiovasculaires ainsi que la dyslipidémie.

L’excès de cholestérol est un facteur de risque de l’apparition de ce type de maladies. Ces dernières sont la principale cause de décès dans les pays développés. Toutefois, nous ne devons pas oublier que le cholestérol est également une substance indispensable pour le fonctionnement correct de l’organisme. En effet, il est le précurseur de nombreuses hormones.

Par conséquent, il est fondamental de maintenir les niveaux de cholestérol à des marges normales. Un déficit en cholestérol peut également avoir des conséquences sérieuses sur la santé. Il est donc très important de suivre strictement les directives de traitement établies par le médecin dans chaque cas.

En savoir davantage sur les maladies cardiovasculaires

L'atorvastatine et les maladies cardiovasculaires

Comme nous l’avons mentionné, l’atorvastatine a pour objectif de prévenir les maladies cardiovasculaires chez les patients qui présentent une élévation des taux de cholestérol au-dessus de la normale.

Par ailleurs, les maladies cardiovasculaires constituent un ensemble de pathologies qui représentent la première cause de décès au sein des pays développés. Parmi elles, on peut citer :

  • Hypertension cardiovasculaire
  • Insuffisance cardiaque
  • Infarctus du myocarde
  • Apoplexie ou maladie cérébro-vasculaire
  • Maladie vasculaire périphérique

Sans aucun doute, le développement de ces maladies est associé à une série de facteurs de risque qui augmentent les probabilités d’en souffrir. Parmi ces facteurs de risque, que nous devrions toujours essayer d’éviter, nous trouvons :

  • Tabagisme : le tabagisme ne fait rien de plus qu’accumuler des toxines et des maladies. Les fumeurs sont deux fois plus susceptibles de souffrir d’un type de maladies cardiovasculaires qu’une personne non fumeuse
  • Sédentarisme : la population des pays développés est de moins en moins active physiquement. De même que dans le cas du tabac, le manque d’exercice double la possibilité de contracter ce type de maladies
  • Mauvaises habitudes alimentaires

Quel est l’effet de l’atorvastatine sur l’organisme ?

L’atorvastatine, comme les autres statines, est efficace dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Elle est également capable d’inhiber de façon sélective et compétitive l’enzyme responsable de la synthèse du cholestérol.

Plus concrètement, nous faisons référence à l’hydroxy-méthyl-glutaryl-coenzyme A (HMG-CoA réductase). Il s’agit de l’enzyme responsable de convertir la HMG-CoA en mévalonate. Ce dernier est le précurseur des composants stérols, comme le cholestérol.

Ainsi, en inhibant la HMG-CoA réductase, l’atorvastatine réduit également les quantités de mévalonate. Et, par conséquent, la quantité de cholestérol qui se stocke dans le foie.

D’autre part, il faut souligner que ce mécanisme affecte aussi la régulation des récepteurs des LDL, connus comme le « mauvais cholestérol« , ainsi que la captation de ces lipoprotéines de la circulation.

La conséquence finale de tous ces processus est la diminution du « mauvais cholestérol » ou LDL. L’efficacité du traitement est encore en cours de recherches au sein d’études et d’essais cliniques.

Lisez également : L’infarctus aiguë du myocarde

Effets indésirables du traitement avec l’atorvastatine

Du cholestérol dans les vaisseaux sanguins

Même s’il s’agit d’un médicament bien toléré, il n’est pas exempt de produire une série d’effets adverses. Par effets adverses, on entend tous ceux qui se déclenchent de manière indésirée et involontaire suite au traitement d’un médicament.

Les réactions indésirables qui ont été décrites avec l’administration d’atorvastatine étaient légères et se sont rétablies d’elles-mêmes. En ce sens, parmi les plus fréquentes, nous pouvons mentionner :

  • Problèmes gastro-intestinaux, comme la constipation, la diarrhée, les flatulences, la dyspepsie ou des douleurs abdominales
  • Maux de tête
  • Nausées
  • Insomnie

Par ailleurs, un certain nombre d’effets indésirables ont été observés et font partie des réactions adverses peu courantes du traitement avec l’atorvastatine. Cependant, toutes ne sont pas nécessairement dues au traitement avec ce médicament. En voici par exemple quelques unes :

  • Hyperglycémie et hypoglycémie
  • Vertiges
  • Thrombocytopénie
  • Réactions allergiques
  • Alopécie
  • Éruption

Découvrez aussi : Comment détecter et prévenir la thrombose veineuse profonde ?

Conclusion…

L’atorvastatine est un médicament qui appartient à la familles des statines. Il est principalement utilisé dans le cadre de la prévention des maladies cardiovasculaires.

Néanmoins, n’oubliez pas que la meilleure prévention consiste à suivre des habitudes de vie saines. Comme faire du sport tous les jours, avoir une alimentation équilibrée et éviter les habitudes toxiques telles que le tabac.

 

  • Goes, P., Lima, A. P. S., Melo, I. M., Rêgo, R. O. C. C., & Lima, V. (2010). Effect of Atorvastatin in radiographic density on alveolar bone loss in wistar rats. Brazilian Dental Journal. https://doi.org/10.1590/S0103-64402010000300003
  • Fernández de Bobadilla, J., Moreno, R., Fernández, C., Martínez García, A., Sánchez Maestre, C., & Ezpeleta Echevarri, D. (2009). Efecto del tratamiento intensivo con atorvastatina frente a dosis estándar de estatinas en el riesgo de ictus de pacientes con enfermedad coronaria previa. Metaanálisis de cinco ensayos aleatorizados con 25.709 pacientes. Revista de Neurología. https://doi.org/10.33588/rn.4811.2009069
  • Soler, A., Deig, E., Guil, J., Rodríguez-Martín, M., Guelar, A., & Pedrol, E. (2006). Eficacia y tolerancia de la atorvastatina en el tratamiento de la dislipemia secundaria a tratamiento antirretroviral. Medicina Clinica. https://doi.org/10.1157/13091265