Bégaiement : types et traitement

Saviez-vous qu'il existait différents types de bégaiement ? Découvrez-les aujourd'hui ainsi que les divers traitements qui existent.
Bégaiement : types et traitement

Dernière mise à jour : 14 décembre, 2020

Le bégaiement est un problème qui affecte le flux de la parole. La personne qui en souffre répète des mots, subit des interruptions dans son discours et a du mal à s’exprimer avec fluidité. Dans cet article, nous découvrirons les différents types de bégaiement qui existent ainsi que leur traitement.

Comme le signale l’article Approach and management of stuttering, cette difficulté se caractérise par un manque de fluidité au moment de parler. Cela se manifeste par la répétition des mots, des syllabes, des pauses prolongées et des blocages. Mais quelles sont les causes du bégaiement ?

Dans l’article mentionné ci-dessus, on estime que jusqu’à 70 % des cas de bégaiement sont liés à des antécédents familiaux. Par conséquent, si un membre de votre famille a déjà souffert de ce handicap du langage, il est fort probable que d’autres membres en souffrent.

Types de bégaiement

Un enfant qui bégaie.

Lorsque nous croisons une personne qui bégaie, nous n’imaginons pas qu’il existe plusieurs types de bégaiement. En effet, nous découvrirons aujourd’hui qu’il n’existe pas seulement un type, et que chacun d’entre eux possède des caractéristiques très spécifiques.

  • Bégaiement du développement : il survient lorsque les enfants apprennent à parler. En général, il disparaît une fois que l’enfant maîtrise toutes les compétences linguistiques.
  • Neurogénique : il est causé par une lésion qui entraîne un traumatisme sévère dans la tête, voire même un accident vasculaire cérébral. Il peut être irréversible.
  • Clonique : l’enfant est incapable de parler avec fluidité parce qu’il répète, involontairement, les syllabes et les mots.
  • Tonique : l’enfant souffre de spasmes qui interrompent son discours. Lorsqu’il est combiné avec le précédent (clonique), on parle d’un bégaiement mixte.

En général, le type de bégaiement qui nous vient à l’esprit est le mixte. Néanmoins, comme vous pouvez le constater, il existe d’autres types.

Quel est le traitement du bégaiement ?

En fonction du type de bégaiement dont souffre la personne, le traitement s’établit de différentes manières. L’essentiel est de commencer le plus tôt possible le traitement afin de pouvoir parler avec fluidité et sans interruptions.

Une jeune fille en thérapie du langage.

L’orthophonie

Voici le premier des traitements pour un enfant qui a reçu le diagnostic d’un trouble de la parole. Lors de ce type de thérapie, l’enfant reçoit des outils, en plus d’un travail qui consiste à aborder les points suivants :

  • Apprentissage de techniques qui rééduquent le bégaiement.
  • Parler plus lentement.
  • Travailler la respiration.

L’orthophonie apporte généralement de très bons résultats et permet également à l’enfant de réduire son anxiété. Souvent, le bégaiement s’aggrave effectivement quand la personne devient nerveuse ou a peur de se ridiculiser.

Si l’enfant souffre d’un bégaiement neurogénique, il est aussi possible d’opter pour une thérapie cognitivo-comportementale.

Appareils électroniques

Il existe des appareils qui peuvent aider à réduire le bégaiement. Celui qui est le plus utilisé est un appareil qui se place dans l’oreille, comme s’il s’agissait d’un sonotone. Ceux-ci imitent le langage lorsque l’enfant parle comme si quelqu’un le faisait en même temps que lui. 

La raison pour laquelle ce traitement est choisi est parce que, souvent, le bégaiement se produit à cause d’un retard dans l’audition des sons émis. Cela peut être une bonne option pour une amélioration notoire.

La meilleure thérapie pour le bégaiement est la patience

Malgré toutes les options de traitement, les parents doivent également s’impliquer dans l’amélioration du bégaiement de leur enfant. La patience et le suivi des indications des professionnels est donc essentiel. Evitez de gronder, de parler rapidement ou de vous fâcher contre votre enfant.

De nombreuses personnes souffrent de ce trouble. Mais, grâce à toutes les options qui existent actuellement, elles peuvent l’améliorer afin qu’il devienne imperceptible pour les autres. Le travail à la maison, soutenir l’enfantne pas le stresser, l’écouter et être patient seront alors des éléments indispensables.

Avez-vous déjà souffert de bégaiement ? Ou connaissez-vous quelqu’un autour de vous qui en souffre ? Nous espérons que cet article vous a apporté davantage de compréhension de ce trouble, et que vous pourrez accompagner vos proches qui en souffrent.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 exercices pour aider les enfants ayant des problèmes de langage
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
6 exercices pour aider les enfants ayant des problèmes de langage

Les enfants qui ont des problèmes de langage ou d'élocution devraient obtenir l'aide d'un professionnel, ainsi que de leurs parents.



  • Almonte, C., Lecaios, S., Schwalm, E., Ch, S., & Astric, M. (1987). Aspectos clínicos y psicopatológicos de la tartamudez precoz patológica. Revista chilena de pediatría58(6), 456-460.
  • García Morales, Dailys, & Morejón Barrueto, Yanet. (2015). Consejos a la familia para evitar la aparición de la tartamudez. MediSur13(5), 575-577. Recuperado en 31 de marzo de 2019, de http://scielo.sld.cu/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1727-897X2015000500003&lng=es&tlng=es.
  • Sangorrín, J. (2005). Disfemia o tartamudez. Revista de neurología41(1), 43-46.