Camu-camu : caractéristiques, bienfaits et mode de consommation

Le camu-camu peut être inclus régulièrement dans l'alimentation pour améliorer les niveaux de vitamine C. Bien que ce fruit soit difficile à trouver, il est de plus en plus disponible sous forme de poudre.
Camu-camu : caractéristiques, bienfaits et mode de consommation

Dernière mise à jour : 06 novembre, 2022

Le camu-camu (Myrciaria dubia) est un fruit typique de la région amazonienne qui a une teneur élevée en vitamine C. C’est l’un des fruits exotiques avec la plus forte concentration de ce nutriment. On le trouve principalement dans les pays du sud du continent américain et ses caractéristiques organoleptiques sont excellentes.

Des fruits très différents se trouvent sur les autres continents. Grâce aux avancées logistiques, il est possible de les acquérir aujourd’hui dans presque toutes les parties de la planète.

Bien entendu, acquis dans leur pays d’origine, les fruits sont meilleurs. Mais congelés, le goût est généralement loin d’être mauvais.

La valeur nutritionnelle du camu-camu

D’un point de vue nutritionnel, le camu-camu est un fruit très peu énergétique. 100 grammes de pulpe ne fournissent que 24 calories, car la majeure partie est constituée d’eau.

En ce qui concerne les macronutriments, les sucres simples sont majoritaires. 100 grammes de fruit apportent 4 grammes de sucres simples. Grâce à la présence des fibres, il n’y aura pas d’élévations excessives de la glycémie.

Le meilleur vient quand on analyse les micronutriments. 100 grammes de camu-camu fournissent une grande quantité de calcium, de phosphore et de vitamine C. Les besoins quotidiens de vitamine C sont plus que couverts avec seulement 20 grammes de fruit.

A tout cela, s’ajoutent les antioxydants sous forme de polyphénols. Nous parlons de composés qui parviennent à neutraliser la formation de radicaux libres, générant des bienfaits pour la santé.

Les anthocyanes se distinguent, également caractéristiques des myrtilles, des mûres et des aubergines. Ce sont des composés qui réduisent l’incidence des pathologies neurodégénératives.

Ce fruit ne manque pas non plus de tanins, des composés anti-inflammatoires également typiques du raisin. Ils sont efficaces pour protéger le système cardiovasculaire des altérations, comme en témoignent les recherches.

myrtilles
Les myrtilles sont aussi des fruits riches en anthocyanes. La couleur de ces aliments montre leur richesse en antioxydants.



[/atomik -lu-aussi ]

Les bienfaits du camu-camu

Tout d’abord, il faut noter que le camu-camu est un fruit très positif pour le système immunitaire. Et ce, en raison de la teneur en vitamine C.

Ce nutriment stimule les lignes de défense innées et adaptatives, comme en témoigne une étude publiée dans la revue Nutrients. En conséquence, le corps devient moins sensible aux infections virales. La vitamine C se différencie également pour favoriser l’absorption du fer, un minéral peu disponible, dont la carence provoque l’anémie.

Les antioxydants présents dans cet aliment aideraient à retarder les processus de vieillissement et le développement de nombreuses pathologies qui y sont associées. Il est important, à cet effet, de s’assurer de la présence de légumes dans l’alimentation quotidienne. Notamment des fruits exotiques, qui peuvent fournir de nombreux polyphénols.

Soulignons également les bienfaits des fibres. Non seulement elles réduisent la constipation, mais elles agissent également comme un substrat énergétique pour les bactéries qui habitent le tube digestif. Grâce à elles, la densité du microbiote est améliorée, ce qui est essentiel pour optimiser les processus de digestion et d’absorption des nutriments.

Camu-camu et obésité

À cet égard, certaines recherches sont prometteuses. Bien qu’elles aient été réalisées sur des animaux, il semble que le camu-camu ait la capacité de modifier le microbiote pour le mieux.

Cette modification augmenterait la dépense énergétique des organismes et réduirait l’accumulation de lipides dans les organes internes. Ces deux fonctions sont essentielles dans le cadre d’un programme de perte de poids.

Cependant, les résultats sont embryonnaires et doivent être corroborés chez l’homme. A l’heure actuelle, on ne peut pas considérer que le camu-camu est, à lui seul, un fruit idéal pour mincir.

Quoi qu’il en soit, les recherches semblent indiquer que le camu-camu peut réduire la présence de pathologies complexes associées à l’obésité. Notamment de par sa concentration en antioxydants.



[/atomik -lu-aussi ]

Comment le consommer ?

Le camu-camu peut être consommé frais ou sous forme de jus. Une façon simple de le préparer est de dissoudre 50 grammes de pulpe dans un litre d’eau et de tout mélanger.

Il est également possible de trouver l’aliment lui-même sous forme de poudre ou de comprimés. Cette présentation facilite son intégration dans différentes recettes de milkshake ou de smoothie.

Poudre de camu-camu.
La poudre de camu-camu est plus facilement commercialisée et distribuée que le fruit à l’état naturel.

Le camu-camu, l’une des meilleures sources de vitamine C

Le camu-camu est l’une des meilleures sources de vitamine C pouvant être incluse dans l’alimentation. Ce n’est pas courant dans tous les pays, mais grâce à la technologie, il est commercialisé dans des endroits de plus en plus différents.

Vous pouvez toujours opter pour les versions surgelées ou en poudre, qui conservent une grande partie des bienfaits. Il s’agit d’une alternative plus concentrée, il faut donc veiller à ne pas exagérer la contribution.

Si vous souhaitez renforcer l’apport de vitamine C dans votre régime, n’hésitez pas à vous procurer du camu-camu sous la forme qui vous convient le mieux. Vous pouvez également le trouver sous d’autres noms, tels que camu noir, araçá, guayabillo blanc et muraúba.

Cela pourrait vous intéresser ...
Fruits astringents : liste, bienfaits et utilisations
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Fruits astringents : liste, bienfaits et utilisations

Les fruits astringents sont utilisés de manière générale pour stopper la diarrhée et génèrent plusieurs bienfaits au niveau intestinal.



  • Anhê, Fernando F., et al. “Treatment with camu camu (Myrciaria dubia) prevents obesity by altering the gut microbiota and increasing energy expenditure in diet-induced obese mice.” Gut 68.3 (2019): 453-464.
  • Carr AC, Maggini S. Vitamin C and Immune Function. Nutrients. 2017;9(11):1211. Published 2017 Nov 3. doi:10.3390/nu9111211
  • Donado-Pestana, C. M., Moura, M. H. C., de Araujo, R. L., de Lima Santiago, G., de Moraes Barros, H. R., & Genovese, M. I. (2018). Polyphenols from Brazilian native Myrtaceae fruits and their potential health benefits against obesity and its associated complications. Current opinion in food science19, 42-49.
  • Koleckar V, Kubikova K, Rehakova Z, et al. Condensed and hydrolysable tannins as antioxidants influencing the health. Mini Rev Med Chem. 2008;8(5):436-447. doi:10.2174/138955708784223486
  • Langley, Paul C., et al. “Antioxidant and associated capacities of Camu camu (Myrciaria dubia): a systematic review.” The journal of alternative and complementary medicine 21.1 (2015): 8-14.
  • Suresh S, Begum RF, Singh S A, V C. Anthocyanin as a therapeutic in Alzheimer’s disease: A systematic review of preclinical evidences. Ageing Res Rev. 2022;76:101595. doi:10.1016/j.arr.2022.101595