Cancer de la mâchoire : symptômes, diagnostic et traitement

Le cancer de la mâchoire se caractérise par des symptômes évidents, tels que la douleur et l'enflure du visage. Ces symptômes facilitent le diagnostic et le traitement.
Cancer de la mâchoire : symptômes, diagnostic et traitement

Dernière mise à jour : 27 juillet, 2022

Le cancer est une maladie maligne qui peut affecter n’importe quel tissu du corps. Bien qu’il existe des tumeurs bien connues, comme celles du sein, de la prostate ou du col de l’utérus, il en existe d’autres moins fréquentes, comme le cancer de la mâchoire.

Aussi connu sous le nom de carcinome améloblastique de la mâchoire, c’est une maladie qui affecte l’os de la mâchoire inférieure. C’est une tumeur inhabituelle qui représente moins de 15 % de toutes les tumeurs osseuses, selon certaines recherches.

Le cancer de la mâchoire est plus fréquent chez les hommes âgés de 30 à 40 ans. Heureusement, le diagnostic est généralement posé à un stade précoce dans la plupart des cas, ce qui améliore le pronostic et réduit les complications.

Les symptômes du cancer de la mâchoire

La plupart des types de cancer sont asymptomatiques au début, ce qui tend à rendre le diagnostic difficile et retardé. Cependant, le cancer de la mâchoire a ses propres signes et symptômes qui peuvent être remarqués .

Les manifestations cliniques les plus évidentes sont l’enflure et la douleur, qui peuvent toucher tout le visage ou seulement la mâchoire. Les autres symptômes caractéristiques sont les suivants :

  • Mauvaise haleine
  • Dents lâches
  • Saignement buccal
  • Changements dans le ton de la voix
  • Difficulté à mastiquer et à avaler
  • Plaies ou ulcères douloureux dans la bouche
  • Difficulté à ouvrir et fermer la bouche
  • Altérations de la sensibilité de la mâchoire

Certains de ces symptômes sont également présents dans d’autres pathologies. Cependant, un cancer de la mâchoire doit être suspecté lorsque ces altérations mettent plus d’une semaine à disparaître, malgré le début d’une approche.

Malheureusement, le cancer de la mâchoire peut être asymptomatique chez certains patients. Il est donc indispensable de réaliser des bilans médicaux réguliers.



Les causes

Nous sommes face à une maladie d’origine multifactorielle, dans laquelle interviennent des facteurs génétiques et environnementaux. Il est donc souvent impossible d’établir une cause précise.

Des études récentes ont établi un lien entre le cancer de la mâchoire et des altérations des gènes suppresseurs de tumeur p53 et RB1. À leur tour, certains facteurs de risque augmentent la probabilité de tomber malade. Par exemple :

Le virus HPV cause le cancer de la mâchoire.
Certains types de VPH ont été associés à la genèse du cancer de la mâchoire. Mais d’autres conditions doivent accompagner l’infection.

Le diagnostic

La phase de diagnostic peut être difficile, car plusieurs examens et visites chez le spécialiste sont nécessaires. Le médecin commencera par poser des questions sur les symptômes et leur évolution.

Ensuite, il procédera à un examen physique approfondi, axé sur les altérations mandibulaires. Cependant, le diagnostic définitif repose sur des études radiologiques et la réalisation d’une biopsie osseuse.

Les études d’imagerie permettent de visualiser l’intérieur du corps, ce qui conduit à identifier la tumeur et à détailler ses caractéristiques. Les tests les plus couramment utilisés sont l’imagerie par résonance magnétique et la tomodensitométrie.

D’autres études, comme la TEP/TDM, permettent d’évaluer la présence de métastases. De son côté, la biopsie permettra d’étudier un échantillon de tissu au microscope, offrant non seulement un diagnostic définitif, mais également une stadification.



Le traitement du cancer de la mâchoire

Le traitement du cancer de la mâchoire dépendra du stade de la tumeur et de l’âge de la personne atteinte.

Dans la plupart des cas, l’approche commence par une intervention chirurgicale, qui vise à retirer toute la tumeur et les tissus affectés. Après la chirurgie, une reconstruction de la cavité buccale sera nécessaire pour restaurer la fonction et l’apparence de la mâchoire.

La quantité d’os enlevé est généralement si importante que la mise en place d’une prothèse métallique est nécessaire. Des séances de radiothérapie sont aussi souvent indiquées pour éliminer les cellules malignes restantes.

Enfin, la chimiothérapie n’est généralement pas nécessaire dans le cancer de la mâchoire et n’est réservée qu’en cas de métastases extraganglionnaires. Les métastases les plus fréquentes concernent les poumons, le foie et le cerveau. Cette réalité, si elle se matérialise, complique le traitement et aggrave le pronostic.

Chirurgie du cancer de la mâchoire.
Les chirurgies pour cette maladie sont importantes : elles comprennent l’ablation d’une partie de l’os affecté. Une prothèse est alors mise en place.

Une maladie aux symptômes clairs et de bon pronostic

Le cancer de la mâchoire est l’un des rares néoplasmes qui présente des symptômes très visibles, ce qui facilite son diagnostic. En ce sens, il est courant de détecter l’altération dans les stades initiaux, ce qui améliore considérablement le pronostic.

Idéalement, vous devriez consulter un spécialiste si vous remarquez l’un des symptômes mentionnés. Lui seul pourra poser un diagnostic précis et démarrer un traitement en temps opportun.

Cela pourrait vous intéresser ...
Ils parviennent à éliminer des cellules malignes grâce à la photo-immunothérapie : est-ce le début d’un nouveau traitement contre le cancer ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Ils parviennent à éliminer des cellules malignes grâce à la photo-immunothérapie : est-ce le début d’un nouveau traitement contre le cancer ?

La photo-immunothérapie est présentée comme un nouveau traitement du cancer qui pourrait révolutionner l'approche de cette maladie.



  • Dixit A, Parikh N. Osteosarcoma of jaw bone. Journal of Indian Academy of Oral Medicine and Radiology. 2008;20(1):41.
  • Bertin H, Gomez-Brouchet A, Rédini F. Osteosarcoma of the jaws: An overview of the pathophysiological mechanisms. Critical Reviews in Oncology/Hematology. 2020;156:103126.
  • Mateo M, Somacarrera M. Cáncer oral: Genética, prevención, diagnóstico y tratamiento.
    Revisión de la literatura. Av. Odontoestomatol 2015;31(4):247-259.
  • Huber MA, Tantiwongkosi B. Oral and oropharyngeal cancer. Med Clin North Am. 2014;98(6):1299–1321.
  • Ferrari D, Moneghini L, Allevi F, Bulfamante G, Biglioli F. Osteosarcoma of the Jaw: Classification, Diagnosis and Treatment. Osteosarcoma – Biology, Behavior and Mechanisms. 2017.
  • Dimitroulis, George. “Mandibular reconstruction following ablative tumour surgery: An overview of treatment planning.” Australian and New Zealand Journal of Surgery 70.2 (2000): 120-126.