Cancer et grossesse

Cancer et grossesse sont des situations qui, occasionnellement, peuvent coïncider chez la même femme et en même temps. La science a progressé dans les traitements pour pouvoir affronter la situation avec les meilleures chances pour la mère et le fœtus.
Cancer et grossesse

Dernière mise à jour : 11 juin, 2021

La combinaison entre cancer et grossesse est un sujet qui préoccupe beaucoup ces patientes. Plusieurs aspects doivent être évalués avant de commencer un traitement.

Le cancer associé à la grossesse renvoie à toute maladie cancérigène que l’on diagnostique au cours de la grossesse ou jusqu’à un an après l’accouchement. Néanmoins, certains experts réduisent cette période d’un an à 6 mois.

Le diagnostic de cancer au cours de la grossesse est une situation complexe à aborder et pleine de sentiments contradictoires. La grossesse est un processus avec un espoir de vie. Or, la néoplasie suppose une réelle menace.

En raison des complications élevées qu’un cancer suppose au moment de la grossesse, il est nécessaire d’évaluer une série de facteurs pour savoir comment lui faire face. Certains des points dont on doit parler avec les patientes sont :

  • Le schéma diagnostique et thérapeutique que l’on doit suivre.
  • La grossesse empire-t-elle le pronostic de la mère ?
  • Est-il conseillé d’interrompre la grossesse ?
  • Comment la tumeur affecte le fœtus.

Schéma thérapeutique pour le cancer pendant la grossesse

Quand cette situation a lieu, le principal objectif thérapeutique est celui de guérir la patiente sans que cela n’affecte le fœtus. Cependant, cet idéal est souvent très difficile à atteindre. On doit bien souvent prendre des initiatives qui causent un moindre mal.

Dans les cas où l’on a diagnostiqué le cancer au cours du premier trimestre et au début du second, l’état de la mère doit primer et on ne doit pas lésiner sur les traitements, même si ceux-ci peuvent entraîner la mort du fœtus.

Il est fondamental de souligner l’importance de l’évaluation du type de cancer, son stade, le traitement à appliquer et l’état de la grossesse pour chaque cas afin d’orienter la patiente. De cette façon, on lui offrira des informations détaillées et clairs pour qu’elle puisse prendre la décision finale, celle qui correspond à ses croyances et valeurs.

Une femme enceinte et son médecin.

Effet de la grossesse sur la maladie

Même si les avis sont divisés à ce sujet, l’idée selon laquelle la grossesse n’altère pas le développement naturel de la maladie est de plus en plus présente. Le mécanisme à travers lequel l’organisme maternel permet la croissance d’un corps étranger peut faire penser à une certaine permissivité du système immunitaire.

Cette plus grande facilité pour le développement tumoral est constamment étudiée dans les recherches. Il pourrait en effet s’agir d’une clé pour planifier des traitements sûrs. Néanmoins, même si la croissance ordonnée du fœtus est tolérée pendant la grossesse, cette facilité ne semble pas exister avec une croissance désordonnée comme la néoplasie.

Effets de la tumeur sur la grossesse

Il ne semble pas non plus y avoir d’effet important sur le fœtus ou l’évolution de la grossesse. Le taux d’avortements et d’accouchements prématurés est similaire dans les deux cas. En outre, les complications comme les infections, hémorragies ou difficultés à accoucher par voie vaginale n’augmentent que dans certains cas de cancers concrets (leucémie, cancer du col de l’utérus).

Par conséquent, il est important de savoir que le fœtus n’est que très rarement affecté. Et, si cela se produisait, les statistiques indiquent que les complications fœtales apparaissent dans une plus large mesure avec les mélanomes.

Bases du traitement du cancer pendant la grossesse

Le traitement de cette maladie s’appuie sur quatre options principales :

  • Chirurgie : il s’agit de l’excision de la tumeur.
  • Radiothérapieelle est contre-indiquée au cours du premier trimestre. Elle peut produire des altérations du développement fœtal, un retard mental, des altérations squelettiques.
  • Chimiothérapieelle doit aussi être évitée pendant le premier trimestre de grossesse, en fuyant surtout les médicaments qui altèrent le métabolisme des folates, comme le méthotrexate et l’aminoptérine. On recommande le traitement avec un seul type de produit chimiothérapique, comme la vinblastine ou la doxorubicine.
  • Agents biologiques.
Une femme en plein grossesse.

Allaitement et cancer

La majorité des médecins recommandent que les femmes qui ont eu leurs bébé et vont recevoir un traitement pour le cancer suspendent l’allaitement. Dans le cas du cancer du sein, si on songe à réaliser une opération du sein, la suspension de l’allaitement aidera à réduire le flux de sang vers les seins, en leur permettant de se réduire de taille. Cela peut aider pour l’opération.

Beaucoup des traitements utilisés dans le traitement du cancer du sein peuvent s’infiltrer dans le lait maternel. Par conséquent, l’allaitement n’est pas recommandé si on est sous traitement chimiothérapique, sous thérapie hormonale ou sous thérapie dirigée.

Conclusion

Le cancer pendant la grossesse est une situation très délicate au cours de laquelle on doit évaluer de nombreux aspects. Il est possible de vaincre le cancer même en étant enceinte et sans affecter négativement le fœtus.

Néanmoins, étant donné que nous sommes face à une situation délicate, nous devons comprendre qu’elle n’est pas facile à affronter. Parlez de toutes les options disponibles avec le médecin. Il vous aidera à comprendre laquelle convient le mieux à chaque situation.

Cela pourrait vous intéresser ...
La consommation d’alcool pendant la grossesse
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
La consommation d’alcool pendant la grossesse

Une étude publiée dans The Lancet Global Health indique une importante préoccupation vis-à-vis de la consommation d'alcool pendant la grossesse.