Chondroïtine : utilisations, bienfaits et recommandations

Les articulations du corps humain possèdent un grand nombre de structures et de substances qui leur permettent de conserver leur rigidité et de fonctionner correctement. L'une de ces substances est la chondroïtine, qui se trouve autour des cellules du cartilage. Voulez-vous connaître les utilisations et les bienfaits de ce composé? Poursuivez votre lecture !
Chondroïtine : utilisations, bienfaits et recommandations

Dernière mise à jour : 20 août, 2021

La substance en question peut s’utiliser en complément du traitement de l’arthrose. Certaines études montrent en effet que la chondroïtine soulage la douleur causée par l’arthrose du genou et de la hanche, ayant un effet supérieur à celui de l’acétaminophène. Elle peut se consommer seule ou conjointement à d’autres composés, tels que la glucosamine.

Qu’est-ce que la chondroïtine ?

Également connue sous le nom de sulfate de chondroïtine ou chondroïtine sulfateil s’agit d’une substance endogène qui se trouve dans le cartilage articulaire, entourant les cellules ou dispersée au sein de la matrice. Sa localisation précise en fait un support régulateur de multiples phénomènes biologiques et physiologiques.

La structure du composé est variée, étant constituée de molécules de sucre et de certains peptides, faisant d’elle un glucide complexe. Ces variations structurelles font que la chondroïtine peut exercer de multiples fonctions. Elle est particulièrement utile dans le traitement de l’arthrose ou de l’ostéoarthrose.

Elle se commercialise comme un médicament à action lente utile dans le traitement symptomatique de l’arthrose. La chondroïtine a reçu par ailleurs l’approbation de la FDA en tant que complément alimentaire pour la même condition. Elle s’extrait généralement du cartilage de certains animaux, comme la vache ou le requin. Elle peut néanmoins être synthétisée en laboratoire.

Comment fonctionne-t-elle ?

Il est important de rappeler que l’arthrose est une pathologie qui génère des douleurs et des raideurs articulaires à la suite d’une dégénérescence du cartilage des articulations. Le traitement vise donc à prévenir cette dégénérescence et à stimuler la production cartilagineuse, ainsi qu’à réduire les symptômes.

Étant un glucide complexe, le sulfate de chondroïtine augmente l’absorption d’eau par le cartilage articulaire, ce qui accroît la flexibilité et améliore la mobilité. Il s’agit par ailleurs d’un inhibiteur des enzymes qui favorise la dégénérescence cartilagineuse, ralentissant ainsi la progression de la pathologie.

De nombreuses études montrent que la chondroïtine a une activité anti-inflammatoire. Elle est donc utile pour réduire la douleur inhérente à l’arthrose des doigts, du genou et de la hanche. Ce soulagement peut également être perçu dans les muscles endoloris pour diverses raisons.

La chondroïtine favorise également la synthèse de différents protéoglycanes et d’acide hyaluronique endogène. Elle peut donc favoriser la formation de nouveau cartilage. Elle offre en outre une certaine résistance structurelle et aide à maintenir l’intégrité de l’articulation.

Les articulations du corps humain.
Les articulations humaines présentent de nombreux composants de tissus mous, y compris le cartilage.

Bienfaits et effets de la chondroïtine sur la santé

Les pathologies ostéoarticulaires, telles que l’arthrite et l’arthrose, provoquent des douleurs intenses au niveau des articulations. Cela rend alors difficile les déplacements et les activités quotidiennes. La plupart de ces pathologies n’ont pas de remède. L‘approche doit donc viser à contrôler les symptômes.

En ce sens, l’utilisation de la chondroïtine a montré de multiples bénéfices sur l’état de santé des personnes souffrant d’arthrose et d’autres maladies rhumatismales. Les principaux bienfaits sont :

Diminution des douleurs articulaires

L’un des principaux avantages de cette substance est sa capacité à réduire les douleurs articulaires, notamment au niveau du genou. L’efficacité de la chondroïtine pour réduire la douleur réside dans son effet anti-inflammatoire. Elle empêche en effet la synthèse de facteurs qui stimulent l’inflammation, tels que les prostaglandines et les protéoglycanes.

Il a été démontré qu’elle peut diminuer l’intensité du symptôme jusqu’à 10 %. Il est important de noter qu’il s’agit d’un médicament à action lente et qu’il s’administre généralement avec d’autres principes actifs pour améliorer son action.

L’étude suscitée montre également que la diminution de la douleur peut atteindre jusqu’à de 20 % chez certains patients. Les résultats s’observent pendant une durée de 6 mois maximum.

Diminue la réduction de l’espace articulaire

L’ostéoarthrose provoque une diminution du cartilage de l’articulation affectée, de sorte que nous pouvons observer une diminution de l’espace articulaire lors de la prise d’une radiographie. Toutes les articulations doivent avoir un certain espace articulaire pour fonctionner correctement.

La chondroïtine favorise la formation de cartilage en stimulant la synthèse des protéoglycanes, d’acide hyaluronique et de collagène. Il est dès lors possible de retarder la réduction de l’espace articulaire chez les patients souffrant d’arthrose, notamment par le biais d’une utilisation prolongée du composé.

Améliore la qualité de vie

L’ingestion de sulfate de chondroïtine contribue à améliorer l’élasticité des articulations, réduisant ainsi les raideurs matinales. Ce fait contribue à améliorer la mobilité articulaire, facilitant ainsi l’exécution des activités quotidiennesaméliorant la qualité de vie.

Le composé peut également favoriser la guérison des blessures articulaires et cutanées à travers à la synthèse de collagène. Il est important de se rappeler que le collagène est l’un des principaux composants de ces tissus, de sorte que le processus de guérison et de cicatrisation peut s’accélérer en le favorisant.

Utile pour la chirurgie de la cataracte

La chondroïtine peut également se trouver dans certains collyres, en association avec l’hyaluronate. Cette forme de présentation s’utilise pour faciliter la chirurgie de la cataracteElle peut également aider à améliorer la santé oculaire et à réduire la pression intraoculaire après la chirurgie.

Certaines études montrent cependant qu’il existe des composés à viscosité plus importante, avec un taux de réussite supérieur. Nous ne connaissons par ailleurs pas les effets des solutions qui ne contiennent que de la chondroïtine dans leur composition.

Possibles effets secondaires de la chondroïtine

Tous les médicaments sont susceptibles de générer des effets secondaires chez les patients. Le sulfate de chondroïtine ne fait pas exception. Il a néanmoins été démontré que la prise orale est sûre lors d’une période pouvant aller jusqu’à 6 ans. La plupart des patients évalués ne présentaient en effet aucun symptôme indésirable notable.

Les symptômes les plus courants sont des douleurs abdominales légères et les nausées. Il est également possible d’expérimenter d’autres signes, bien qu’avec une incidence beaucoup plus faible, parmi lesquels se distinguent :

  • Distension abdominale.
  • Constipation.
  • La diarrhée.
  • Mal de tête
  • Chute de cheveux.
  • Gonflement des paupières.

Certains craignent par ailleurs que les composés de chondroïtine d’origine animale puissent être le véhicule de certaines pathologies, telles que la maladie de la vache folleAucun cas de transmission de la maladie par le composé n’a toutefois été signalé.

Dosage de la chondroïtine et recommandations

La chondroïtine peut s’administrer par voie orale sous forme de gélules, de comprimés et de poudres pour suspension. Il n’existe aujourd’hui pas de dose unique recommandée. Une ingestion quotidienne comprise entre 800 et 2000 milligrammes est généralement acceptée.

La dose recommandée peut s’administrer en une seule prise ou se diviser en 2 et 3 prises, selon la convenance du patient. Le complément alimentaire peut s’ingérer au moment du repas pour réduire le risque de développer des symptômes gastro-intestinaux.

Des doses proches de 2000 milligrammes sont recommandées aux personnes présentant des symptômes intenses. Le reste des patients peuvent quant à eux observer des résultats bénéfiques avec des doses inférieures.

Une femme qui souffre d'arthrose.
Les maladies rhumatismales se manifestent par des douleurs articulaires pouvant entraîner une diminution de la qualité de vie.

Pouvons-nous la compléter avec de la glucosamine ?

La glucosamine est un autre composé présent dans le corps humain, spécialement dans le liquide entourant les articulations. Son efficacité dans la réduction des douleurs arthrosiques s’étudie depuis de nombreuses années.

En ce sens, il n’est pas surprenant que la chondroïtine s’utilise en combinaison avec la glucosamine afin d’améliorer l’effet analgésique et anti-inflammatoire des deux. Des études ont montré en effet que l’association réduit la douleur, la raideur, la limitation fonctionnelle et les complications après 6 mois en cas d’arthrose du genou.

Il a par ailleurs été démontré que la thérapie combinée est efficace pour prévenir la réduction de l’espace articulaire. En ce sens, une étude de 2015 démontra qu’il y avait une diminution significative du rétrécissement de l’interligne articulaire après 2 ans d’utilisation.

D’autres études sont encore nécessaires

Malgré toutes les preuves existantes sur l’efficacité de la chondroïtine, d’autres études sur l’action et les bienfaits du composé restent encore nécessaires. De nombreuses recherches montrent en effet des résultats contradictoires ou ne présentent pas de changements pertinents lorsque nous comparons leur effet avec d’autres médicaments disponibles ou avec un placebo.

Cela pourrait vous intéresser…

Cela pourrait vous intéresser ...
Le collagène pour préserver les articulations
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Le collagène pour préserver les articulations

Au fur et à mesure que nous vieillissons, la synthèse de collagène diminue, ce qui affecte les articulations. Découvrez-en plus ici !



  • Zhu X, Wu D, Sang L, Wang Y et al. Comparative effectiveness of glucosamine, chondroitin, acetaminophen or celecoxib for the treatment of knee and/or hip osteoarthritis: a network meta-analysis. Clin Exp Rheumatol. 2018;36(4):595-602.
  • Bishnoi M, Jain A, Hurkat P, Jain SK. Chondroitin sulphate: a focus on osteoarthritis. Glycoconj J. 2016;33(5):693-705.
  • Singh JA, Noorbaloochi S, MacDonald R, Maxwell LJ. Chondroitin for osteoarthritis. Cochrane Database of Systematic Reviews 2015, Issue 1. Art. No.: CD005614.
  • Hochberg MC, Martel-Pelletier J, Monfort J, Möller I, et al. Combined chondroitin sulfate and glucosamine for painful knee osteoarthritis: a multicentre, randomised, double-blind, non-inferiority trial versus celecoxib. Ann Rheum Dis. 2016;75(1):37-44.
  • Fransen M, Agaliotis M, Nairn L, Votrubec M et al. Glucosamine and chondroitin for knee osteoarthritis: a double-blind randomised placebo-controlled clinical trial evaluating single and combination regimens. Ann Rheum Dis. 2015;74(5):851-8.
  • Mikami T, Kitagawa H. Biosynthesis and function of chondroitin sulfate. Biochim Biophys Acta. 2013;1830(10):4719-33.