Opération de la cataracte : comment se passe-t-elle ?

12 décembre 2020
La cataracte peut provoquer une vision floue, une photophobie, une vision double ou des problèmes pour voir de nuit. Pourquoi une opération de la cataracte constitue-t-elle une bonne option ? Découvrez-le !

La cataracte consiste en l’opacification (c’est-à-dire l’augmentation de densité de quelque chose de transparent) totale ou partielle du cristallin. Le cristallin est l’une des lentilles qui existent dans l’œil. La cataracte entraîne une réduction progressive de la vision. La seule solution est alors l’opération de la cataracte.

Cette pathologie est associée à l’âge ; néanmoins, elle peut aussi être congénitale ou se produire à cause d’un traumatisme. Certaines maladies ou médicaments peuvent aussi accélérer sa progression. Le plus habituel étant une avancée progressive, la personne qui en souffre peut s’habituer à des niveaux de vision qui ne sont pas bons.

La cataracte est la cause la plus commune de perte de vision chez les personnes de plus de 40 ans. C’est en fait la première cause de cécité dans le monde. Nous allons ici vous expliquer en quoi consiste l’opération de la cataracte.

Quels sont les symptômes de la cataracte ?

La cataracte chez un homme.

Le symptôme caractéristique de la cataracte est la sensation d’une vision floue. On perçoit aussi une intolérance à la lumière.

Comme nous l’avons mentionné, avec l’âge, le cristallin perd en transparenceC’est pour cela que la qualité de la vision se réduit progressivement. Le principal symptôme est la sensation d’une vision floue. Cela entrave des activités simples comme lire ou regarder la télévision. Par ailleurs, cela ne s’améliore pas avec des lunettes.

Un autre des symptômes qui apparaît souvent est l’intolérance à la lumière. La personne qui souffre de cataracte a l’impression que les lumières sont trop brillantes ou éblouissantes. Ainsi, des activités comme conduire deviennent compliquées. Les couleurs, elles, sont perçues de façon moins intense.

La cataracte peut aussi provoquer une vision double ou des problèmes pour voir de nuit. Face à l’un de ces symptômes, l’idéal est d’aller consulter un ophtalmologiste. Il réalisera les examens pertinents et vous indiquera si l’opération de la cataracte est nécessaire.

Ceci pourrait vous intéresser : Tout ce que vous devez savoir sur la déficience visuelle

Opération de la cataracte

Auparavant, l’opération de la cataracte était un procédé compliqué qui ne se réalisait que lorsque la perte de vision était excessive. Aujourd’hui, on l’utilise quand les premiers symptômes apparaissent car il s’agit d’une opération ambulatoire. Elle dure environ 15 ou 30 minutes et ne nécessite qu’une anesthésie locale.

L’opération de la cataracte est un procédé rapide et indolore. En fait, elle ne présente que peu de risques et peut se réaliser de différentes façons.

Opération avec laser femtoseconde

Une opération des yeux.

L’opération de la cataracte est un traitement efficace qui améliore la vision de façon significative. Par ailleurs, il s’agit d’un procédé qui ne présente que très peu de risques.

La première étape consiste à ouvrir le cristallin de manière circulaire. Celui-ci s’extrait en utilisant le laser femtosecondequi permet d’utiliser moins d’énergie que celle employée dans une opération traditionnelle. La récupération est donc généralement plus simple. Après cela, on implante une lentille intraoculaire, qui résout aussi d’autres problèmes de vision.

Les avantages de ce procédé sont surtout qu’il produit un plus faible traumatisme oculaire. Ce type d’opération de la cataracte est plus précis et la période postopératoire est plus rapide.

Opération de la cataracte manuelle traditionnelle

L’opération de la cataracte manuelle est celle que l’on utilise le plus fréquemment. On réalise une micro-incision avec laquelle le noyau de la cataracte se fragmente. Les fragments qui s’en détachent sont ensuite aspirés. Après cela, on introduit une lentille intraoculaire synthétique.

La lentille se place dans la capsule de la cataracte. Cette lentille peut aider à corriger d’autres défauts comme l’astigmatisme ou la myopie. Cette intervention ne nécessite pas de points de suture.

Découvrez aussi : Causes de la vision floue et comment la soigner ?

Avantages de l’opération de la cataracte

Même si les opérations ont tendance à faire peur, il s’agit ici d’un procédé simple. Les avantages de l’opération de la cataracte sont nombreux car il existe peu de risques et le bénéfice est très élevé. Il n’est en outre pas nécessaire d’avoir recours à une anesthésie générale ou d’être admis à l’hôpital.

Par ailleurs, la récupération visuelle est rapide après l’opération de la cataracte. Peu de visites postopératoires sont requises. Dans le cas de patients avec un traitement spécial, il n’est pas nécessaire de l’ajourner.

Cette opération permet de corriger certains défauts de vision qui existaient déjà. Par exemple, une personne atteinte de myopie, d’hypermétropie ou d’astigmatisme pourra aller mieux. Tout dépend de la lentille qui sera placée de façon intraoculaire. Il s’agit d’un traitement spécialisé.

Pour conclure

Si vous souffrez de cataracte mais avez peur de vous faire opérer, soyez rassuré : l’opération de la cataracte est une intervention simple qui pourra nettement améliorer votre visionLes risques sont minimes. Ainsi, face au moindre symptôme, il est conseillé d’aller consulter un ophtalmologiste. Il vous fera passer les examens pertinents, vous expliquera mieux le procédé et vous aidera à prendre une décision.

  • Michael, R., & Bron, A. J. (2011, April 27). The ageing lens and cataract: A model of normal and pathological ageing. Philosophical Transactions of the Royal Society B: Biological Sciences. Royal Society. https://doi.org/10.1098/rstb.2010.0300
  • Abouzeid, H., & Ferrini, W. (2014, November 1). Femtosecond-laser assisted cataract surgery: A review. Acta Ophthalmologica. Blackwell Publishing Ltd. https://doi.org/10.1111/aos.12416
  • Crespeau, H., & Pantier, C. (2017). Cataract surgery. Inter Bloc36(4), 212–217. https://doi.org/10.1016/j.bloc.2017.09.001
  • Allen, D., & Vasavada, A. (2006). Cataract and surgery for cataract. BMJ333(7559), 128–132. https://doi.org/10.1136/bmj.333.7559.128
  • Daien, V., & Villain, M. (2017). Complications of cataract surgery. Inter Bloc36(4), 218–219. https://doi.org/10.1016/j.bloc.2017.09.002
  • Khanna, R., Pujari, S., & Sangwan, V. (2011). Cataract surgery in developing countries. Current Opinion in Ophthalmology22(1), 10–14. https://doi.org/10.1097/ICU.0b013e3283414f50