Chyawanprash : valeur nutritionnelle et utilisations de cette confiture indienne

Le chyawanprash est un composé de la médecine ayurvédique hindoue. Découvrez la réalité scientifique derrière ce mélange de plus de 40 ingrédients.
Chyawanprash : valeur nutritionnelle et utilisations de cette confiture indienne
Maria Patricia Pinero Corredor

Rédigé et vérifié par la nutritionniste Maria Patricia Pinero Corredor.

Dernière mise à jour : 15 novembre, 2022

Le chyawanprash est une sorte de confiture originaire de l’Inde, autour de laquelle il y a de nombreux mythes. Une légende prétend même que Chyawana, un Hindou, a réussi à se maintenir en bonne santé pendant de nombreuses années grâce à cet élixir.

Cependant, il n’y a pas beaucoup d’informations sur la véracité de cette histoire. Toutefois, ses bienfaits sont connus de la science.

Les scientifiques l’appellent « l’élixir de jouvence ». Cette confiture a une couleur foncée, une texture épaisse et une saveur douce avec une touche acide. Plus de 40 plantes sont utilisées pour sa préparation, dont des fruits et des épices.

La valeur nutritionnelle du chyawanprash

La valeur nutritionnelle du chyawanprash réside dans plusieurs facteurs que nous allons développer ci-dessous. Pour l’instant, il est important de souligner sa faible teneur en cholestérol et en matières grasses, et sa forte teneur en vitamine C et en saponines.

100 grammes de cette confiture contiennent :

  • Calories : 35
  • Matière grasse : 7 g
  • Sodium : 5mg
  • Glucides totaux : 7,5 g
  • Fibre : 500 mg
  • Sucres totaux : 3,5 g
  • Vitamine C : 3,4 mg
  • Flavonoïdes totaux : 20 mg
  • Alcaloïdes : 80 mg
  • Pipérine : 4,2 mg
  • Composé phénolique : 235 mg

Les principaux ingrédients de ce mélange à base de plantes sont les composés suivants :

  • Miel
  • Sirop de sucre
  • Huile de sésame
  • Manne de bambou
  • Beurre clarifié
  • Pulpe de groseille indienne

Bien que plus de 40 composés soient reconnus, ce sont ceux qui sont en plus grande proportion dans le mélange. Dans 10 grammes de chyawanprash il y a 206 mg de sirop de sucre, 706 mg de miel, 5880 mg de sucre, 206 mg d’huile de sésame et 206 mg de beurre, par exemple.



Les bienfaits du chyawanprash

Le chyawanprash est riche en antioxydants et en saponines, ce qui lui confère certains bienfaits. Son principal bienfait est qu’il renforce l’immunité.

Dans le cadre d’une étude, les plus de 40 ingrédients ont été analysés avec leurs éléments actifs respectifs. Certains composés sont connus pour avoir des effets antiulcéreux, bronchodilatateurs, antiallergiques, anti-inflammatoires, analgésiques, antimicrobiens, antioxydants et antipyrétiques.

Il contient également des composants aux fonctions diurétiques, hépatoprotectrices, immunomodulatrices et neuroprotectrices. Chaque ingrédient de cette préparation a une raison d’être.

La plus ancienne recette connue de chyawanprash provient du Charaka Samhita, un texte ancien de la médecine ayurvédique traditionnelle. La recette date du IIe siècle.

Cependant, les variations au fil des ans et les abus des laboratoires pharmaceutiques ont provoqué des changements importants. Il y a même des plantes faisant partie de la formule qui sont en danger d’extinction.

Médecine ayurvédique.
Dans la médecine ayurvédique, il existe des traditions qui perdurent depuis des millénaires. Certains remèdes sont stipulés dans les textes anciens.

Amélioration des performances physiques

Dans les temps anciens, on croyait que cette confiture était capable d’améliorer l’intellect, la mémoire, l’immunité, la résistance physique et le fonctionnement des sens.

La science actuelle a montré qu’elle est capable d’améliorer les performances physiques. Dans un livre, il est révélé que la synergie entre ses composants en fait un tonique intéressant, capable de booster la vitalité.

Aide à la fonction digestive

Parmi les nombreux avantages attribués au chyawanprash, l’un d’eux est son aide possible à la digestion. Certaines herbes qu’il contient améliorent la digestion et le métabolisme des graisses.

De plus, il favorise l’assimilation et le passage des principes actifs des nutriments à travers la paroi cellulaire.

Renforcement du système respiratoire

Dans le cadre d’un essai contrôlé avec 90 patients atteints de tuberculose pulmonaire, qui ont reçu 10 grammes de chyawasprash 2 fois par jour, il a été constaté que cet aliment augmentait la bioactivité des médicaments antituberculeux. De plus, les taux d’hémoglobine se sont améliorés.

Effet antioxydant

Les antioxydants sont des composés capables de lutter contre les radicaux libres. Les flavonoïdes, la vitamine C, les caroténoïdes, les composés phénoliques et les tanins sont les antioxydants les plus largement reconnus par la science. Le chyawanprash est donc un cocktail intéressant.

Dans une étude comparative entre différentes marques commerciales de chyawanprash, il a été constaté que, bien que la formule puisse varier, elle conserve un effet antioxydant sur les cellules, prévenant le vieillissement et les maladies à long terme.

Une autre étude comparant différentes marques a révélé un puissant piégeage des radicaux libres. Dans une large mesure, l’effet antioxydant est attribué à l’acide ascorbique ou à la vitamine C.

Toutefois, la vitamine C n’est pas la seule à avoir cet effet. Dans le cadre d’une autre étude, qui a duré 6 mois et qui a été appliquée à des enfants âgés de 5 à 12 ans, les scientifiques ont attribué l’amélioration du système immunitaire aux tanins, aux polyphénols et aux flavonoïdes.



Cardiotonique

Cette confiture aurait des effets cardiotoniques, car elle fait baisser les graisses dans le sang et équilibre les altérations métaboliques, comme en témoigne une étude réalisée sur des animaux. Toutefois, davantage d’études chez l’homme sont nécessaires.

L'athérosclérose.
La réduction du cholestérol circulant augmente l’efficacité du cœur à pomper le sang.

Amélioration du système reproducteur

Bien que l’existence d’aliments aphrodisiaques ait été vivement débattue, le chyawanprash est connu pour améliorer le système reproducteur masculin en améliorant la qualité du liquide séminal. Une étude systématique de l’un des composés du mélange à base de plantes a révélé que ce dernier augmentait la concentration des spermatozoïdes et améliorait la motilité des spermatozoïdes.

Effet radioprotecteur

Le chyawanprash aurait des effets anti-rayonnement, comme en témoignent des études. Les souris ont reçu une dose mortelle de rayonnement, puis le composé. Il y avait un grand nombre de survivants. Dans tous les cas, il s’agit d’une expérience exclusive sur des animaux, de sorte que les bienfaits ne peuvent pas être étendus aux humains.

Le chyawanprash a un grand nombre d’utilisations

Le chyawanprash a un grand nombre d’utilisations dans la culture hindoue, mais malgré cela, il est recommandé de l’utiliser avec prudence, sous surveillance médicale. Le gouvernement canadien, en 2005, a interdit sa commercialisation, arguant qu’il pouvait contenir des niveaux élevés de plomb et de mercure.

Ainsi, malgré le fait qu’il s’agisse d’un produit populaire en Inde, la recommandation est de se renseigner sur les dispositions locales. Dans tous les cas, il est préférable de consulter un spécialiste qui établit la sécurité et la posologie.

Cela pourrait vous intéresser ...
Que sont les antioxydants et à quoi servent-ils ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Que sont les antioxydants et à quoi servent-ils ?

Vous avez sûrement déjà entendu parler des antioxydants que contiennent certains aliments mais savez-vous exactement ce qu'ils sont ?



  • Kumar A., ​​Kaur P., Rinwa P. Estudio comparativo de varias marcas comercializadas de Chyawanprash indio por su potencial ansiolítico y antioxidante. En t. J. Pharm. Res. Biosci. 2012; 1 :296–310.
  • C.P.Thakur. The Ayurvedic medicines Haritaki, Amla and Bahira reduce cholesterol-induced atherosclerosis in rabbits. International Journal of Cardiology. Volume 21, Issue 2, November 1988, Pages 167-175
  • Sharanbasappa Durg. Withania somnifera (Indian ginseng) in male infertility: An evidence-based systematic review and meta-analysis. Phytomedicine. 2017.11. 11.
  • Jagetia, G.C., Baliga, M.S., Venkatesh, P. and Ulloor, J.N. (2003) Influence of Ginger Rhizome (Zingiber officinale Rosc) on Survival, Glutathione and Lipid Peroxidation in Mice after Whole-Body Exposure to Gamma Radiation. Radiation Research, 160, 584-592. http://dx.doi.org/10.1667/RR3057
  • Rohit Sharma. Chyawanprash: A Traditional Indian Bioactive Health Supplement. Biomolecules. 2019 May; 9(5): 161. Published online 2019 Apr 26. doi: 10.3390/biom9050161
  • Ojha, J.K., H.S. Bajpai, P.V. Sharma, M.N. Khanna, P.K. Shukla and T.N. Sharma (1973) Chyavanprash as an anabolic agent — experimental study (preliminary work).