Comment cultiver des mûres et quels sont leurs bienfaits ?

Profiter des bienfaits nutritionnels des mûres est possible avec quelques techniques de soins simples. La culture des mûres nécessite une attention particulière à l'arrosage et à la taille.
Comment cultiver des mûres et quels sont leurs bienfaits ?

Écrit par Jonatan Menguez

Dernière mise à jour : 17 novembre, 2022

Les mûres sont des fruits aux pigments noirs, sucrés et avec une part d’acidité qui donne du goût à de nombreuses recettes et smoothies. De plus, elles apportent de multiples bienfaits nutritionnels, de par leur caractère antioxydant et anti-inflammatoire. Cultiver des mûres est très simple ; il suffit de prendre note de certaines caractéristiques qui affectent leur croissance et des techniques de soins de base.

Il existe de nombreuses variantes. La plupart des plantes résistent aux climats tempérés et humides.

Leur croissance est abondante, il faut donc faire attention à la taille, à l’irrigation et à l’état nutritionnel du sol. Cependant, profiter des bienfaits des mûres est possible dans un laps de temps beaucoup plus court par rapport aux autres plantes.

Que sont les mûres ?

La mûre provient de l’espèce Rubus ulmifolius, une plante en forme de buisson, à croissance abondante des racines aux branches. Cette plante appartient à la famille des Rosacées et possède une longue liste de variantes, parmi lesquelles se distinguent certaines plantes épineuses et d’autres sans épines. La plante est originaire de vastes secteurs géographiques, dont l’Afrique du Nord, l’Asie et l’Europe.

Lorsque vous apprenez à cultiver des mûres, gardez à l’esprit que le genre Rubus a des variantes. Les plus largement utilisés sont ceux connus sous le nom de Ashton Cross, Dewberry, Thornless, Evergreen, Himalaya et Bailey.

Toutes ces variantes vivent mieux dans des climats tempérés et des conditions humides. Elles ne sont pas adaptées aux espaces géographiques arides.

La mûre méditerranéenne

Contrairement aux autres espèces de mûres, la variante Rubus ulmifolius L., plus connue sous le nom de mûre méditerranéenne, est favorable aux climats secs. C’est un aspect à prendre en compte si vous vivez dans une région au climat chaud.

Cette plante supporte mieux les températures élevées et l’aridité.
Jardin du désert.
Les endroits très chauds ne conviennent pas pour la culture des mûres.

Quelques conseils pour cultiver des mûres

Cultiver des mûres, les entretenir et profiter de leurs bienfaits est une tâche simple, qui comprend des soins de base, ainsi que quelques détails. Parmi les informations à garder à l’esprit, figurent la fréquence des irrigations, la taille et les soins pendant les périodes chaudes de l’année.



[/atomik -lu-aussi ]

Comment cultiver des mûres ?

La plantation ne présente pas de complications majeures. C’est une plante qui commence à pousser dès qu’elle est insérée dans le sol.

Pour cela, vous devez creuser un trou pas très grand et l’insérer dedans. Gardez à l’esprit que les mûres ont généralement un large développement.

L’expansion doit être maîtrisée par la taille, afin que la plante ne devienne pas envahissante pour les autres espèces déjà installées. Comme alternative, il est possible de construire une plateforme qui délimite l’espace.

Sol

Bien que les conditions du sol soient soumises à la variante plantée, en général, les mûres supportent mieux les espaces au pH neutre ou légèrement acide. Il est possible de favoriser leur développement en incorporant de l’humus ou du compost dans le sol.

Le pH optimal se situe entre 5,5 et 6,5.

Humidité

Il est très important que les mûres se développe dans un espace où il y a un bon drainage de l’eau. De plus, notez qu‘elles se développent mieux dans les sols humides, il est donc recommandé de les conserver dans ces conditions, sans pour autant les inonder.

Température

La mûre a besoin de périodes de chaleur et de froid. Cependant, la plupart des variantes résistent mal aux climats chauds et secs.

Par conséquent, bien qu’elles doivent traverser les mois d’été pour leur croissance, il est important de garder le sol humide lorsque les températures sont élevées.

Taille

L’une des tâches fondamentales dans l’entretien de cette plante est la taille. En effet, dans des conditions naturelles, les racines de la mûre sont générées à partir des tiges, provoquant une vigne de branches.

Pendant les mois d’été, une fois que les fruits sont sortis, toutes les branches sèches doivent être coupées. En complément, il est également conseillé de procéder à une taille d’hiver, car celle-ci favorise la naissance de nouvelles pousses.

Lumière solaire

Quant aux rayons du soleil, il est préférable que cette plante les reçoive directement, au moins quelques heures par jour. Cependant, si les conditions climatiques de la région ont tendance à être chaudes, elles supportent mieux l’ombre.

Arrosage fréquent

La clé d’une hydratation efficace des mûres est un arrosage fréquent mais léger. La raison en est que l’absorption reste à des niveaux peu profonds.

Par conséquent, atteindre l’engorgement peut être très préjudiciable à la plante. Le processus doit être intensifié pendant la phase de floraison. La technique idéale, dans ce cas, est l’irrigation goutte à goutte.

Fruits et multiplication

Avec des soins et une attention appropriés, il est possible de profiter des mûres dès la deuxième année de plantation. Mais ces spécimens n’apparaissent qu’une fois par an, contrairement à d’autres fruits similaires.

Pour établir la différenciation, il faut tenir compte du fait que les mûres peuvent provenir de différentes variantes végétales.

La récolte se fait pendant les mois d’été et au début de la maturation. C’est-à-dire au moment où elles acquièrent un ton très sombre.

Elles doivent être réfrigérées dès la récolte terminée. Si vous avez l’intention de multiplier la plante, il suffit d’en couper quelques tiges et de les placer dans un autre secteur de la terre. Avec des arrosages fréquents et un sol adapté, la croissance d’un nouveau spécimen se fera rapidement.

Une femme mange des mûres.
Les mûres de presque toutes ses variantes sont non seulement délicieuses, mais elles fournissent également des antioxydants pour le corps.



[/atomik -lu-aussi ]

Les bienfaits des mûres

Pour tirer parti des bienfaits nutritionnels et gastronomiques des mûres, la récolte doit être effectuée comme indiqué précédemment. De plus, il faut tenir compte de la présence d’épines, auquel cas il est conseillé d’utiliser un équipement de protection approprié.

Les anthocyanes sont l’un des principaux composés des mûres. Il s’agit du pigment responsable de la couleur violette. Il est présent dans divers fruits et légumes.

Diverses études mettent en évidence leurs capacités antioxydantes. De plus, les mûres sont une source de fibres et de vitamines A, C et K.

Ces fruits peuvent être incorporés dans l’alimentation de diverses façons. Par exemple : salades, jus, smoothies, yaourts, gâteaux, sandwichs, entre autres.

Au-delà des nutriments que fournissent les mûres, il ne faut pas oublier leur teneur en fructose. Par conséquent, elles sont à consommer avec modération, et ce, pour prévenir le surpoids et la résistance à l’insuline.



  • de León Fierro Lidia Guillermina, Rodriguez-Villalobos Judith Margarita, Candia-Luján Ramón, Carrasco-Legleu Claudia Esther, Enriquez del Castillo Liliana Aracely. Efectividad de los suplementos antioxidantes en la mejoría del desempeño físico atlético. Artículo de revisión. Rev haban cienc méd  [Internet]. 2019  Abr [citado  2022  Oct  13] ;  18( 2 ): 194-216. Disponible en: http://scielo.sld.cu/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1729-519X2019000200194&lng=es
  • González-Martínez, Blanca Edelia , Rodríguez-Bies, Elisabet , Gutiérrez-Soto, Guadalupe , Estrada-Díaz, Sylvia Adriana , Rangel-Colmenero, Blanca Roció , García-Dávila, Myriam ,  Protección antioxidante de zarzamora para disminuir daño muscular en atletas de elite. Revista de Psicología del Deporte [Internet]. 2017;26(2):157-163. Recuperado de: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=235152045022
  • Carvallo Pamela, Carvallo Eugenia, Barbosa-da-Silva Sandra, Mandarim-de-Lacerda Carlos Alberto, Hernández Alfonso, del-Sol Mariano. Efectos Metabólicos del Consumo Excesivo de Fructosa Añadida. Int. J. Morphol.  [Internet]. 2019  Sep [citado  2022  Oct  13] ;  37( 3 ): 1058-1066. Disponible en: http://dx.doi.org/10.4067/S0717-95022019000301058
  • Romo Figueroa, María Gabriela, Meza Moller, Amparo del Carmen, Navarro Aguilar, Ramón , Duarte Ochoa, Víctor René,  LA ZARZAMORA (RUBUS SP.), CULTIVO ALTERNATIVO PARA EL ESTADO DE SONORA. Revista Mexicana de Agronegocios [Internet]. 2013;33( ):600-607. Recuperado de: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=14127709019

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.