Comment la solitude affecte-t-elle les personnes âgées ?

17 août 2020
La solitude peut avoir un effet très semblable à celui du stress chronique sur notre santé cérébrale. Elle peut également affecter nos systèmes endocrinien et immunitaire. Nous développons ainsi davantage de maladies.

Les personnes âgées sont généralement les sujets les plus affectés par la solitude. Malheureusement, cette société leur tourne souvent le dos à cause de la crainte suscitée par le fait de voir en face l’image vivante de notre destin ainsi que la proximité de la mort.

Dans des moments de tristesse, de colère ou de déception, de nombreuses personnes préfèrent s’isoler et chercher de la tranquillité dans la solitude. Cependant, il arrive un moment où le calme revient et avec lui le besoin de sentir à nouveau la compagnie et le soutien de toutes ces personnes qui, d’une manière ou d’une autre, nous motivent à vivre.

Il existe très peu d’individus qui, de leur propre chef, décident de rester seuls. En effet, être entouré et se sentir important pour quelqu’un est un besoin indéniable.

De nombreuses recherches ont été menées et il a été constaté que la solitude est un problème sérieux lié à la tristesse et qui a une incidence sur la mortalité prématurée. Elle est également associée à une détérioration de la santé mentale ainsi que le développement de maladies cardiovasculaires, l’hypertension et la démence.

Comment la solitude affecte-t-elle les personnes âgées ?

On estime que 10 % des personnes âgées souffrent de solitude qui compromet leur santé physique et émotionnelle. Parmi elles, 70 % sont atteintes d’un problème de santé grave lié à la solitude, tant sur le plan psychologique que physique.

De manière générale, la solitude a un impact sur la santé cérébrale de la même façon que le stress chronique. Les deux entraînent une réponse négative du système endocrinien et immunitaire. Cela rend alors l’organisme plus enclin à développer différentes pathologies.

La solitude chez une femme âgée.

Pathologies liées à la solitude chez les personnes âgées

Selon le directeur de l’Institut de Recherches Psychiatriques, Manuel Martin Carrasco, les maladies les plus communes causées par la solitude sont “l’hypertension artérielle, le diabète, les infections à répétitions, l’anxiété et la dépression”.

Lisez également : La solitude et son lien avec l’insomnie

Dans le cas des personnes âgées, les effets sont plus directs et négatifs en raison de la diminution de la résilience physiologique. Autrement dit, la capacité du corps à supporter et à s’adapter à des conditions défavorables. Par ailleurs, il y a aussi la réduction des mécanismes de réparation cellulaire comme conséquence du vieillissement lui-même.

Le plus inquiétant, c’est que la problématique de la solitude chez les personnes âgées est en augmentation. Dans quelques années, cela pourrait devenir un véritable problème de santé publique mondiale.

Pour les experts en la matière, combattre la solitude peut avoir un effet bénéfique sur la santé des personnes âgées. Effectivement, on considère que “le principal facteur qui garantit une bonne qualité de vie est d’avoir des relations sociales“.

Quatre mains qui se touchent.

Accompagnement des personnes âgées

Le président de l’Organisation Women’s Royal Voluntary Service, David McCullough, qui bénéficie du soutien de plus de 40 000 volontaires accompagnant les personnes âgées au Royaume-Uni, affirme que la problématique de la solitude et ses conséquences sur la santé prend de l’ampleur.

Lui et son groupe de volontaires tentent d’aider ceux qui sont dans le besoin. Surtout les personnes âgées qui, dans des conditions de solitude, souffrent déjà de maladies. Comme, par exemple, une perte de la mobilité, une démence et des problèmes mentaux.

Les données révélées au Royaume-Uni montrent qu’une grande partie de la population des personnes âgées se sent seule ou très seule, plus particulièrement à partir de 65 ans.

C’est pourquoi, l’Organisation Women’s Royal Voluntary Service oeuvre pour :

  • Nourrir
  • Héberger
  • Accompagner

Ceux qui, pour une raison ou une autre, se retrouvent seuls au monde. Quelconque contact social quotidien peut diminuer les effets de la solitude. Et peut donc avoir des répercussions sur la santé.

Existe-t-il une solution ?

Un couple de personnes âgées.

Lorsqu’une personne âgée se retrouve seule, l’un des facteurs jouant un rôle déterminant est le type d’activité sociale qu’elle a eu le reste de sa vie. En ce sens, il est plus compliqué d’apporter un accompagnement et un soutien à un individu qui, toute sa vie, a eu des difficultés à se socialiser. Ou qui fut marqué par le rejet, le manque d’organisation ou la peur.

Toutefois, grâce à un traitement personnalisé ainsi qu’un accompagnement psychologique, il est possible d’apporter des solutions à ces situations qui, à d’autres moments de la vie n’ont pas résolues.

Découvrez aussi : Dépression chez les personnes âgées: comment la détecter à temps?

En outre, les groupes de soutien, les services d’amitié, les groupes pour le troisième âge et le simple fait d’échanger avec quelqu’un au cours de la journée peut contribuer à surmonter la solitude et améliorer la santé de nombreuses façons.

La solitude chez les personnes âgées : conclusion

Finalement, les personnes âgées souffrent de solitude dans les pays développés. Par conséquent, nous devons nous mobiliser pour les accompagner. Et leur faire sentir qu’elles font toujours partie intégrante de la société. Il s’agit de nos parents, grands-parents, etc, qui nous ont tout donné, qui ont pris soin de nous, ont travaillé pour nous et se sont sacrifiés.

Nous avons donc l’obligation morale de ne jamais les abandonner. Enfin, nous atteindrons également cet âge un jour et nous aurons certainement besoin d’accompagnement et de personnes aimantes à nos côtés.