Comment l’acrylamide affecte votre alimentation et comment l’éviter

30 septembre 2019
Lorsque les aliments sont cuits à très haute température, une substance toxique appelée acrylamide apparaît. Ici, nous vous expliquons comment cela affecte votre corps et comment vous pouvez l'éviter.

Nous aimons tous les aliments frits, cuits au four ou grillés. Cependant, lorsque les aliments sont soumis à des températures élevées, de l’acrylamide peut apparaître.

Il s’agit d’une substance toxique qui se forme lorsque des aliments contenant des glucides simples et l’acide aminé asparagine sont cuits à des températures élevées de 121 ° C.

L’Agence européenne de sécurité des aliments a déclaré que l’acrylamide dans les aliments est potentiellement cancérigène, génotoxique, neurotoxique et cytotoxique. Autrement dit, cela peut endommager le matériel génétique des cellules et des neurones. En outre, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a considéré l’acrylamide comme un cancérigène probable.

Où se trouve l’acrylamide ?

Les aliments frits et l'arylamide

L’acrylamide se trouve normalement dans les aliments transformés préalablement cuits au four, avec de l’huile ou des grillades. Par exemple, les célèbres chips de pommes de terre sont l’un des aliments les plus susceptibles de contenir cette substance. En effet, ils sont préalablement cuits à haute température, puis frits.

On pense que plus les aliments cuits à haute température sont sombres, plus l’exposition à ce composé considéré comme potentiellement dangereux est mauvaise.

Cependant, de petites quantités d’acrylamide ne sont pas aussi mauvaises qu’on pourrait le penser. En fait, on l’utilise dans le traitement de l’eau. Cependant, il doit être strictement réglementé pour éviter la contamination.

Bien que cela semble être un problème, tous les fournisseurs de produits alimentaires ne travaillent pas contre cette réalité. La lutte contre ce fléau ne dépend donc que de ceux qui veulent une vie plus saine.

Ce n’est pas si difficile de changer ses habitudes alimentaires. En cas de doute, nous vous recommandons d’ajuster progressivement votre alimentation de la meilleure façon possible pour éviter les dangers potentiels. Pour cela, vous pouvez consulter un spécialiste de la nutrition.

Nous vous recommandons aussi : 7 aliments cancérigènes que vous devriez arrêter de manger dès aujourd’hui

Comment éviter d’ingérer l’acrylamide ?

Evitrer de consommer de l'acrylamide en mangeant mieux

Il y a plusieurs façons de minimiser la consommation de cette substance dans les aliments exposés à des températures élevées :

  • Consommez des aliments riches en nutriments, vitamines et minéraux pour résister à l’exposition à l’acrylamide : cependant, il est indiqué, de la même manière, de modérer la consommation de produits contenant le composé indiqué
  • Évitez les mauvaises cuissons : autrement dit, ne faites pas cuire trop longtemps des pommes de terre, du pain, de la viande ou d’autres aliments, car cela peut favoriser la création d’acrylamide
  • Modérez votre consommation de cigarettes : il existe une dose de cette substance qui, combinée aux composants du tabac et de la caféine, provoque de moins bons résultats pour le corps
  • Essayez de manger traditionnellement : faites un régime à base d’aliments davantage cuits à la vapeur. Ainsi, vous contrôlerez la consommation d’acrylamide
  • Réduisez le temps de cuisson : faites cuire vos aliments moins longtemps et à des températures moins élevées. Cela diminuera les niveaux d’acrylamide
  • Évitez de trop faire griller le pain, car l’American Cancer Society a confirmé, au cours de ses recherches récentes, que sa croûte brune contient de fortes concentrations de cette substance

Vous devriez aussi lire : Quelle est l’huile la plus saine pour la friture ?

Nous vous recommandons de consommer du thé car il est chargé en polyphénols. De même que le vin rouge, car il a une forte charge de resvératrol, et que l’ail, qui contient une forte dose de trisulfure de diallyle. Tous ces composants sont positifs pour la lutte contre la substance susmentionnée.

Les conséquences d’une consommation élevée d’acrylamide

1. Cancer de l’ovaire et du sein

Une étude publiée dans la revue Cancer Epidemiology a noté que les femmes qui mangeaient une portion de collations frites par jour couraient 2 fois plus de risques de développer un cancer de l’ovaire et de l’endomètre que les femmes qui ne consommaient pas d’aliments contenant cette substance.

D’autre part, les femmes consommant davantage d’acrylamide présentent jusqu’à 47% plus de risque de développer un cancer du sein.

2. Maladie d’Alzheimer

Selon des experts en neurotoxicité du collège de médecine Albert Einstein de New York, l’acrylamide est structurellement similaire à l’acroléine. Il s’agit d’une substance présente à des niveaux élevés dans le cerveau des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et d’autres maladies neurodégénératives.

3. Problèmes de cœur

Une recherche publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition a rapporté que l’acrylamide provoque des altérations des pathologies liées aux maladies cardiaques.

Il est à noter que si vous maintenez un régime alimentaire sain et équilibré, avec des niveaux élevés de nutriments, vous n’aurez pas à vous inquiéter. En règle générale, les personnes atteintes d’un cancer par ingestion d’acrylamide ont une consommation supérieure à celle recommandée par les spécialistes du domaine.

C’est pourquoi il est si important de maintenir un régime alimentaire équilibré. Si vous avez des doutes et que vous vous inquiétez pour votre santé, la consultation d’un professionnel sera toujours la meilleure option.