Comment réduire la consommation de sucre ?

18 décembre 2019
La science a prouvé que la consommation excessive de sucre était un facteur de risque important des maladies chroniques non transmissibles. C'est pourquoi il est judicieux de connaître quelques stratégies pour réduire sa consommation.

La consommation de sucre représente l’un des plus grands risques pour le développement de maladies complexes. Nous savons qu’elle constitue un risque pour la santé si elle est excessive. Toutefois, malgré son potentiel danger, c’est l’un des ingrédients les plus utilisés dans l’industrie alimentaire pour l’élaboration de la plupart des produits.

Cela fait du sucre un aliment beaucoup trop présent dans l’alimentation habituelle, dont la consommation devrait être réduite au maximum. Une diminution de l’ingestion de sucre réduirait effectivement la résistance à l’insuline ainsi que les probabilités de souffrir de diabète, d’obésité et de cancer. Par conséquent, cela peut être une bonne idée de mettre en place des stratégies pour diminuer le sucre.

Remplacer les produits transformés par des produits frais

La plupart des produits transformés contiennent du sucre dans leur composition. Qu’il s’agisse de sucre simple, de sucre de canne, de coco, de miel, etc. Tous ces ingrédients entraînent un grand stress pancréatique et un préjudice pour l’organisme.

Ainsi, le simple fait de remplacer les aliments transformés par des produits frais contribue de manière significative à réduire la consommation quotidienne de sucre. Par ailleurs, les produits frais fournissent généralement des protéines, des vitamines et des antioxydants essentiels pour le fonctionnement correct de l’organisme.

Cependant, tous les produits transformés ne sont pas nocifs. En effet, il existe quelques exceptions comme, par exemple, les légumineuses en conserve. Ce type de préparation qui sert principalement à améliorer la conservation du produit est souvent une bonne option à inclure dans l’alimentation de tous les jours.

Une femme qui prépare une salade avec des aliments frais

Ne pas se laisser avoir par les étiquettes

Souvent, l’industrie utilise des euphémismes du terme « sucre » pour vendre un produit comme étant plus sain alors qu’il ne l’est pas. En effet, le sucre en tant que tel peut être appelé par des noms différents, tous ayant le même sens.

Ainsi, le sucre de canne, de coco, le miel, le rapadura, entre autres, sont des variantes du sucre qui impliquent le même stress pancréatique. Et les mêmes risques pour la santé que le sucre blanc.

Pour cette raison, il est fondamental de ne pas se laisser avoir par les étiquettes et d’étudier à la loupe la liste des ingrédients avant d’acheter un produit en remplacement d’un autre parce qu’il semble plus sain.

Lisez également : Le sucre améliore-t-il vraiment notre rendement mental ?

Moins manger pour réduire la consommation de sucre

Le fait de moins manger réduit les probabilités que l’ingestion quotidienne de sucre soit excessive. Cela peut sembler évident, mais beaucoup trop de personnes mangent bien plus que leurs besoins journaliers.

Pour atteindre cet objectif, on peut mettre en place diverses stratégies. Depuis les jeûnes intermittents en passant par le pesage des aliments. Ou tout simplement, en faisant attention aux quantités et en arrêtant de manger lorsque l’appétit cesse.

Se libérer émotionnellement des alimentset ne pas se laisser porter par leur qualité organoleptique, est positif lorsqu’il s’agit de mesurer ce que nous mangeons et d’éliminer les excès.

D’autre part, cette situation nous amènera à choisir des aliments sains et nécessaires, au lieu de produits riches qui sont généralement pleins de sucres et d’excipients peu recommandés pour la santé.

Quelle est la consommation de sucre idéale ?

Savoir à quel moment la consommation de sucre est la plus intéressante

En fin de compte, le sucre est un nutriment. Sa fonction principale est énergétique. Par conséquent, c’est un facteur à prendre en compte au moment de l’ingérer. Il peut être intéressant de consommer du sucre avant la pratique d’un sport, ou même pendant.

Grâce à cette stratégie nutritionnelle, les performances sportives peuvent être améliorées et l’apparition de la fatigue peut être évitée. Ainsi, avant de consommer des produits transformés ou des substances sucrées, sachez qu’il est toujours mieux de le faire lors des moments en lien avec le sport. Plutôt que pendant une journée où l’activité sera sédentaire.

A découvrir aussi : Le sucre raffiné, un aliment qui génère le cancer

Conclusion…

La consommation de sucre est l’un des plus grands fléaux pour la santé. En dehors du domaine sportif, où l’ingestion de sucre peut devenir nécessaire, la prise quotidienne de ce nutriment est souvent démesurée. Ce phénomène apporte des conséquences néfastes pour la santé. Et il est alors indispensable de prendre des mesures.

Pour cela, il est préférable de réduire la consommation des produits transformés et d’augmenter celle de produits frais. En outre, il est également conseillé de lire les étiquettes des produits afin d’éviter d’éventuelles illusions au moment de choisir. Enfin, la meilleure solution à ce problème consiste en la sensibilisation et l’éducation alimentaire dès les premières étapes de la vie.

 

  • DiNicolantonio JJ., O’Keefe JH., Wilson WL., Sugar addiction: is it real? a narrative review. Br J Sports Med, 2018. 52 (14): 910-913.
  • Freeman CR., Zehra A., Ramírez V., Wiers CE., Volkow ND., Wang GJ., Impact of sugar on the body, brain, and behavior. Front Biosci, 2018.
  • Peinado, A., Rojo-Tirado, M., & Benito, P. (2013). Sugar and physical exercise; the importance of sugar for athletes. Nutrición Hospitalaria28(Supl.4), 48–56. Retrieved from http://www.aulamedica.es/gdcr/index.php/nh/article/download/6783/7441#page=58
  • Westwater, M. L., Fletcher, P. C., & Ziauddeen, H. (2016, November 1). Sugar addiction: the state of the science. European Journal of Nutrition. Dr. Dietrich Steinkopff Verlag GmbH and Co. KG. https://doi.org/10.1007/s00394-016-1229-6