Le sucre améliore-t-il vraiment notre rendement mental ?

12 décembre 2019
Bien que le glucose soit le principal carburant du cerveau, un apport exogène de ce nutriment n'est pas nécessaire pour garantir son bon fonctionnement. Ne manquez pas cet article !

Jusqu’à récemment, on considérait l’expression “le sucre améliore les performances mentales” comme vraie. Cependant, des études récentes contestent cette affirmation. Nous savons que l’organisme lui-même dispose de mécanismes très efficaces pour fournir du glucose au cerveau. Et ce même sans consommer de sucre.

Le cerveau dépend de l’apport continu de glucose provenant de la circulation sanguine pour maintenir son activité. Par conséquent, il est en concurrence avec le reste des organes de l’organisme pour le glucose lorsque les taux de glucose chutent. Si cela se produit, les mécanismes suivants se produisent :

  • Tout d’abord, le glucose est éliminé du sang
  • Deuxièmement, la quantité de glucose reçue par le reste des cellules de l’organisme est limitée

D’autre part, si les taux de glucose dans le sang diminuent en raison d’un déficit d’approvisionnement exogène, des mécanismes sont mis en place pour obtenir ce nutriment.

Le mécanisme principal est appelé gluconéogenèse et consiste en la formation de glucose à partir de protéines et d’acides gras. C’est un mécanisme efficace qui permet de maintenir la glycémie à jeun ou en l’absence d’apport constant en glucides.

Voir également : Réduisez le cholestérol et la glycémie avec du vinaigre de cidre

Le sucre et ses effets sur le cerveau

Consommation de sucre et mémoire

Il existe des études associant l’administration de sucre à l’amélioration du fonctionnement de la mémoire à court terme. Elles consistent généralement à boire une boisson sucrée et les résultats montrent que les tâches mentales intenses répondent bien à l’administration de glucose.

Jusqu’à récemment, les experts soutenaient que le cerveau fonctionne de façon optimale avec 25 grammes de glucose circulant dans le sang, soit environ la quantité contenue dans une banane. Cependant, les derniers articles concluent que les personnes ayant une meilleure tolérance au glucose ont de meilleurs scores de mémoire.

C’est essentiel dans le cas des personnes atteintes de diabète, où la résistance à l’insuline se développe et où la glycémie n’est pas bien tolérée. L’organisme dispose donc de mécanismes très efficaces capables d’obtenir du glucose à partir des protéines et des acides gras pour maintenir une glycémie constante. De cette façon, un apport correct de glucose au niveau du cerveau est possible et les performances cognitives correctes sont assurées.

D’autre part, il est clair que l’hydratation joue un rôle important dans les aptitudes cognitives. De cette façon, une personne légèrement déshydratée obtient de moins bons résultats pour la mémoire, la concentration, l’attention, etc.

Le sucre raffiné est-il pire que les glucides complexes ?

Certains articles affirment que la consommation de sucre raffiné entraîne une perte de mémoire post-pandriale à court terme. De plus, ces apports se sont associés à une détérioration cognitive et à l’apparition de maladies complexes.

D’autre part, l’incidence du TDAH est plus élevée chez les adolescents qui ont une alimentation riche en graisses saturées et en sucres raffinés que chez ceux qui ont une alimentation plus saine.

Les aliments qui augmentent la performance cérébrale

Bien que le sucre simple puisse affecter négativement les fonctions cognitives, il existe d’autres nutriments qui peuvent améliorer les fonctions cérébrales. La caféine, par exemple, est un stimulant naturel qui aide à stimuler et à maintenir la santé du cerveau.

Découvrez aussi : Savez-vous que votre cerveau adore le café ? Il l’aide à rester jeune !

La caféine aide à maintenir la santé du cerveau

Les nitrites présents dans les aliments comme les betteraves augmentent la vasodilatation et donc la circulation sanguine vers le cerveau. La principale conséquence en est l’augmentation de l’apport de nutriments au niveau du cerveau et l’amélioration des performances cognitives.

De plus, certaines vitamines, comme la vitamine C, peuvent avoir des répercussions sur la performance et la santé du cerveau. Cela permet notamment de prévenir la détérioration qui apparaît chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Conclusion : le sucre améliore-t-il le rendement mental ?

Bien que le glucose soit le principal carburant du cerveau, un apport exogène de ce nutriment n’est pas nécessaire pour assurer son bon fonctionnement. L’organisme dispose de mécanismes très efficaces pour obtenir du glucose qui assurent le maintien des fonctions cérébrales.

En réalité, une consommation importante de sucre simple s’associe à une détérioration des fonctions cognitives et au développement de maladies complexes. Ainsi, afin d’améliorer la performance cérébrale, il est préférable de manger des aliments riches en caféine et en nitrites, par exemple.

 

  • Mergenthaler P., Lindauer U., Dienel GA., Meisel A., Sugar for the brain: the role of glucose in physiological and pathological brain function. Trends Neurosci, 2013. 36 (10): 587-97.
  • McLellan TM., Caldwell JA., Lieberman HR., A review of caffeine’s on cognitive, physical and occupational performance. Neurosci Biobehav Rev, 2016. 71: 294-312.