Comment réduire la quantité de potassium dans les aliments ?

Si vous devez réduire la quantité de potassium dans votre alimentation, vous devriez peut-être consulter un nutritionniste. Nous anticipons ici ce que ce professionnel vous proposera.
Comment réduire la quantité de potassium dans les aliments ?

Dernière mise à jour : 16 juin, 2022

Vous avez peut-être entendu parler du potassium et de ses bienfaits pour se remettre d’une gueule de bois. Mais nous entendons peu parler de réduire la quantité de potassium dans l’alimentation. Une tâche pas si facile, puisque la plupart des aliments en contiennent dans de bonnes proportions.

Certaines maladies, comme le diabète de type 1, l’insuffisance rénale chronique, les altérations des glandes surrénales ou les situations de greffe d’organe, justifient une baisse des apports en potassium. Même l’utilisation chronique d’anti-inflammatoires, de diurétiques et l’exercice très intense impliquent également une réduction de l’apport de ce minéral.

Pour réduire le potassium dans l’alimentation, il faut sélectionner les aliments qui en contiennent le moins, et donc savoir quels sont ceux qui en concentrent le plus. Il est aussi bon de savoir qu’il existe quelques techniques culinaires pour extraire ce minéral.

Si vous êtes dans une situation où vous avez besoin d’aide, vous avez trouvé l’article parfait. Alors ne manquez pas cette opportunité et poursuivez donc votre lecture pour savoir comment consommer moins de potassium.

Qu’est-ce que le potassium et quelles sont ses fonctions ?

L’organisation National Kidney Foundation explique que le potassium est un minéral présent dans une grande variété d’aliments. Pour cette raison, chez une personne en bonne santé avec une bonne alimentation, une carence de ce minéral est presqu’impossible.

Il est également connu sous le nom d’électrolyte, car il aide à conduire l’électricité avec le sodium, le calcium et le magnésium. Il est important, car il aide à maintenir le rythme cardiaque, la fonction nerveuse et la contraction musculaire. Il favorise également le flux de nutriments vers les cellules.

Le rein participe à sa régulation dans le sang, mais lorsque cet organe tombe malade, il ne peut pas l’équilibrer. C’est pourquoi, dans les maladies rénales, il est nécessaire de limiter certains aliments susceptibles d’augmenter la teneur en potassium dans le sang.

Dans ces cas, une concentration très élevée peut être dangereuse, et si cela se produisait, le patient ressentirait un engourdissement, des picotements et un affaiblissement. À l’inverse, de faibles niveaux entraînent un rythme cardiaque irrégulier ou une crise cardiaque.



Comment réduire la quantité de potassium dans l’alimentation ?

Il faut d’abord savoir quels sont les aliments qui contiennent le moins de potassium et ceux qui en contiennent le plus. Aussi, certaines techniques culinaires nous aident à réduire l’apport de ce minéral.

Le potassium se trouve en quantités notables dans les fruits et légumes frais non cuits. Notamment dans l’écorce, les tiges comestibles et la peau.

L’organisation National Kidney Foundation indique également que les aliments riches en potassium sont ceux qui contiennent plus de 200 milligrammes par portion. C’est pourquoi il est important de surveiller les quantités.

Les aliments à faible teneur en potassium

Ces aliments ont une teneur inférieure à 150 milligrammes. Cela représente 1/2 tasse de légumes ou de fruits. Dans certains cas, la portion pour atteindre ce montant peut être plus importante.

  • Pomme : son jus ou sa purée.
  • Fruits rouges : cerises, myrtilles, mûres, framboises et fraises.
  • Abricot et son jus en conserve.
  • Raisins et leur jus.
  • Cocktail de fruits.
  • Agrumes : comme le pamplemousse. De mandarine une petite unité est autorisée.
  • Poire : lorsqu’elle est fraîche, une petite est acceptée. Une demi-tasse en conserve est indiquée.
  • Pêche : si elle est fraîche, une petite. En conserve, une demi-tasse doit être consommée, sans le sirop.
  • Ananas et son jus.
  • Pastèque : une tasse fournit 150 milligrammes.
  • Légumes :  1/2 tasse de germes de luzerne, chou, chou-fleur, carotte cuite, maïs frais ou congelé, concombre et aubergine sont autorisés. La même portion de laitue, d’oignon, de persil, de pois, de champignons blancs, de cresson, de courge musquée, de rhubarbe, de cresson et de châtaignes d’eau en conserve est également autorisée. 6 unités d’asperges et 1 branche de céleri sont autorisées.
  • Autres aliments : une demi-tasse de pâtes, du riz, des produits de boulangerie non complets, des gâteaux et des biscuits sans noix ni chocolat. 8 onces de café et 16 onces de thé sont autorisées.
Fruits à faible teneur en potassium.
En général, les fruits et légumes sont pauvres en potassium lorsqu’ils sont frais. Les versions en conserve ne le sont pas.

Les aliments à teneur modérée en potassium

Ces aliments contiennent 150 à 250 milligrammes de potassium par portion de 1/2 tasse. Différentes portions équivalentes à ces montants sont également indiquées ci-dessous :

  • Légumineuses : une portion de 1/4 tasse de pois cuits fournit ces quantités.
  • Légumes : chou cuit, tomate fraîchement coupée et 45 grammes de blettes cuites sont recommandés.
  • Fruits : 1 unité moyenne de goyave. Raisins en portions de 100 grammes et 5 onces de jus de pomme.
  • Noix : entre 20 et 30 grammes d’amandes, noisettes, noix, cacahuètes et 1/4 tasse de noix de coco fraîche.
  • Graines de tournesol : 1/4 tasse est recommandé.
  • Tofu : En tant que dérivé du soja, 1/2 tasse fournit moins de 250 milligrammes.
  • Levure de bière : 1 cuillère à café.

Les aliments riches en potassium

Une portion de 1/2 tasse des aliments suivants contient plus de 200 milligrammes de potassium. Dans certains cas, la taille de la portion varie :

  • Fruits et jus de fruits : melon, banane, figues, prunes séchées, raisins secs. 2 abricots frais et 5 moitiés séchées, 1/2 unité de banane, 5 dattes, 1 unité moyenne de kiwi, mangue, nectarine ou orange. 1 grenade moyenne et 1/2 unité de papaye. Parmi les jus, figurent le pamplemousse, l’orange, le pruneau et la grenade.
  • Légumes : tomates en conserve, épinards cuits, courge musquée, artichaut, courgette, haricots secs, betteraves bouillies, brocoli cuit, choux de Bruxelles crus, rutabaga, panais.
  • Autres aliments : chocolat, granola, son, grains entiers, 1 cuillère à soupe de mélasse, 1 once de noix et de graines, substituts de sel, 2 cuillères à soupe de beurre de cacahuète, yaourt.
  • Viande, lait et produits laitiers : 1 portion de 150 grammes de viande et 1 verre de lait apportent à eux deux 1000 milligrammes de potassium.



Les techniques pour réduire le potassium dans les aliments

Il existe une série de recommandations pour réduire le potassium dans l’alimentation. Plus précisément, il existe des techniques culinaires pour extraire ce minéral des aliments.

Trempage

Le potassium, comme les autres minéraux, se dissout bien dans l’eau. Cela signifie que pour l’extraire de la nourriture, il est recommandé de le faire tremper dans beaucoup de liquide.

Pour ce faire, la surface de contact des aliments avec l’eau doit être augmentée. Par conséquent, il convient d’éplucher les aliments et de les couper en petits cubes.

Le temps de trempage doit osciller entre 8 et 12 heures. De plus, l’eau doit être changée 2 ou 3 fois.

Pour faciliter l’extraction du potassium, tant que la préparation ultérieure des aliments le permet, vous pouvez utiliser de l’eau modérément chaude, entre 40 et 50ºC. Cette température facilite l’extraction du potassium.

Double cuisson

Pour réduire de moitié la teneur en potassium, il est recommandé de cuire les aliments dans une grande quantité d’eau (5 fois la quantité de légume). Quand l’eau de cuisson bout, elle doit être changée.

Après cela, répétez le processus. Il est important de ne pas utiliser l’eau de cuisson comme bouillon de base pour d’autres préparations.

Faire tremper les aliments pour réduire le potassium.
Le trempage réduit la quantité de potassium, car l’eau extrait les minéraux des aliments.

Autres propositions

  • Si vous utilisez des légumes en conserve, vous devez jeter le jus ou la saumure, puis bien les rincer à grande eau.
  • Il faut éviter de griller les aliments ou de les cuire à la vapeur.
  • Les aliments surgelés contiennent moins de potassium que les aliments frais, car lorsqu’ils sont décongelés, les cristaux de glace qui cassent les cellules permettent de l’extraire plus facilement.
  • Évitez les aliments entiers et leurs dérivés, comme le pain ou les craquelins, car le potassium se trouve dans le son ou l’enveloppe qui entoure le grain.
  • Pour assaisonner, utilisez des herbes ou des épices en remplacement du sel. Certains sels à faible teneur en sodium sont riches en potassium : ce sont des sels de chlorure de potassium.

Quelle quantité de potassium faut-il ingérer ?

La quantité de potassium à ingérer par jour doit être indiquée par un professionnel de santé. Par exemple, en cas d’insuffisance rénale, le néphrologue prescrit la dose journalière de potassium et le nutritionniste clinique prépare un régime alimentaire.

Les valeurs moyennes varient pour différentes pathologies :

  • Insuffisance rénale chronique : entre 1 560 et 2 730 milligrammes par jour.
  • Insuffisance rénale aiguë : entre 1 170 et 1 950 milligrammes par jour.
  • Dialyse : 2 340 à 3 510 milligrammes par jour.
  • Autres pathologies : entre 1000 à 2000 milligrammes par jour.

Tout le monde ne devrait pas réduire le potassium dans son alimentation

Pour réduire la quantité de potassium dans l’alimentation, la première chose à faire est de consulter un nutritionniste qui concevra la ligne directrice idéale requise pour la condition. Si nécessaire, une fois les aliments sélectionnés, appliquez les techniques pour réduire davantage la teneur.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 aliments qui ont plus de potassium que les bananes
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
6 aliments qui ont plus de potassium que les bananes

Le potassium est un minéral dont le corps a besoin pour bien fonctionner. Découvrez les aliments qui ont plus de potassium que les bananes.