Comment traiter la ténosynovite ?

28 octobre 2020
La ténosynovite est douloureuse et entraîne une impuissance fonctionnelle. Les articulations affectées perdent la force et il est difficile de réaliser les mouvements faisables auparavant. Découvrez les traitements de cette affection fréquente de la traumatologie.

Traiter la ténosynovite est l’une des tâches les plus fréquentes de la traumatologie. Avec la tendinite, c’est l’une des affections les plus représentatives des tendons.

Un tendon est un type de tissu fibreux qui relie les muscles et les os du corps. Les tendons sont essentiels pour contrôler le mouvement des différentes parties de l’organisme.

Cette pathologie a une prévalence élevée, non seulement chez les sportifs, mais également chez quelconque personne. Le traitement de la ténosynovite est essentiel pour éviter que le tendon affecté ne perde son utilité à l’avenir.

Qu’est-ce que la ténosynovite ?

La ténosynovite est l’inflammation de la gaine synoviale, une zone qui tapisse et protège les tendons. Dans des conditions normales, cette structure produit le liquide synovial qui permet de maintenir le tendon lubrifié.

Lorsqu’une lésion a lieu dans cette zone, la production de liquide peut être altérée. Par ailleurs, la gaine elle-même s’enflamme. Ces deux phénomènes, qui entraînent la ténosynovite, causent un dysfonctionnement du tendon qui perd son utilité mécanique.

L’endommagement d’un tendon quelconque peut se traduire par un dysfonctionnement de la mobilité. Par exemple, si l’on abîme un tendon faisant partie de l’articulation de l’épaule, le bras sera probablement incapable de bouger ou éprouvera une douleur intense lors des mouvements.

Douleur à la cheville.

“Les sportifs sont l’un des groupes les plus touchés par la ténosynovite.”

Quelles sont les causes ?

En réalité, cette pathologie a de nombreuses étiologies ou agents causaux. De manière générale, on distingue la ténosynovite aiguë et la ténosynovite chronique, en fonction de la durée. Elles occasionnent toutes des douleurs à la palpation ainsi qu’une limitation du mouvement.

Comme nous l’avons précisé au début, il est important de souligner qu’il ne s’agit pas d’une affection exclusive aux sportifs. Toutefois, il est vrai que la plupart des cas surviennent chez des personnes qui effectuent constamment des mouvements répétitifs.

Il en va de même dans le cas d’une posture prolongée, comme le fait de rester debout pendant longtemps. Dans certains cas, la ténosynovite est causée par des dépôts de calcium, la goutte ou même des quantités élevées de cholestérol.

On distingue plus particulièrement la ténosynovite de Quervain car c’est l’un des types les plus populaires. Elle affecte les tendons du poignet impliqués dans le mouvement du pouce. Chez certaines personnes, cette pathologie peut être le résultat d’une infection.

Lisez également : Conseils pour dormir avec une tendinite à l’épaule

Quel est le traitement de la ténosynovite ?

Le traitement de la ténosynovite varie principalement en fonction de la cause. L’objectif est de réduire la douleur et l’inflammation. Par conséquent, la première mesure est généralement le repos. 

L’idéal est d’éviter de bouger la partie affectée au maximum. Dans certains cas, les médecins ont recours à l’immobilisation au moyen de bandages ou d’attelles. En outre, un traitement médical à base de substances anti-inflammatoires est souvent administré.

Par exemple, on utilise des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINEs) tels que l’ibuprofène. Il est même possible d’infiltrer des corticostéroïdes si la douleur ne s’atténue pas. L’application de compresses froides sur la zone aide également à améliorer l’inflammation. D’autre part, lorsque l’infection est à l’origine, on utilise des antibiotiques spécifiques.

Un article publié par l’Université Manuela Bertran explique que la stimulation électrique transcutanée des nerfs est une option pour traiter la pathologie dans les cas de ténosynovite de Quervain. Il s’agit d’une technique qui se concentre sur le soulagement de la douleur.

Une autre étude de l’Université de la Frontera affirme que l’utilisation des ondes de choc extracorporelles améliore l’inflammation caractéristique de ce processus. Ce sont deux techniques nouvelles qui impliquent un avancement dans l’approche de la ténosynovite.

D’autres recommandations…

Le traitement de base de la ténosynovite peut améliorer la situation, mais il se peut que la récupération ne soit pas complète. Dans de nombreux cas, une réadaptation ainsi que des séances de physiothérapie sont nécessaires pour améliorer et renforcer de nouveau la zone. Les faiblesses qui peuvent persister sont néfastes, surtout chez les sportifs qui ont besoin d’un retour à l’entraînement et à l’activité.

En effet, cela permet également de prévenir des lésions futures dans la zone affectée. Dans certains cas, la pathologie récidive et l’unique alternative est finalement la chirurgie. Les approches chirurgicales sont variées et le choix de la méthode la plus adéquate au cadre clinique dépendra du traumatologue. En général, on réalise des arthroscopies basées sur de petites incisions qui laissent une cicatrice minime et ont une incidence très faible sur les tissus.

Immobilisation et inflammation du coude.

“Les immobilisations réduisent la pression sur les tissus mous des articulations afin de favoriser leur guérison.”

Découvrez aussi : Comment soigner la tendinite naturellement ?

Prévention de la ténosynovite

Bien que les causes soient variées, il existe des mesures générales de prévention de la ténosynovite. L’essentiel est d’éviter les mouvements répétitifs dans la vie quotidienne. Par ailleurs, il faut renforcer les muscles pour améliorer la stabilité des articulations.

L’échauffement sportif ainsi que la réalisation d’entraînements adaptés aux capacités individuelles sont fondamentaux pour diminuer les possibilités de lésion à l’avenir. Une exigence excessive est souvent à l’origine de nombreux traumatismes qui entraînent des conséquences douloureuses.

Pour éviter que le tendon ne souffre d’une infection, il est primordial de tenir compte de l’hygiène et de la bonne cicatrisation des plaies. Cependant, face au moindre signe de colonisation bactérienne, la première chose à faire est de consulter un médecin.

  • HOSPITAL PRÍNCIPE DE ASTURIAS. ALCALÁ DE HENARES. MADRID. (n.d.). Tendinitis y Tenosinovitis de Muñeca y Mano. Retrieved August 30, 2020, from https://d-nb.info/1180450094/34
    Tenosinovitis. (n.d.). Retrieved August 30, 2020, from http://stjosepheureka.myhospitalwebsite.com/apps/HealthGate/Article.aspx?chunkiid=121150
  • Bielefeldt Astudillo, D., & Bascour-Sandoval, C. (2019). Application of extracorporeal shock waves in stenosing tenosynovitis: Case report. Fisioterapia, 41(5), 299–302. https://doi.org/10.1016/j.ft.2019.07.001
  • MANEJO FISIOTERAPEUTICO DEL DOLOR POR MEDIO DE MODALIDADES TERAPEUTICAS EN TENOSINOVITIS DE QUERVAIN. (n.d.). Retrieved August 30, 2020, from https://www.redalyc.org/pdf/304/30415059006.pdf
  • Pérez Apaico, Greith Leisdy. “Tenosinovitis de estiloides radial (de quervain): enfoque en terapia física.” (2018).
  • Martín, Dr Fernando Romero, CA Móstoles ASEPEYO, and Av de Portugal. “Determinación de la Contingencia en la Tenosinovitis de Quervain.” (2009).
  • Oñate, A. Castel. “Tendinitis y Tenosinovitis de Muñeca y Mano.” Revista Iberoamericana de Cirugía de la Mano 38.02 (2010): 185-189.
  • Botero, Lucas Giraldo, and Laura Vásquez Salinas. “Aproximación artroscópica de tenosinovitis traumática de la vaina sinovial tarsiana: reporte de caso.” Revista CES Medicina Veterinaria y Zootecnia 5.1 (2010): 77-84.