D’après la science, l’intelligence est transmise par la mère

· 5 mai 2018
Beaucoup de choses ont été dites sur l’intelligence. Ce qui est certain, c'est que la science a démontré que l'intelligence a un lien étroit avec la charge génétique de la mère.

C’est la stricte vérité : l’intelligence est transmise par la mère. La science l’affirme et le confirme. Nous avons souvent entendu que l’intelligence des parents se transmettait aux enfants, mais il y a peu de temps, il a été démontré que cette capacité chez l’enfant était le fruit de l’un des géniteurs : la mère.

Les capacités cognitives se trouvent dans le chromosome X. Autrement dit, les chromosomes X de la mère apportent plus d’informations lors du développement des structures cérébrales associées à la pensée.

Comment les experts sont-ils arrivés à la conclusion que l’intelligence était transmise par la mère ? 

La manipulation de souris a permis aux chercheurs de mettre en évidence l’existence de « gènes conditionnés », lesquels se comportent différemment selon qu’ils proviennent du corps féminin ou du corps masculin. De fortes doses de gènes maternels et paternels ont été administrées à ces souris.

L’hypothèse est claire : si les gènes sont indispensables pour le développement de l’embryon, il est logique de penser que ces gènes jouent un grand rôle dans le fonctionnement aussi bien organique que cérébral. Les souris ont alors été divisées en deux groupes : un groupe a reçu une plus forte dose de gènes maternels, tandis que l’autre groupe a reçu une plus forte dose de gènes paternels.

Nous vous recommandons de lire aussi : 7 conseils pour avoir un cerveau jeune

Des souris avec des grandes têtes 

Les gènes de l'intelligence sont transmis par la mère

Les souris avec une plus grande quantité de gènes maternels ont développé un plus grand encéphale. En revanche, leur corps était plus petit. À l’inverse, les souris avec une plus grande quantité de gènes paternels avaient une petite tête mais un corps hyper-développé.

Avec le temps, les chercheurs se sont aperçus qu’il existait des zones cérébrales avec plus de cellules maternelles, et d’autres avec plus de cellules paternelles. Il ont également découvert que les cellules qui avaient une plus grande quantité de gènes paternels se regroupaient dans la zone du cerveau liée à l’alimentation, à la force et au sexe. En revanche, les cellules avec plus de gènes maternels se rassemblaient dans la zone cérébrale liée au développement du langage, de la pensée, de la mémoire, et de l’intelligence.

Les enquêtes récentes

Dans sa publication Sex Linkage of Intelligence, le scientifique américain Roberth Lehrke souligne qu’une grande partie du composant cognitif de l’être humain est directement lié au chromosome X. Il a même pu démontrer que les femmes avaient deux fois plus de probabilités d’hériter des traits cognitifs, car elles possèdent deux fois le même chromosome X.

Lehrke explique que toutes les femmes possèdent un chromosome X « non intelligent » et un chromosome X « très intelligent ». Néanmoins, il est possible que certaines femmes aient deux chromosomes X « super intelligents ».

En ce qui concerne les hommes, le chromosome Y n’apporte rien à la partie cognitive : un chromosome Y associé au chromosome X « non intelligent » peut souffrir de retards mentaux. À l’inverse, l’association du chromosome Y avec le chromosome X « très intelligent » permet le développement du quotient intellectuel.

L’intelligence transmise en pourcentage 

Vous lisez cet article pour savoir si l’intelligence est transmise par la mère ? Sachez alors que les études ont révélé que les gènes transmettaient entre 45 % et 55 % de l’intelligence. Ainsi, une grande partie de l’intelligence se développe si les conditions personnelles et familiales sont appropriées.

Nous vous recommandons de lire aussi : 4 types de surdoués intellectuels

D’autres facteurs qui exercent une influence dans le développement de l’intelligence 

Le pourcentage d'intelligence transmise au cerveau de l'enfant est élevé

1. Les valeurs

La persévérance, l’effort, la discipline, l’engagement et l’intérêt d’apprendre constituent des facteurs qui influencent le développement de l’intelligence de l’enfant au fur et à mesure du temps.

2. L’autonomie

L'autonomie de l'enfant développe son intelligence

L’indépendance de l’enfant est fondamentale : de cette façon, le processus cognitif se développe sans aucun problème et de la meilleure façon possible. L’enfant a besoin de définir et de déterminer les choses qu’ils désirent, sans être obligé de prendre des décisions sous pression.

3. La confiance en soi

Un enfant sûr de ses capacités peut surmonter tous les inconvénients qui se présentent à lui tout au long de sa vie, et ainsi développer sa capacité d’analyse face à tout type de situation.

4. Le lien émotionnel 

Le lien de la mère avec l'enfant développe l'intelligence de l'enfant

Les enfants qui sont plus attachés au père ont tendance à surmonter les frustrations de la vie avec plus de facilité. Il existe des études qui favorisent plutôt la mère et l’amour maternel.

Une réflexion finale 

L’intelligence est une construction très complexe qui doit être stimulée, afin d’obtenir des résultats satisfaisants. Les parents doivent contribuer au développement cognitif de l’enfant.

Une bonne stimulation de l’intelligence au moyen de défis qui encouragent le développement des capacités cognitives motivera l’enfant à se surpasser jour après jour. Maintenant que vous savez que l’intelligence est transmise par la mère, faites des exercices intellectuels avec votre enfant et vous augmenterez ainsi vos connaissances ensemble.