De quoi sont faites les dents ?

Les dents sont-elles en os ou faites d'un autre matériau ? Dans cet article, nous vous expliquons en détail tout ce que vous devez savoir sur les pièces dentaires.
De quoi sont faites les dents ?
Vanesa Evangelina Buffa

Rédigé et vérifié par la dentiste Vanesa Evangelina Buffa.

Dernière mise à jour : 06 janvier, 2023

Les dents jouent un rôle fondamental dans la vie quotidienne. Nous avons besoin d’elles pour manger, parler et sourire Mais vous êtes-vous déjà demandé de quoi sont faites les dents ?

Tout le monde ne sait pas comment elles se forment. De nombreuses personnes supposent même que les dents sont des os.

Dans cet article, nous vous disons de quoi sont faites les dents. Vous pourrez ainsi mieux en prendre soin.

Qu’est-ce qu’une dent ?

Avant d’expliquer de quoi sont faites les dents, il est nécessaire de préciser ce qu’elles sont. Les dents sont de petits organes anatomiques calcifiés situés dans la cavité buccale.

Ensemble, elles forment le système dentaire, faisant partie de la première partie du système digestif. Leur fonction principale est de mâcher et de broyer les aliments. Elles interviennent également dans la phonation et dans l’apparition des personnes.

Chaque élément dentaire est constitué de deux parties anatomiques identifiables qui sont les suivantes :

  • Couronne : c’est la partie visible de l’élément dentaire qui permet la mastication.
  • Racine : c’est la partie couverte de la dent qui est logée à l’intérieur de l’os et qui soutient la structure. Selon la pièce dentaire, il peut s’agir d’une ou plusieurs racines.

L’union des deux parties est ce qu’on appelle le collet. Il est situé au bord de la gencive.

Chaque pièce dentaire est située à l’intérieur d’une alvéole dentaire, au sein des os maxillaires. Elle est maintenue attachée à la structure osseuse par une articulation appelée gomphose. Celle-ci est constitué de multiples fibres de collagène qui s’étendent entre la racine de la dent et la paroi osseuse, constituant le ligament parodontal.

Les types de dents

Les humains sont des bifiodontes. Cela signifie qu’ils ont deux séries de dents au cours de leur vie.

Le premier ensemble de dents sont les dents de lait. Elles sont temporaires.

Il y a un total de 20 dents de lait. Elles apparaissent dans la bouche du bébé progressivement entre 6 mois et 3 ans. Puis, de 6 à 12 ou 13 ans, elles tombent et sont remplacées par les dents permanentes.

La dentition permanente comprend 32 dents, dont les dents de sagesse qui poussent entre 17 et 21 ans. Certains adultes n’ont toutefois pas des dents de sagesse.

Toutes les dents ne sont pas identiques. Dans la dentition, chaque dent remplit un rôle particulier et est faite pour une fonction précise lors de la mastication.

Incisives

Ce sont les dents pointues et carrées à l’avant de la bouche. Leur fonction principale est de couper les aliments lorsque nous mordons.

Il y en a quatre en haut et quatre en bas. Elles sont dites centrales et latérales, selon leur proximité avec la ligne médiane du visage.

Canines

Elles sont situées derrière les incisives. Ce sont des dents acérées et pointues. En termes familiers, elles sont généralement appelés crocs. Elles jouent un rôle important dans la décomposition des aliments.

Prémolaires

Les prémolaires sont situées derrière les canines et devant les molaires. On les appelle aussi prémolaires, car elles ont une surface de mastication à deux pointes. Leur fonction est de broyer et broyer les aliments.

Il y en a deux de chaque côté de chaque arcade, avec un total de 8 : 4 en haut et 4 en bas. Ces éléments ne sont présents que dans la dentition permanente ou adulte. Lors du remplacement dentaire, elles remplacent les molaires de lait.

Molaires

Les molaires sont situées dans la partie la plus postérieure de la bouche, derrière les prémolaires. Leur couronne a une grande surface occlusale avec des rainures et des cuspides. Ces dents permettent de mâcher, de broyer vigoureusement les aliments.

Dans la bouche d’un adulte, il peut y avoir 12 molaires au total : 6 dans chaque arcade, 3 de chaque côté. De l’avant vers l’arrière, ce sont la première molaire, la deuxième molaire et la troisième molaire ou dent de sagesse.

Les dents de sagesse n’éclatent pas chez toutes les personnes, car certains patients n’en ont pas. Parfois, le dentiste doit les extraire en raison d’un manque d’espace dans la mâchoire, de malpositions ou de complications, telles que des infections, des douleurs ou le déplacement d’autres dents.

Dents dans la bouche d'une femme.
Chaque dent a une fonction dans la bouche. L’absence d’une dent ou la mauvaise position d’une dent affecte le reste des dents.



[/atomik -lu-aussi ]

De quoi sont faites les dents ?

Maintenant que nous avons clarifié ce que les dents sont et les différents types de pièces dentaires, il est temps de parler de la composition des dents. Leur composition comprend différentes couches de tissus responsables de la consistance, de la résistance et de l’apparence des éléments dentaires.

L’émail

L’émail des dents est la partie la plus externe de la couronne des dents. Ce tissu est composé d’hydroxyapatite, un minéral d’une extrême résistance, et de protéines. Cette composition confère à l’émail des dents la caractéristique d’être le tissu le plus dur du corps humain.

Sa fonction principale est d’agir comme une barrière protectrice pour les tissus les plus internes. Ainsi, les agents pathogènes, les forces de mastication, les frottements d’aliments ou d’aliments très froids ou très chauds sont reçus par cette couche solide et résistante.

Cependant, malgré sa grande résistance, l’émail est vulnérable à la déminéralisation. La cause la plus fréquente est la déminéralisation causée par les acides générés par les bactéries dans la bouche, ce que nous appelons la carie dentaire.

Le passage du temps, la consommation d’aliments ou de boissons très acides ou l’exposition à des substances abrasives peuvent également user le tissu. Et il faut savoir que l’émail des dents, n’ayant pas de cellules vivantes, est incapable de se réparer et de se régénérer.

Un fait curieux à propos de l’émail est qu’il est translucide. La coloration blanc jaunâtre ou grisâtre des dents dépend de la teinte de la dentine en dessous.

La dentine

La dentine est un autre tissu dur qui compose la dent. Il constitue l’essentiel de la structure dentaire, se situant à la fois dans la portion coronaire, à l’intérieur de l’émail, et dans la racine, sous-jacente au ciment.

Il est constitué d’un matériau dur semblable à l’os. Il est principalement constitué d’une matrice qualifiée de collagène. À l’intérieur, il contient des tubules ou des conduits microscopiques qui le relient à la pulpe.

Sa fonction principale est de protéger la pulpe dentaire. De plus, ses propriétés élastiques aident à résister aux forces de choc ou de traumatisme, protégeant l’émail contre les fractures.

Il est constitué de cellules spécialisées appelées odontoblastes. Elles sont situées entre la dentine et la pulpe, restant dans cette zone tout au long de la vie de la dent. Elles participent à la formation de la dentine réparatrice et aux processus inflammatoires, à la réponse immunitaire et à la nociception de la dent.

Il est possible que dans certaines situations spécifiques elle puisse se réparer toute seule. Mais en raison de cette relation étroite avec le tissu pulpaire, toute condition ou une stimulation intense se traduit par une douleur ou une sensibilité.

La dentine est le tissu responsable de la coloration des dents.



[/atomik -lu-aussi ]

La pulpe dentaire

La pulpe dentaire est le tissu vital des éléments dentaires. Elle est située dans la zone la plus interne des pièces, protégée par les couches les plus externes.

Elle est composée de tissu conjonctif, de vaisseaux sanguins et de terminaisons nerveuses. Pour cette raison, on l’appelle aussi souvent le nerf de la dent ; la douleur provient de cette zone. Ses fonctions incluent la transmission sensorielle, nourrir la dent et former la dentine.

L’espace occupé par la pulpe dans la dent s’appelle la chambre pulpaire (dans la partie coronaire) et les canaux dentaires (dans la zone radiculaire). Les nerfs et les vaisseaux sanguins pénètrent dans la dent par un trou à l’extrémité du canal radiculaire. De là, ils se répandent dans toute l’épaisseur de la pulpe pour la nourrir.

Ce sont les zones qui sont nettoyées et comblées lors des traitements radiculaires. Ces pratiques servent résoudre des situations d’inflammation ou de mort du tissu pulpaire.

Le ciment dentaire

C’est un autre des tissus durs de la dent. Il agit comme une couverture pour les racines, protégeant la dentine de la zone racinaire.

De plus, il joue un rôle clé dans le support des éléments dentaires. Eh bien, c’est celui qui s’articule avec l’os alvéolaire à travers le ligament parodontal. Il est composé de tissus organiques calcifiés.

Les différences avec les os

Les dents et les os sont blancs, solides et contiennent d’importants dépôts de calcium. Pour cette raison, de nombreuses personnes pensent que les dents sont des os.

Maintenant que vous savez de quoi sont faites les dents, vous savez qu’il existe plusieurs tissus qui composent les dents. De plus, il existe d’autres caractéristiques qui différencient les dents du tissu osseux :

  • Composition : les os sont constitués de collagène, de phosphate de calcium et de cellules vivantes. De plus, contrairement aux dents, elles contiennent de la moelle osseuse à l’intérieur, où sont fabriquées les cellules sanguines.
  • Remodelage : les os sont dans un processus de remodelage constant. Les cellules à l’intérieur éliminent les vieux tissus et les remplacent par du nouvel os. Cela permet de maintenir des structures saines et solides. Cela ne se produit pas avec des dents qui, une fois formées, ne subissent pas de transformations majeures.
  • Guérison : en cas de blessure ou de fracture, les os sont capables de générer un processus de guérison, grâce à un cal mou qui se calcifie plus tard et peut réparer la plaie. En revanche, la perte de minéraux de la dent due à la carie ou aux fractures ne peut pas se réparer et nécessitera l’attention d’un dentiste.
OS.
Les dents ne sont pas des os. En effet, le tissu osseux ne fait pas partie des éléments dentaires.

L’importance de prendre soin de ses dents

Couper, broyer, déchirer et déchiqueter les aliments sont des actions qui ont lieu dans notre bouche presque inconsciemment. Prononcer des mots ou montrer les dents en souriant sont aussi des actions auxquelles nous ne pensons souvent pas. Et dans toutes ces actions, les dents interviennent.

Savoir de quoi sont faites les dents permet d’être plus conscient et responsable des soins de la bouche. Négliger la santé dentaire peut avoir des conséquences irréversibles. Autant le dentiste fait un excellent travail pour restaurer les fonctions, l’anatomie et l’esthétique, autant le tissu lui-même parfois est irrécupérable.

Pour cette raison, il est essentiel d’adopter une bonne hygiène bucco-dentaire. Combiner un bon brossage avec l’utilisation de dentifrices fluorés, de fil dentaire et de bains de bouche est essentiel pour prévenir les maladies des dents et des gencives.

Une alimentation saine riche en calcium, en fluor et en vitamines aide à garder des dents saines. Éviter les sucres, les aliments ultra-transformés, les boissons gazeuses et les substances acides protégera également vos dents.

Ne pas avoir d’habitudes nocives, comme se ronger les ongles, mordre des objets ou utiliser ses dents pour se couper, prévient les blessures aux dents. De plus, l’utilisation de protège-dents lors de sports à risque permet de maintenir l’intégrité des dents.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment nettoyer et entretenir les contentions dentaires ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Comment nettoyer et entretenir les contentions dentaires ?

Savoir nettoyer et entretenir les contentions dentaires est essentiel pour que cette étape de l'orthodontie se déroule sans problème.



  • Reyes-Gasga, J. (2021). Estudio del Esmalte Dental Humano por Microscopía Electrónica. Pädi Boletín Científico De Ciencias Básicas E Ingenierías Del ICBI9(Especial2), 1-6.
  • Trujillo-Hernández, M., Acosta-Acosta, A. A., Burgos Anaya, M. P., Hoyos-Hoyos, V., & Orozco-Páez, J. (2021). Erosión del esmalte dental en dientes expuestos a bebidas de origen industrial. Estudio piloto in vitro. International journal of interdisciplinary dentistry14(3), 237-241.
  • Rodríguez Pérez, H. B. La otra visión del odontoblasto: una revisión narrativa.
  • Escorcia, V. S. (2019). Fisiopatología de los odontoblastos: una revisión. Duazary: Revista internacional de Ciencias de la Salud16(3), 87-103.
  • Lantigua Palin, C., & Rodríguez, A. M. (2020). Estudio sobre los daños físicos ocasionados en el esmalte frente a agentes químicos utilizados en las diferentes técnicas de blanqueamiento: revisión literaria (Doctoral dissertation, Santo Domingo: Universidad Iberoamericana (UNIBE)).
  • Pérez Soriano, M. (2019). Estudio comparativo del color dental según edad, género y tipo de diente. Ene11, 09.
  • De la Cruz Sedano, G. S., Flores, A. K. V., Porroa, J. J. J., & de Priego, G. A. P. M. (2020). Erupción dentaria: bases moleculares. Un artículo de revisión. Revista Científica Odontológica8(1), e009-e009.
  • Ayala Pérez, Y., Carralero Zaldívar, L. D. L. C., & Leyva Ayala, B. D. R. (2018). La erupción dentaria y sus factores influyentes. Correo Científico Médico22(4), 681-694.
  • Endo, M. S., Mazuquini, A. C., Capitanio, M., Iwaki, L. C. V., Martins, A. B. T., & Pavan, N. N. O. (2019). Estudo da anatomia de pré-molares inferiores por meio de tomografia computadorizada de feixe cônico. Dent. press endod, 44-49.
  • Suarez, M. R. G. (2020). DESMINERALIZACIÓN Y EROSIÓN DENTARIA, ESTUDIO IN VITRO. Orbis Tertius-UPAL4(8).

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.