La déchirure du muscle gastrocnémien interne

La déchirure du muscle gastrocnémien interne est une blessure courante à la jambe chez les athlètes, surtout chez les joueurs de tennis, les joueurs de basketball, les skieurs et les footballeurs. Apprenez-en davantage ci-dessous.
La déchirure du muscle gastrocnémien interne

Dernière mise à jour : 20 janvier, 2022

La déchirure du muscle gastrocnémien interne est également connue sous le nom de tennis-leg. C’est l’une des lésions musculaires les plus fréquentes de la jambe, secondaire à la pratique sportive.

Cette blessure est située sur le mollet. Le mollet est la partie postérieure de la jambe qui s’étend du dessous du pli du genou (creux poplité) jusqu’à la cheville.

Il y a trois muscles dans le mollet : le gastrocnémien interne, le gastrocnémien externe et le soléaire. De plus, il y a le tendon d’Achille, qui relie les muscles gastrocnémiens et soléaire à l’os calcanéum, appartenant au talon.

Les caractéristiques de la déchirure du muscle gastrocnémien interne

La déchirure du muscle gastrocnémien interne peut correspondre à une rupture complète des fibres musculaires. Elle est principalement due à une fatigue musculaire, elle-même due à la répétition de mouvements intenses et rapides.

Cette blessure a été décrite pour la première fois en 1883 par Powell. À cette époque, le chercheur a établi que la blessure était causée par une extension du genou avec une dorsiflexion forcée de la cheville, comme lors d’un freinage en pleine course ou en commençant par l’avant-pied.

Cette déchirure est plus fréquente chez les athlètes masculins âgés entre 30 et 50 ans, et chez les joueurs de tennis, d’où son nom. Cependant, cela se produit également dans tout exercice qui sollicite davantage les muscles du mollet, comme le basket-ball, les marathons, le football et le ski.



Les causes à l’origine d’une déchirure du muscle gastrocnémien interne

Les muscles du mollet sont exposés à beaucoup de charge et de tension musculaire, car ils sont chargés de supporter le poids du corps sur l’avant-pied et les doigts lors de la marche.

Les mouvements d’accélération soudains, tels que courir ou sauter, ainsi que les freinages brusques, entraînent une charge de travail supérieure à la normale. Cela, couplé à la fatigue musculaire, peut se terminer par une déchirure.

La fatigue musculaire est due à une surutilisation répétée d’un même groupe musculaire. C’est pourquoi un échauffement et un pré-étirement appropriés sont nécessaires avant toute pratique sportive.

Au moment de sa découverte, on pensait que cette blessure était une conséquence de la rupture du tendon plantaire. Cependant, on sait maintenant que les causes de cette blessure sont les suivantes :

  • Rupture de l’intérieur du mollet, partielle et prédominante au niveau de la tête, dans 60 % des cas ;
  • Présence de liquide entre les muscles gastrocnémiens et soléaire, sans signe de lésions musculaires, dans 20 % des cas ;
  • Dans 10 % des cas, elle peut être confondue avec une thrombose veineuse profonde ;
  • Dans le reste des cas, il y a rupture totale du mollet interne.
Balle de tennis.
Les joueurs de tennis sont plus exposés à cette blessure, en raison de la dynamique de leurs mouvements.

Les symptômes

La blessure du muscle du mollet qui nous intéresse ici se manifeste par une douleur aiguë avec sensation de brûlure ou de picotements. Cette douleur apparaît de manière brutale et son intensité varie. 

L’athlète peut également avoir la sensation d’avoir reçu un coup au mollet. L’apparition d’un œdème dans la région est également possible, avec une sensation de chaleur au toucher et la présence d’un hématome.

Lorsque la blessure survient, il est possible d’entendre un bruit caractéristique. Il s’agit d’une blessure invalidante, en raison de l’intensité de l’inconfort.

Le diagnostic

Le diagnostic de la déchirure du muscle gastrocnémien interne doit être posé par un médecin ou un physiothérapeute. Le diagnostic est clinique et repose sur l’examen physique du mollet.

La douleur est exacerbée au moment de la palpation, conduisant à une confusion avec une thrombose veineuse profonde. De plus, un œdème et des ecchymoses peuvent être évidents. Un signe caractéristique est l’incapacité de fléchir le muscle plantaire ou de se tenir debout sur les orteils.

Pour établir le diagnostic définitif, une échographie haute définition des tissus mous est nécessaire, afin de visualiser l’état des fibres musculaires, la présence de liquide accumulé et exclure une thrombose veineuse profonde. Cependant, l’imagerie idéale est par résonance magnétique.



Le traitement de la déchirure du muscle gastrocnémien interne est conservateur

Le traitement est conservateur et consiste en un repos de 3 à 5 semaines ou jusqu’à ce que la flexion plantaire puisse être réalisée sans douleur. L’immobilisation avec des chaussures de marche est parfois indiquée. De plus, des moyens sont prescrits pour diminuer la douleur et l’inflammation :

  • Glace sur la zone touchée pour réduire l’inflammation ;
  • Utilisation de gels avec analgésiques ;
  • Administration d’antalgiques, d’anti-inflammatoires non stéroïdiens ou d’acétaminophène ;
  • Bas de compression qui recouvrent le mollet pour améliorer le drainage de l’œdème et prévenir les ecchymoses.

Une fois que la capacité de marcher est récupérée, elle doit être complétée par une thérapie physique. Des exercices de renforcement excentriques et des étirements sont nécessaires.

Lorsqu’il y a des hématomes qui ne cicatrisent pas, un drainage échoguidé doit être réalisé. La chirurgie n’est indiquée qu’en présence d’un syndrome des loges ou d’une atteinte du tendon d’Achille.

Physiothérapie de la déchirure du muscle gastrocnémien interne.
La rééducation est progressive. L’intervention d’un kinésithérapeute est nécessaire pour reprendre le sport.

Le repos est-il vraiment important ?

Le traitement de la déchirure du muscle gastrocnémien interne repose sur le repos du muscle atteint, la kinésithérapie dirigée et un traitement symptomatique par antalgiques et anti-inflammatoires. Le repos du muscle est nécessaire pour prévenir la formation de fibrose.

Ces cicatrices résiduelles rendent le tissu susceptible de se rompre face à un nouveau stimulus intense. Il existe actuellement de nouvelles méthodes, comme l’électrolyse guidée par ultrasons, qui agit directement sur la fibrose pour la défaire.

Si vous avez des douleurs intenses dans les membres inférieurs et que vous avez constaté que vous perdez la capacité de bouger la jambe, consultez un médecin. Seul ce dernier pourra vous prescrire un traitement adéquat.

This might interest you...
Comment traiter naturellement une déchirure musculaire ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Comment traiter naturellement une déchirure musculaire ?

Avez-vous déjà subi une déchirure musculaire ? Nous vous proposons une série de recommandations pour soulager la douleur.