Diprogenta : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

23 janvier 2021
Diprogenta est indiqué pour le soulagement des manifestations inflammatoires des dermatoses qui répondent aux corticostéroïdes, en particulier lorsque celles-ci sont compliquées par une infection secondaire, causée par des microorganismes sensibles à la gentamicine.

Diprogenta est le nom d’un médicament composé de la combinaison de dipropionate de bétaméthasone et de sulfate de gentamicine. Il est utilisé pour traiter les inflammations de dermatose qui sont également accompagnées d’infections. Il se présente sous la forme d’une crème, son utilisation est donc exclusivement topique, c’est-à-dire externe.

Qu’est-ce que le Diprogenta ?

Le diprogenta est une crème à utilisation topique externe.

Le diprogenta est un médicament qui combine deux ingrédients actifs différents : le puissant corticostéroïde bétaméthasone, sous forme de dipropionate, avec l’antibiotique bactéricide gentamicine sous forme de sulfate.

Le dipropionate de bétaméthasone a une activité anti-inflammatoire et des propriétés immunosuppressives et antiprolifératives. Les corticostéroïdes, lorsqu’ils sont utilisés par voie topique, inhibent les réactions cutanées inflammatoires et allergiques. Ils produisent une action vasoconstrictrice et leurs propriétés immunosuppressives réduisent la réponse aux réactions d’hypersensibilité.

De cette manière, ils conduisent à la rémission de symptômes tels que l’érythème, l’œdème et l’exsudation. Ils soulagent également l’inconfort des démangeaisons, des sensations de brûlure et de la douleur. Les effets anti-inflammatoires sont le résultat de l’inhibition de la formation, de la libération et de l’activité des médiateurs de l’inflammation.

D’autre part, le sulfate de gentamicine est un antibiotique aminoside à effet bactéricide, qui agit en inhibant la synthèse protéique des bactéries. La gentamicine est généralement active contre de nombreuses bactéries aérobies à Gram négatif et certaines bactéries à Gram positif.

Le diprogenta agit relativement rapidement et ses effets durent dans le temps. Pour cette raison, il peut être appliqué une à deux fois par jour, en fine couche sur la zone à traiter.

Indications du Diprogenta

Le diprogenta est indiqué pour le soulagement des manifestations inflammatoires des dermatoses qui répondent aux corticostéroïdes, en particulier lorsque celles-ci sont compliquées par une infection secondaire, causée par des microorganismes sensibles à la gentamicine.

Ces dermatoses comprennent :

  • Solaire.
  • Eczéma.
  • Psoriasis.
  • Dyshidrose
  • Exfoliative.
  • Lichen planus.
  • Neurodermatite.
  • Dermatite de contact.
  • Dermatite atopique et séborrhéique.

Comme nous l’avons dit, ce médicament agit en réduisant l’inflammation et en calmant les démangeaisons et l’inconfort. De plus, il traite d’éventuelles infections sensibles à l’action de la gentamicine.

Cependant, son utilisation ne doit pas dépasser deux semaines. En effet, si le traitement avec ce principe actif se prolonge, des effets secondaires importants peuvent apparaître.

Découvrez aussi : 3 aliments riches en vitamine C pour combattre le rhume

Effets secondaires possibles du Diprogenta

Diprogenta permet de traiter les problèmes de peau à risque d'infection

Les effets secondaires qui peuvent apparaître à la suite de l’utilisation à long terme de ce médicament et du traitement de grandes zones du corps sont :

  • Atrophie de la peau.
  • Inflammation des follicules pileux.
  • Réactions allergiques et infections.
  • Rougeurs, acné et éruptions cutanées.
  • Sécheresse ou ramollissement de la peau.

D’autres effets secondaires plus graves incluraient des altérations non seulement de la peau mais aussi d’autres systèmes et, même, du processus de développement chez les mineurs. De plus, une tolérance à la gentamicine peut également se produire, ce qui faciliterait les infections ultérieures résistantes à cet antibiotique.

Enfin, chez les enfants, ce médicament a des réactions plus agressives qui peuvent retarder la croissance normale. C’est la raison pour laquelle ce médicament ne doit pas s’utiliser chez les enfants de moins de 12 ans.

Cet article pourrait vous intéresser : Le jeu selon chaque étape de croissance de l’enfant

Précautions et contre-indications

Diprogenta n'est pas recommandé durant la grossesse.

Parmi les contre-indications, nous constatons que ce médicament, comme nous l’avons dit, ne peut pas être utilisé chez les enfants de moins de douze ans. Il ne doit pas non plus être utilisé chez les femmes enceintes, en particulier au cours du premier trimestre, ou chez les femmes qui allaitent.

Les personnes allergiques aux composants de ce médicament ne doivent pas l’utiliser. De même, il ne doit pas s’utiliser pour les infections virales ou fongiques. Il ne doit pas non plus s’utiliser en cas de syphilis, de tuberculose, d’inflammation buccale, oculaire ou génitale.

Les spécialistes déconseillent d’utiliser ce médicament sur de grandes surfaces, sur des zones couvertes de bandages ou sur des zones de la peau présentant de nombreux plis. Les zones plissées se prêtent à la croissance de bactéries et de champignons, ce qui pourrait entraîner le développement d’une résistance.

En cas de psoriasis accompagné d’infections, l’indication de ce médicament doit se faire sous surveillance médicale et rester étroitement contrôlée. Mais surtout, le Diprogenta ne doit jamais être utilisé sur des plaies ouvertes.

Toute utilisation de ce médicament dans d’autres affections cutanées ne servira qu’à camoufler les symptômes. Cela pourrait empêcher ou retarder le diagnostic par le dermatologue.

Le diprogenta a une puissante activité antibactérienne et des effets anti-inflammatoires locaux marqués. Dans la posologie et la forme d’administration recommandées pour un usage clinique, ce médicament est non toxique et possède une très bonne tolérance systémique.

  • Gip, L. (1974). A new topical steroid antibiotic combination, diprogenta. Current Therapeutic Research – Clinical and Experimental.

  • Ceballos-González, S., Torres-Cantero, C., Trujillo-Hernández, B., Muñiz, J., Huerta, M., Trujillo, X., & Vásquez, C. (2006). Comparación de la efectividad entre la aplicación de aceponato de metilprednisolona 0.1% y dipropionato de betametasona 0.05% en niños con prepucio no retráctil. Gaceta Medica de Mexico.

  • Cabrera, M. E. (1985). TRATAMIENTO DE DERMATOSIS CORTICOSUSCEPTIBLES GRAVES O RESISTENTES CON CREMA DE DIPROPIONATO DE BETAMETASONA CON GLICOL DE PROPILENO. Investigacion Medica Internacional.