Discipline positive : qu'est-ce que c'est et comment l'appliquer avec mes enfants ?

Si vous voulez que vos enfants apprennent dans le respect, déterminent leurs propres critères et soient des personnes autonomes, appliquez la discipline positive. Nous vous disons ici en quoi elle consiste.
Discipline positive : qu'est-ce que c'est et comment l'appliquer avec mes enfants ?

Dernière mise à jour : 22 août, 2022

Si vous êtes parent, l’une de vos premières tâches consiste à vous demander ce que vous voulez retirer du processus parental. Quels sont vos objectifs et vos attentes ? C’est à partir de cette réponse que vous pourrez sélectionner un style éducatif qui convient à votre famille. Si l’un de vos objectifs est d’élever un enfant autonome et résolu, heureux, avec une bonne intelligence émotionnelle et qui jouit d’un lien sain et fort avec vous, la discipline positive est votre choix.

Cette proposition parentale s’éloigne des méthodes autoritaires traditionnelles, basées sur la punition et les relations familiales hiérarchiques. Elle favorise le lien affectif entre parents et enfants, le respect mutuel et le développement chez l’enfant d’habiletés sociales et de ressources personnelles qui lui permettent de devenir un adulte sain et fonctionnel.

Ça sonne bien, non ? La vérité est que de nombreuses enquêtes approuvent ces pratiques éducatives comme l’une des meilleures alternatives disponibles. Cependant, ce n’est pas un chemin facile : il demande de grandes doses de patience, de persévérance et de travail personnel.

Il n’y a pas de raccourcis, mais les résultats parleront d’eux-mêmes.

Qu’est-ce que la discipline positive ?

La discipline positive comprend un ensemble de pratiques parentales démocratiques qui nous permettent de guider et d’accompagner le développement des enfants dans l’amour et le respect. Ce courant éducatif a été promulgué principalement par la psychologue Jane Nelsen et peut être appliqué par les parents, les éducateurs et toute personne qui joue un rôle important dans la vie d’un enfant.

Pour mieux comprendre sur quoi il repose, nous partageons avec vous quelques-uns de ses principes et objectifs fondamentaux :

  • Il développe le sentiment d’appartenance chez l’enfant. Les nourrissons réagissent mieux et sont plus disposés à coopérer s’il y a un lien avec des figures d’autorité et s’ils sentent que l’environnement (maison ou école) est le leur.
  • Soyez respectueux, gentil et ferme dans votre rôle de parent. La discipline positive rejette l’autoritarisme et l’agressivité envers les enfants, mais elle ne favorise pas non plus la permissivité. Il est possible de fixer des limites de manière saine et aimante.
  • Il encourage l’autonomie et l’apprentissage des compétences des plus petits. Le but ultime sera de guider les enfants de manière à qu’ils apprennent à se débrouiller seuls et à disposer d’une quantité suffisante de ressources personnelles pour mener leur vie.
  • L’encouragement et le renforcement positif sont prioritaires. L’accent est mis sur les comportements que nous voulons enseigner, plutôt que de signaler les mauvais comportements. La raison d’un “mauvais comportement” est analysée et des solutions sont recherchées.
  • La communication et l’empathie sont essentielles. Ils sont la base pour créer un lien d’amour et de respect mutuel avec les enfants.



Comment appliquer la discipline positive avec vos enfants ?

Si vous parvenez à intérioriser ces principes et à en faire un mode de vie, la pratique viendra d’elle-même. Par exemple, si vous vous souvenez que la priorité est le respect mutuel, il vous sera naturel d’accompagner une crise de colère de votre enfant au lieu de lui crier ou de le secouer.

Il est normal qu’au début on ne sache pas par où commencer pour appliquer ces principes. C’est pourquoi nous vous proposons ici quelques suggestions.

Accompagner une crise de colère avec une discipline positive.
La discipline positive propose d’accompagner les crises de colère, au lieu d’exercer une violence qui ne mène à rien.

Clarification des attentes

Il est important que les enfants sachent ce qu’on attend d’eux afin de se comporter en conséquence. Par conséquent, essayez d’expliquer à votre enfant quelles sont les attentes dans chaque situation.

Utilisez un langage simple et adapté à l’âge. Essayez d’être clair. “Tu dois bien te comporter” est une phrase trop ambiguë. Mieux vaut dire : “Tu dois ramasser tes jouets quand tu as fini de jouer.”

Il faut aussi anticiper les situations. Si, par exemple, vous allez manger au restaurant, vous pouvez expliquer à votre enfant qu’il devra rester assis à table ou qu’il devra parler à voix basse pour ne pas déranger les autres.

Explications raisonnables

“Parce que je l’ai dit” ne suffit pas comme raison. Lorsque vous donnez une ligne directrice ou établissez une règle, votre enfant doit comprendre pourquoi. Cela le rendra beaucoup plus disposé à collaborer.

“Nous devons quitter le parc maintenant parce que c’est l’heure du dîner et pour que tu puisses te coucher à l’heure” est une explication simple mais nécessaire. Cela n’implique pas que l’enfant acceptera volontiers de rentrer chez lui, mais cela l’aidera à se sentir pris en compte et à comprendre que vous recherchez son bien-être.

Accent sur les conséquences, pas les punitions

Dans la discipline positive, la punition, l’humiliation ou l’agressivité n’ont pas leur place. Pour qu’un enfant tire des leçons d’un “mauvais comportement” il n’est pas nécessaire de lui crier dessus, de se mettre en colère contre lui ou de se venger en lui donnant une leçon. Appliquer des conséquences logiques et naturelles est plus sain et plus efficace.

Cela signifie que la conséquence doit être directement liée au comportement et doit transmettre une leçon. Si votre enfant ne mange pas les légumes et que vous lui enlevez son téléphone portable, la punition n’a rien à voir avec le sujet et cela ne lui apprendra rien.

Les conséquences naturelles sont celles qui se produisent sans l’intervention d’un adulte et permettent l’apprentissage par cause et effet. Par exemple, si votre enfant ne ramasse pas ses jouets, il risque de ne pas les retrouver la prochaine fois qu’il voudra jouer. Ou même marcher dessus par accident et les casser. Il apprendra ainsi naturellement à être prudent et organisé.

Les conséquences logiques sont fixées par les adultes, mais elles répondent aux deux paramètres mentionnés. Si l’enfant joue avec le ballon à l’intérieur de la maison après qu’on lui a dit de ne pas le faire, le ballon peut être saisi pendant quelques jours.



Compréhension du comportement adopté par l’enfant

En tant qu’adultes, nous avons tendance à nous concentrer uniquement sur le fait que les enfants se comportent mal ou bien, mais nous ne nous arrêtons pas pour comprendre ce que leurs comportements veulent dire. Un mauvais comportement peut indiquer que l’enfant cherche de l’attention parce qu’il ressent un manque, qu’il est frustré ou en colère à propos de quelque chose ou qu’il traverse une situation compliquée.

Identifier les causes, comprendre et faire preuve d’empathie est essentiel lors de l’application d’une parentalité respectueuse et positive. Prenez un moment pour essayer de comprendre votre enfant, valider ses émotions et trouver des solutions qui l’aident avec ce qu’il essaie de communiquer. Cette attitude sera beaucoup plus saine et plus efficace que de simplement le réprimander pour sa mauvaise conduite.

Mise en avant des comportements appropriés

Se concentrer sur les comportements que nous voulons est l’une des clés les plus efficaces de la discipline positive. Pour cela, il faut favoriser les bons comportements, expliquer ce que l’on attend de l’enfant et récompenser ses démarches. À cet effet, nous pouvons utiliser des tableaux de modification du comportement.

Il faut aussi s’habituer à formuler des phrases positives. Au lieu de dire “ne crie pas”, vous pouvez dire “parle moins fort”. Si votre enfant a peint dans un livre qui n’était pas destiné à la peinture, vous pouvez lui donner un morceau de papier et lui dire “utilise ces feuilles de papier pour peindre”.

Parlez à vos enfants pour leur enseigner la discipline positive.
Parler positivement et expliquer les attentes comportementales sont des moyens d’encourager l’autonomie future des enfants.

La discipline positive favorise l’autonomie et l’acquisition de ressources

Enfin, il est essentiel de passer du temps à doter les enfants d’outils et de ressources qui les aident à devenir plus autonomes. Parmi les aspects les plus importants, figurent les suivants :

  • Enseignez l’affirmation de soi et les compétences sociales, afin qu’ils apprennent à communiquer et à interagir avec respect et efficacité.
  • Enseignez-leur l’intelligence émotionnelle, afin qu’ils puissent comprendre leurs émotions et les gérer correctement.
  • Favorisez l’autonomie et l’estime de soi, en proposant de petites tâches et responsabilités qu’ils peuvent assumer et réaliser par eux-mêmes.
  • Montrez-leur comment utiliser les ressources pour les aider à s’autoréguler dans les moments difficiles. Par exemple, la respiration, le coin calme ou le thermomètre émotionnel sont des alternatives simples et très utiles.

La discipline positive profite à toute la famille

L’éducation à la discipline positive est très bénéfique pour les enfants, car ils grandissent émotionnellement sains, en sécurité et autonomes. Mais c’est aussi très positif pour les parents, car cela les aide à se connecter avec leurs enfants, à créer des liens solides et à éviter de nombreux conflits et situations désagréables à la maison.

Commencez à appliquer ces principes et bientôt vous observerez des résultats.

Cela pourrait vous intéresser ...
10 raisons pour lesquelles les enfants se conduisent mal et comment y faire face
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
10 raisons pour lesquelles les enfants se conduisent mal et comment y faire face

Les enfants qui se conduisent mal expriment ainsi un malaise qu'ils n'ont pas été en mesure de manifester ou de canaliser.



  • Carroll, P., & Brown, P. (2020). The effectiveness of positive discipline parenting workshops on parental attitude and behavior. The Journal of Individual Psychology76(3), 286-303.
  • Carroll, P. (2021). Effectiveness of Positive Discipline Parenting Program on Parenting Style, and Child Adaptive Behavior. Child Psychiatry & Human Development, 1-10.
  • Nelsen, J. (2011). Positive discipline: The classic guide to helping children develop self-discipline, responsibility, cooperation, and problem-solving skills. Ballantine Books.