Dispositif intra-utérin : qu'est-ce que c'est et à quoi ça sert ?

Vous avez des doutes sur l'utilisation du dispositif intra-utérin ? Découvrez ici comment cela fonctionne, les différents types et à quoi s'attendre après sa pose.
Dispositif intra-utérin : qu'est-ce que c'est et à quoi ça sert ?

Dernière mise à jour : 02 mars, 2022

Il existe actuellement des dizaines d’alternatives et de procédures pour le contrôle des naissances. Certaines d’entre elles sont réversibles, tandis que d’autres sont permanentes. Chaque alternative offre un niveau de sécurité et un confort différents. Aujourd’hui, nous nous intéressons au dispositif intra-utérin.

Le dispositif intra-utérin, également connu sous le nom de DIU ou stérilet, est considéré comme une contraception réversible à longue durée d’action. C’est l’un des moyens de contraception les plus utilisés dans le monde, la Chine étant en tête. Découvrez dans les lignes suivantes les réponses aux questions les plus fréquemment posées au sujet de cette contraception.

Qu’est-ce qu’un dispositif intra-utérin (DIU) ?

Un DIU est un petit dispositif qui fonctionne comme moyen de contraception pour les femmes. Il s’insère dans l’utérus et sa particularité est qu’il est réversible. C’est-à-dire qu’il peut être retiré à tout moment sans affecter la fertilité de la femme. Il existe de nombreux types de dispositifs intra-utérins, même en général, on en distingue deux :

  • Dispositif en cuivre. Il s’agit d’un dispositif en forme de T qui contient du cuivre solide dans chacun de ses bras et un fil de cuivre qui entoure l’axe vertical. Selon les recherches, c’est l’un des moyens de contraception les plus sûrs au monde.
  • Dispositif hormonaux . Il s’agit d’un dispositif généralement en forme de T, qui libère une petite quantité de progestatif, une hormone de synthèse identique à la progestérone. Plus précisément, il libère du lévonorgestrel, bien que certains types libèrent d’autres hormones. Selon les recherches, il s’agit d’une option sûre et efficace pour éviter les grossesses non désirées.

Il existe différents modèles, tailles et marques pour ces deux types. L’efficacité et le temps d’utilisation varient selon le type.



A quoi sert un dispositif intra-utérin (DIU) ?

Les stérilets sont principalement utilisés pour le contrôle des naissances. C’est un moyen de contraception qui s’adapte aux besoins et au confort de millions de femmes dans le monde. Le taux d’erreur est inférieur à 1 % et le taux cumulatif à long terme varie entre 1 % et 5 % sur une période de 10 ans.

Le stérilet a des effets secondaires positifs pour certaines patientes. Par exemple, des recherches suggèrent que les DIU hormonaux peuvent traiter partiellement l’endométriose, les douleurs pelviennes et la dysménorrhée. Ils peuvent également réduire et même prévenir les saignements menstruels. En conséquence, ils sont utiles pour traiter les ménorragies.

Le dispositif intra-utérin est largement utilisé.
Historiquement, le dispositif intra-utérin est considéré comme l’une des meilleures méthodes contraceptives. Il utilise des mécanismes mécaniques et hormonaux pour réaliser sa fonction.

Comment fonctionne un dispositif intra-utérin (DIU) ?

Le fonctionnement des DIU varie selon le type. Les DIU en cuivre agissent en modifiant la motilité des spermatozoïdes pour les empêcher d’atteindre l’ovule (ils affectent également la motilité de l’ovule). Une fois inséré, le corps “sent” qu’il y a un dispositif externe logé dans l’utérus. En conséquence, il déclenche une série de réactions qui affectent directement les spermatozoïdes et les ovules.

Par exemple, il augmente la présence de globules blancs, d’ions cuivre et de prostaglandines. La somme de tout cela altère la glaire cervicale et les fluides utérins.

Cela affecte la mobilité des spermatozoïdes et le pH, de sorte que ces derniers meurent avant d’atteindre l’ovule. Un DIU modifie également la muqueuse de l’endomètre, ce qui empêche l’ovule de s’y implanter après la conception. En raison de ce qui précède, le dispositif intra-utérin en cuivre peut être utilisé comme contraception d’urgence.

De leur côté, les DIU hormonaux agissent en épaississant la glaire cervicale. Étant plus épaisse, les spermatozoïdes ne peuvent pas atteindre leur destination.

Ces dispositifs peuvent également empêcher les ovules de se détacher des ovaires ou de s’implanter dans la paroi de l’utérus. Bien que l’opération soit différente, dans les deux cas le résultat est le même : il n’y a pas de conception ou s’il y en a, elle ne se termine pas.



FAQ sur le dispositif intra-utérin

Combien de temps dure-t-il ?

Selon le type que vous utilisez, il peut durer entre 3 et 10 ans.

La pose est-elle douloureuse ?

Lors de la pose, vous pouvez ressentir une légère douleur, des picotements ou une gêne. Pour contrer cela, les experts recommandent de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), des agents de maturation cervicale ou des anesthésiques cervicaux locaux.

Y a-t-il des risques d’infections ?

Comme pour tout type d’intervention médicale avec un certain degré d’invasion, il existe un risque d’infection après la procédure. Cette situation peut être facilement contrôlée par votre spécialiste.

Le dispositif intra-utérin et ses complications.
Bien que le risque de complications lors de l’utilisation du stérilet soit très faible, il est conseillé de consulter un gynécologue si vous présentez des symptômes.

Mes partenaires peuvent-ils le sentir ?

Habituellement non, bien qu’ils puissent sentir la boucle qui permet le retrait du dispositif. Un stérilet ne cause pas de désagrément majeur, mais il peut être coupé si c’est le cas.

Y a-t-il un risque d’expulsion ?

Dans certains contextes, le stérilet peut être expulsé, soit parce qu’il a été mal placé, soit parce que les contractions de l’utérus lors des menstruations l’ont déplacé.

Puis-je l’enlever à tout moment ?

Oui, vous pouvez retirer le stérilet à tout moment. Et vous pouvez tomber enceinte à tout moment après le retrait.

Qui ne peut pas utiliser un dispositif intra-utérin ?

Le stérilet n’est pas recommandé pour les femmes atteintes d’un cancer de l’ovaire, du sida, d’une maladie inflammatoire pelvienne, d’une tuberculose pelvienne, d’anomalies anatomiques de l’utérus ou du col de l’utérus, entre autres.

N’oubliez pas que le stérilet ne vous protège pas contre les maladies sexuellement transmissibles (MST). Vous devez alors prendre les mesures correspondantes pour les éviter. En général, le dispositif intra-utérin est une alternative efficace et sûre au contrôle des naissances.

This might interest you...
Pendant combien de temps puis-je prendre des pilules contraceptives ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Pendant combien de temps puis-je prendre des pilules contraceptives ?

Faut-il faire des poses dans la prise des pilules contraceptives ? C'est ce que nous vous invitons à découvrir ici. Poursuivez donc votre lecture !



  • Allen, R. H., Bartz, D., Grimes, D. A., Hubacher, D., & O’Brien, P. Interventions for pain with intrauterine device insertion. Cochrane Database of Systematic Reviews. 2009; (3).
  • Arrowsmith, M. E., Aicken, C. R., Saxena, S., & Majeed, A. Strategies for improving the acceptability and acceptance of the copper intrauterine device. Cochrane Database of Systematic Reviews. 2012; (3).
  • Grimes, D. A. Intrauterine device and upper-genital-tract infection. The Lancet. 2000; 356(9234): 1013-1019.
  • McNicholas, C., Maddipati, R., Zhao, Q., Swor, E., & Peipert, J. F. Use of the etonogestrel implant and levonorgestrel intrauterine device beyond the US Food and Drug Administration–approved duration. Obstetrics and gynecology. 2015; 125(3): 599.
  • Nelson, A. L., & Massoudi, N. New developments in intrauterine device use: focus on the US. Open access journal of contraception. 2016; 7: 127
  • Vercellini, P., Viganò, P., & Somigliana, E. (2005). The role of the levonorgestrel-releasing intrauterine device in the management of symptomatic endometriosis. Current Opinion in Obstetrics and Gynecology. 2005; 17(4): 359-365.