Douleur aux aisselles : quelles sont les causes?

L'aisselle est l'une des zones les plus sensibles du corps humain. Les gênes localisées dans cette partie du corps peuvent provenir d'une blessure mais aussi d'autres facteurs.
Douleur aux aisselles : quelles sont les causes?

Dernière mise à jour : 10 février, 2021

Avez-vous déjà ressenti une douleur aux aisselles ? Étant donné qu’il y a de nombreux vaisseaux sanguins, tendons et nerfs au niveau des aisselles, il est normal que, à certains moments, vous puissiez ressentir une gêne. Les aisselles sont, en effet, connectées à certains muscles qui peuvent produire une inflammation dans les ganglions.

C’est pourquoi il est important d’identifier l’origine du trouble et d’évaluer si la douleur aux aisselles interfère avec les mouvements des bras. Si cela se produit, vous devriez consulter un médecin. Seulement dans les cas les plus graves, lorsque les ganglions lymphatiques sont endommagés, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Symptômes

Voici les symptômes les plus caractéristiques qui peuvent apparaître en cas de douleur aux aisselles:

  • Ganglions
  • Brûlure dans la zone
  • Gonflement
  • Engourdissement
  • Douleur (grave, modérée ou sévère)

Causes de la douleur aux aisselles

Dans ce qui suit, nous allons mentionner 7 principales causes qui peuvent déclencher une douleur aux aisselles.

douleur aux aisselles

1. Un froissement musculaire des aisselles

Ce type de lésion provoque une douleur soudaine et aiguë dans l’aisselle. Les personnes qui soulèvent des poids ou réalisent des efforts physiques souffrent généralement de ce trouble.

La tension musculaire provoque une faiblesse, de la rigidité, la fatigue et dans certains cas des brûlures. Pour y remédier il faut réduire l’inflammation, évitez de bouger pour ne pas endommager les muscles déchirés.

Il est recommandé d’utiliser des compresses froides pendant 20 minutes ou d’opter pour des anti-inflammatoires. Mais surtout, il est conseillé de se reposer entre 3 et 6 semaines.

2. Une lymphadénite axillaire

Cet état se produit lorsque une inflammation affecte les ganglions lymphatiques. La lymphadénite se manifeste généralement dans le cou, l’aine et les aisselles. Les principaux symptômes sont les suivants :

  • Fièvre
  • Gonflement
  • Douleur au toucher
  • Rougeur et engourdissement

La lymphadénite axillaire est due à une infection. Les médecins effectuent alors un test sanguin pour déterminer la cause et, dans certains cas, une biopsie doit être réalisée pour exclure la possibilité d’un cancer.

3. Une angine de poitrine

douleur aux aisselles

L’angine de poitrine se manifeste par une douleur intense. Elle est liée à un manque de sang dans le muscle cardiaque. Cette douleur peut se propager vers d’autres parties du corps, telles que les bras, les épaules, le cou, le dos et les aisselles. Dans ce cas, le patient présente les symptômes suivants :

  • Fatigue
  • Vertiges et nausées
  • Transpiration excessive

Si vous avez mal aux aisselles et souffrez de douleurs thoraciques, il est recommandé de consulter un médecin.

4. Une hidrosadénite suppurée

On considère l’hidrosadénite suppurée comme une maladie chronique. Elle se caractérise par l’apparition de nodules, de cicatrices ou d’abcès dans les zones où il existe des glandes sudoripares apocrines. C’est pour cela que les aisselles sont concernées.

Les inflammations créent des tunnels sous la peau qui bloquent les follicules. Parmi les facteurs de risque les plus communs, on trouve:

  • Surpoids
  • Tabagisme
  • Diminution des défenses immunitaires
  • Altération hormonale

5. Le cancer du sein

Une douleur aux aisselles peut être le signal d’alerte d’un cancer du sein, mais ce n’est pas toujours le cas. Ne paniquez pas. Le but est de prévenir.

Ce type de cancer commence par l’attaque des cellules vers les canaux producteurs de lait. Il peut également commencer dans le tissu glandulaire. Si les ganglions lymphatiques sont très enflammés, ils peuvent affecter la zone des aisselles. Les signaux d’alerte sont les suivants :

  • Mamelon inversé
  • Ganglions dans les seins
  • Rougeur et démangeaisons de la zone
  • Desquamation autour du mamelon
  • Changement de la forme et de la taille de la glande mammaire

Si vous observez l’un des symptômes mentionnés, vous devriez réaliser une mammographie ou une biopsie, selon les indications de votre médecin, afin de trouver la cause de la douleur aux aisselles et ainsi savoir s’il s’agit d’un cancer du sein.

6. Le reflux

En termes médicaux, nous le connaissons sous le nom de reflux gastro-œsophagien ou d’indigestion.  Les cellules de l’estomac sécrètent une série de liquides acides qui facilitent la digestion des aliments.

Cependant, dans certains cas, le muscle s’affaiblit et les acides gastriques remontent dans l’œsophage, ce qui provoque une sensation de brûlure dans la région thoracique qui peut se propager aux aisselles.

7. Anxiété

douleur aux aisselles

Parfois, une douleur à l’aisselle peut être la conséquence d’une somatisation. Cela signifie que, en réalité, il n’y a pas de lésions physiologiques qui endommagent les ganglions, mais le corps manifeste par cette douleur un état de stress ou d’anxiété prolongé.

Les personnes anxieuses s’inquiètent intensément et constamment, et peuvent également ressentir un malaise physique. Dans ce cas, il est recommandé à la personne d’effectuer des techniques de relaxation afin de diminuer l’anxiété. Si vous ne parvenez pas à supprimer les symptômes d’anxiété, il est préférable d’aller chez le médecin pour prescrire des médicaments plus adéquats.

Évitez l’automédication

Il est important d’évaluer la gêne avant de prendre de l’ibuprofène ou tout autre médicament sans avoir préalablement consulté votre médecin. N’oubliez pas qu’en prenant un médicament de ce type, vous pouvez masquer les symptômes et retarder la prise en charge du problème.

Cela pourrait vous intéresser ...
7 mouvements simples pour soulager les douleurs musculaires intenses
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
7 mouvements simples pour soulager les douleurs musculaires intenses

Nous savons que les étirements sont essentiels aussi bien avant qu’après l’exercice. Ils permettent d’éviter les douleurs musculaires intenses.