Écoulement du mamelon : causes et recommandations

L'écoulement du mamelon est un motif fréquent de consultation en gynécologie. Établir sa cause est fondamental pour réduire les risques de maladies plus graves. Voulez-vous en savoir plus à ce sujet ?
Écoulement du mamelon : causes et recommandations

Dernière mise à jour : 23 décembre, 2020

Un écoulement du mamelon peut être un problème très gênant mais, dans tous les cas, des causes sous-jacentes l’expliquent. Celles-ci peuvent aller de la dysplasie mammaire au cancer, dans très peu de cas.

Cette condition fait référence à des sécrétions mammaires qui s’écoulent en-dehors de la grossesse ou de l’allaitement. La « galactorrhée » est un terme similaire mais, dans ce cas, renvoie à la production de lait et a généralement des causes hormonales associées. Voulez-vous en savoir plus à ce sujet ? Nous allons dès maintenant éclaircir vos doutes.

Écoulement du mamelon : y a-t-il d’autres symptômes ?

En général, on observera toujours une sortie de liquide à travers le mamelon ou les petits trous localisés sur l’aréole. La nature de cette substance dépend beaucoup de ses caractéristiques physiques et, dans la pratique, elles sont assez variées. L’aspect de ces sécrétions peut être :

  • Blanchâtre ou laiteux.
  • Séreux, pâle ou légèrement jaunâtre.
  • Rougeâtre.
  • Une combinaison de ces éléments.

En fonction de sa cause, on peut retrouver une douleur permanente ou seulement au cours de la production de liquide. Il est aussi possible de détecter une masse ou un nodule avec diverses caractéristiques (taille, localisation, mobilité et contexture).

Dans la majorité des cas, la sécrétion est unilatérale (elle n’affecte qu’un sein), même si elle peut être bilatérale quand il y a des problèmes hormonaux. Il peut aussi y avoir une rétraction du mamelon ou un rougissement de la peau, ce qui suggère une inflammation sous-jacente.

Le sein d'une femme.

L’écoulement du mamelon peut s’accompagner d’autres symptômes, comme une douleur, une inflammation et des protubérances sur le sein.

Raisons qui peuvent expliquer un écoulement du mamelon

Il existe une immense liste de causes qui peuvent produire ce type de symptômes. Ceux-ci peuvent avoir une origine mammaire (comme les infections ou le cancer) ou extra-mammaire (tumeurs cérébrales ou ingestion de médicaments).

Causes les plus fréquentes

Nous allons ici nous intéresser aux infections localisées dans le sein, à l’ingestion de psychotropes, au papillome intracanalaire et à la condition fibrokystique du sein.

1. Infections localisées dans le sein

La mastite ou les abcès mammaires sont des causes fréquentes d’écoulement, après l’ouverture d’un canal qui permet l’évacuation du contenu. La sécrétion est alors purulente et a une mauvaise odeur. On retrouve aussi une douleur lorsqu’on se palpe le sein, une augmentation du volume et un rougissement de la peau.

Ce phénomène est beaucoup plus fréquent au cours de l’allaitement (à cause de la manipulation du mamelon par le bébé) mais peut néanmoins se produire en dehors de cette période.

2. Ingestion de psychotropes

La prolactine est une hormone qui se charge de stimuler la production et la sécrétion de lait maternel. Elle est régulée, dans le cerveau, par un neurotransmetteur connu sous le nom de dopamine.

Le traitement avec certains médicaments qui agissent directement sur le système nerveux central peuvent entraîner le changement des niveaux de dopamine de l’organisme, ce qui affecte aussi la production de prolactine et de lait maternel.

Certains médicaments qui peuvent provoquer un écoulement en dehors de la période d’allaitement sont les phénothiazines, certains antidépresseurs et des anxiolytiques.

3. Papillome intracanalaire

Le papillome intracanalaire est une condition bénigne fréquente, même si elle attire l’attention à cause de ses caractéristiques. Plusieurs examens complémentaires sont d’ailleurs nécessaires en sa présence.

L’écoulement, au cours de cette maladie, est généralement spontané et se présente fréquemment chez des patients en phase de pré-ménopause. Tout comme dans l’exemple antérieur, la pathologie naît dans le canal galactophore.

Il existe une prolifération de cellules qui mène à la formation d’une petite masse pouvant produire une sécrétion séreuse avec un peu de sang (séro-hématique).

4. Condition fibrokystique du sein

Celle que l’on connaît aussi sous le nom de « dysplasie mammaire » est, selon plusieurs études épidémiologiques, l’une des pathologies bénignes les plus fréquentes au niveau du sein. Elle consiste en la prolifération de « tissu de soutien » (conjonctif), qui peut même se produire au cours de la vie reproductive d’une femme.

Ceci conduit à la formation de masses de taille modérée, qui peuvent être douloureuses et qui entraînent une sécrétion blanchâtre à travers de nombreux orifices. En général, elle touche les deux côtés et représente l’un des motifs de consultation les plus fréquents en gynécologie.

Le médecin demandera, en fonction de l’âge du patient, des examens comme une mammographie pour déterminer la probabilité d’une lésion maligne. Il faut savoir que cela ne se produit que dans de très rares cas.

Causes moins fréquentes

Ce groupe inclut certaines conditions comme la galactophorite, les tumeurs hypophysaires, l’ectasie canalaire et le cancer du sein.

1. Galactophorite

Les seins contiennent des canaux galactophores qui peuvent parfois s’enflammer. Ils sont chargés de transporter les substances produites dans les glandes mammaires pour les faire s’écouler à l’extérieur.

Il s’agit fréquemment d’une inflammation chronique (c’est-à-dire qui évolue pendant longtemps) et, par ailleurs, aucune cause bien définie n’est identifiée. Par conséquent, elle peut aussi bien être infectieuse que non infectieuse.

2. Tumeurs hypophysaires

L’exemple le plus frappant est le prolactinome, l’une des causes les plus communes d’écoulement du mamelon d’origine tumorale. L’origine est extra-mammaire car elle se situe dans l’hypophyse (glande pituitaire) et a la capacité de produire de la prolactine.

Comme nous le mentionnions précédemment, cette hormone est chargée de stimuler la production de lait maternel. Pour le diagnostic de cette condition, des examens spécialisés comme la résonance magnétique cérébrale sont requis.

3. Ectasie canalaire

Le terme « ectasie » fait référence à la dilatation ou à l’ouverture, dans ce cas des canaux les plus proches du mamelon. Un écoulement avec des couleurs très variées, allant du jaune au marron, se produit.

L’ectasie peut toucher les deux seins et est une condition bénigne car il n’existe jusqu’à aujourd’hui aucune preuve suggérant une capacité de malignisation si l’on ne reçoit pas de traitement. Néanmoins, l’évaluation d’un médecin est toujours nécessaire.

4. Cancer du sein

Nous considérons cette cause comme l’une des moins fréquentes, étant donné que l’écoulement du mamelon n’a que très rarement une origine maligne. Le cancer du sein, en général, se présente de façon silencieuse, et c’est pour cela qu’on le détecte souvent dans ses phases avancées si on n’effectue pas les examens adéquats dans la population.

Quand cela se produit, il peut y avoir une rétraction du mamelon et la présence d’une masse proche, dure, qui n’est pas toujours douloureuse. Le médecin indiquera les examens correspondants pour son diagnostic, ainsi qu’une mammographie.

Quand consulter un médecin ?

Si vous présentez l’un des symptômes que nous avons mentionnés, nous vous suggérons de prévoir une consultation avec votre gynécologue ou médecin traitant le plus rapidement possible.

Ces types de problèmes ont une origine bénigne et certains cas ne requièrent pas de traitement. Néanmoins, face à la possibilité d’un écoulement provenant d’une maladie maligne, une bonne évaluation médicale est recommandée.

Les hommes peuvent aussi présenter un écoulement du mamelon et développer un cancer du sein. Ces patients doivent consulter leur médecin le plus tôt possible.

Consultation chez une gynécologue.

Face à la présence d’un écoulement du mamelon, l’idéal est de consulter son gynécologue ou médecin traitant. Le professionnel indiquera les examens à réaliser, selon les cas.

Traitements de l’écoulement du mamelon

Le traitement dépend complètement de la cause de l’écoulement et, dans certains cas, peut ne pas requérir de mesures thérapeutiques, à moins qu’il ne représente une gêne considérable pour la personne.

Pour les cas où l’on retrouverait une prolifération de tissu tumoral (papillomes, prolactinomes et cancer), le traitement peut inclure la résolution chirurgicale avec le retrait de la masse impliquée.

S’il s’agit d’une condition qui s’est développée à cause d’une consommation de médicaments, réguler la dose ou changer de traitement est la seule solution. Enfin, les pathologies infectieuses peuvent nécessiter un drainage chirurgical (comme c’est le cas des abcès) et une administration d’antibiotiques pendant quelques jours.

Consulter aide à prévenir les complications

Les écoulements à travers les mamelons constituent un problème fréquent et leurs causes sont très diverses, tout comme les options thérapeutiques existantes. Quoi qu’il en soit, tous les types de symptômes doivent toujours être évalués par un médecin.

Même si toutes les consultations ne doivent pas être immédiates ou urgentes, il est préférable de planifier une consultation à l’avance pour éviter des problèmes superflus. De petits symptômes peuvent parfois dissimuler des conditions graves.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 remèdes d’origine naturelle pour calmer les douleurs dans les seins
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
5 remèdes d’origine naturelle pour calmer les douleurs dans les seins

La douleur dans les seins, ou douleur mammaire, est une condition connue dans le jargon médical sous le nom de mastalgie.



  • Mazzarello S, Arnaout A. Nipple discharge. CMAJ. 2015;187(8):599. doi:10.1503/cmaj.140633
  • Halperin I, Cámara R, García M, García D. Guía clínica del diagnóstico y tratamiento del prolactinoma y la hiperprolactinemia. Endocrinología y Nutrición 2013;60(6):308-319.
  • Solís J, Cornejo P. Estados hiperprolactinémicos. Rev Med Hered 2006;17(4)234-245.
  • Cebrián C, Fernández J. La telorrea como manifestación del carcinoma intraductal de mama. Progresos de Obstetricia y Ginecología 2010;53(11):476-479.
  • Sajadi-Ernazarova KR, Sugumar K, Adigun R. Breast Nipple Discharge. [Updated 2020 Nov 20]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2020 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK430938/
  • Markopoulos C, Mantas D, Kouskos E, Antonopoulou Z, Lambadariou K, Revenas K, Papachristodoulou A. Surgical management of nipple discharge. Eur J Gynaecol Oncol. 2006;27(3):275-8. PMID: 16800258.