Élongation inguinale : pourquoi se produit-elle ?

26 janvier 2021
L'élongation inguinale est une pathologie relativement commune chez les personnes qui réalisent des exercices physiques exigeants. Découvrez comment la prévenir dans cet article.

Une élongation inguinale est une déchirure partielle des petites fibres des adducteurs qui sont situées sur le côté interne de la cuisse. Elle peut être légère ou grave mais, avec du repos et un traitement adéquat, elle a tendance à guérir complétement.

Cette pathologie est englobée dans le groupe des problèmes et des lésions de l’aine, qui se produisent pendant des activités récréatives liées à l’exercice, des travaux qui requièrent beaucoup d’efforts et des accidents avec des véhicules, entre autres événements. Si vous voulez en savoir plus sur l’élongation inguinale et la façon dont la traiter, poursuivez votre lecture.

Pourquoi une élongation inguinale peut-elle se produire ?

Comme l’indique le portail Kidshealthl’élongation inguinale se produit quand l’un des muscles de la partie interne de la cuisse se tend, se blesse ou se déchire. Il y en a cinq : le pectinée, le petit adducteur, l’adducteur moyen – qui va du pelvis au fémur – et le gracilis ainsi que le grand adducteur – qui vont du pelvis au genou.

La page médicale Hopkinsallchildrens.org nous montre les causes les plus habituelles de cette blessure. Parmi elles, nous retrouvons :

  • Pratiquer des sports qui requièrent de courir à une grande vitesse pendant de brèves périodes de temps ou qui exigent des changements de direction brusques.
  • Muscles rigides, surtout si on ne s’est pas échauffé avant de pratiquer un exercice exigeant.
  • Faible préparation physique ou fatigue au moment de réaliser une activité qui requiert une forte demande musculaire.
  • Reprendre l’activité trop vite après une blessure.

Cette pathologie est généralement liée à la pratique de l’exercice, mais ce n’est pas toujours le cas. En général, n’importe quel étirement trop agressif des muscles ou un coup fort direct sont des événements qui favorisent l’apparition de l’élongation de l’aine.

Une douleur à la cuisse.

L’apparition de la douleur à la cuisse et à l’aine en réalisant une activité physique doit être prise comme un signal d’alerte nous disant de nous arrêter.

Pour en savoir plus : Qu’est-ce que la tendinopathie du muscle tibial postérieur ?

Symptômes d’une élongation inguinale

Le portail Radychildrens, appartenant à l’hôpital de San Diego (Californie), nous montre qu’il existe trois degrés d’élongation de l’aine. Comme vous allez le voir, chacun présente sa propre symptomatologie :

  • Premier degré : une douleur légère qui peut passer inaperçue jusqu’à ce que le patient arrête de faire de l’exercice. Une fois l’activité terminée, le sportif ressent une raideur et une sensibilité locales.
  • Second degré : raideur et douleur modérée au niveau de l’aine, avec un hématome et un gonflement peu important. La marche peut être affectée et courir peut être un peu difficile.
  • Troisième degré : douleur intense, gonflement, hématome et incapacité à croiser les jambes. Il est alors très difficile de marcher.

En général, nous pouvons résumer la symptomatologie de l’élongation de l’aine aux signes cliniques suivants : gonflement et bleus au niveau de l’aine, spasmes musculaires, faiblesse dans la jambe touchée et certains problèmes pour marcher.

Diagnostic

Dans un premier temps, le professionnel vous demandera ce que vous faisiez avant de ressentir la douleur qui vous a poussé à consulter. En général, le diagnostic est différentiel, ce qui veut dire que l’on procède à un examen physique pour écarter d’autres pathologies – comme l’hernie du sportif.

S’il s’agit d’une lésion de premier degré, moins de 10 % des fibres musculaires impliquées sont touchées. Si c’est une blessure au second degré, 10 à 90 % des fibres sont touchées et, au troisième degré, c’est quasiment tout le muscle qui est déchiré ou cassé. Dans certains cas, on peut avoir recours à une IRM pour voir la portée de la déchirure.

Traitement de la distension inguinale

Le traitement dépendra du degré de blessure. Dans les cas les plus légers, le problème se résout avec un repos de deux semaines. Une déchirure complète, elle, peut requérir jusqu’à trois mois de récupération. Des fiches médicales nous indiquent quelques-uns des mesures à suivre pour guérir rapidement :

  • Repos : ne réaliser aucune activité causant une douleur pendant le processus de récupération.
  • Froid : appliquer de la glace avec une compresse froide sur la zone inguinale pendant 15 minutes environ quatre fois par jour est une bonne option pour calmer la douleur et l’inflammation. Souvenez-vous qu’il ne faut jamais appliquer directement de la glace sur la peau.
  • Médicaments : il existe des médicaments qui ne requièrent aucune ordonnance médicale pour gérer des douleurs légères ou modérées. C’est par exemple le cas des anti-inflammatoires non stéroïdiens.
  • Compression : on peut appliquer des bandes compressives sur la zone touchée pour éviter l’inflammation. Discutez de l’option la plus viable avec votre physiothérapeute.
  • Élévation, élongation et renforcement : une série d’exercices et de positions qui favoriseront la récupération du muscle touché. Encore une fois, parlez de ces techniques et de la façon dont les réaliser avec un professionnel.
  • Chaleur : celle-ci ne doit être appliquée que quand on veut reprendre une activité physique.

En général, le traitement se base sur une période de repos pour que le muscle récupère. Il faut malgré tout réaliser certains étirements pour que ce dernier ne s’atrophie pas. Tout ce processus de récupération doit être surveillé par un professionnel.

Etirement de l'aine.

Le traitement professionnel de l’élongation est nécessaire pour s’assurer une récupération qui ne dérive pas vers des complications.

Conseils qui vous aideront à prévenir une élongation inguinale

Il est parfois difficile d’éviter ce type de blessures, surtout si vous êtes sportif professionnel. Jusqu’à 16 % de tous les footballeurs blessés consultent un médecin à cause d’une élongation de l’aine. Elle est aussi très commune lors d’activités comme le hockey, le tennis et le basket.

La seule chose que nous puissions vous conseiller est de réaliser des étirements avant de faire de l’exercice et de ne pas faire d’efforts excessifs. Si vous notez une douleur dans la zone de l’aine, arrêtez le sport pendant quelques jours et surveillez la zone touchée. Le meilleur traitement de l’élongation de l’aine est, sans aucun doute, la prévention de son apparition.

Ceci peut vous intéresser : Symptômes et traitements d’un claquage musculaire

Prévenir son apparition en toute conscience

Comme vous avez pu le voir, l’élongation inguinale est une pathologie assez commune. Elle est le résultat d’une surcharge des muscles pelviens lors d’une activité physique. Avec une bonne planification de l’exercice, des étirements et l’arrêt de l’activité en cas de douleur, vous pourrez éviter son apparition.

  • Distensión inguinal, kidshealth.org. Recogido a 14 de diciembre en https://kidshealth.org/es/teens/groin-strain-esp.html
  • Distensión inguinal, hopkinsallchildrens.org. Recogido a 14 de diciembre en https://www.hopkinsallchildrens.org/Patients-Families/Health-Library/HealthDocNew/Distension-inguinal?id=0
  • Distensión inguinal, radychildrens.org. Recogido a 14 de diciembre en https://www.rchsd.org/health-articles/distensin-inguinal/
  • Distensión inguinal, Sanitas.es. Recogido a 14 de diciembre en https://www.sanitas.es/sanitas/seguros/es/particulares/biblioteca-de-salud/Lesiones/lesion-muscular/distension-inguinal.html
  • Distensión inguinal, ficha médica. Recogido a 14 de diciembre en http://stjosepheureka.myhospitalwebsite.com/apps/HealthGate/Article.aspx?chunkiid=103667
  • Bahr, Roald, and Sverre Maehlum. Lesiones Deportivas/Sports Injuries: Diagnostico, Tratamiento Y Rehabilitacion/Diagnostic, Treatment and Rehabilitation. Ed. Médica Panamericana, 2007.
  • Groin strain, physiopedia.com. Recogido a 14 de diciembre en https://www.physio-pedia.com/Groin_Strain#:~:text=Epidemiology%20%2FEtiology,-Groin%20strains%20are&text=Strain%20injuries%20to%20the%20groin,American%20football%2C%20basketball%20and%20others.