Est-ce une allergie, une grippe ou le coronavirus ?

22 mars 2020
Étant donné que les symptômes du coronavirus sont similaires à ceux d'une grippe, il est logique de se demander quelles sont les différences entre les différentes maladies virales. Les allergies saisonnières présentent également des symptômes similaires. Découvrez dans cet article ce qui caractérise chaque tableau clinique et à quel moment il faut donner l'alerte. 

La propagation du coronavirus tient le monde en haleine. Aussi bien les États des pays du monde que la population générale se demandent comment différencier les symptômes de la grippe de ceux d’une allergie et du coronavirus. Différencier les symptômes permet de savoir à quel moment il est nécessaire de mobiliser des efforts et à quel moment ça ne l’est pas.

L’augmentation du nombre de cas -plus de 120 000 infectés à l’heure actuelle- met en péril les capacités de réponse des systèmes de santé. Même si le taux de létalité du coronavirus n’est pas très élevé, il se propage très rapidement, ce qui entraîne de nombreuses consultations médicales et l’occupation de nombreux lits d’hôpitaux.

L’idée des protocoles d’action est de différencier les cas suspects, à savoir les cas devant être isolés et internés, des cas pour lesquels un confinement au domicile est suffisant. Nous devons garder à l’esprit que, même si les infos n’en parlent pas, d’autres maladies existent, et certaines d’entre elles présentent des symptômes similaires à ceux du coronavirus. C’est le cas de la grippe et des allergies saisonnières.

Dans la suite de cet article, découvrons ensemble très attentivement quels sont les symptômes de chaque tableau clinique afin d’avoir un panorama général pouvant mieux nous orienter, nous permettant ainsi de faire la différence entre une allergie, une grippe et le coronavirus.

Les symptômes du coronavirus

Trois symptômes caractérisent l’infection du coronavirus (COVID-19), à savoir l’épidémie actuelle déclarée à présent comme une pandémie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) :

  • Fièvre
  • Toux sèche
  • Epuisement

En plus de ces symptômes, certains patients présentent les symptômes suivants : diarrhée, douleurs abdominales, odynophagie (mal de gorge) et rhinorrée (écoulement nasal).

Comme nous pouvons le constater, les symptômes sont peu spécifiques et peuvent être donc confondus avec ceux d’autres maladies. Par ailleurs, certains patients testés positifs au COVID-19 ne présentent pas la totalité des symptômes cités.

Une femme qui porte un masque de protection contre les virus

Cet article peut également vous intéresser : Les symptômes du coronavirus : que faut-il savoir ?

Les symptômes de la grippe

La grippe est une maladie causée par le virus influenza et ses souches. Les cas de syndrome grippal qui se répètent chaque année correspondent à des grippes saisonnières associées au climat hivernal. Par ailleurs, au bout d’un certain temps, une épidémie ponctuelle finit par apparaître. Et ce, en raison d’une mutation du virus influenza, comme ce fut le cas de la grippe A.

Les symptômes de la grippe saisonnière sont les suivants :

  • Fièvre
  • Toux
  • Mal de gorge
  • Manque d’air

La fatigue ou l’épuisement est également très caractéristique du virus influenza. Sous l’effet de la grippe, notre corps rencontre de sérieuses difficultés pour bouger, sortir du lit et réaliser les activités de la vie quotidienne. La grippe nous oblige à rester au repos, alors que nous aimerions bien continuer à mener notre vie normalement.

Les symptômes de l’allergie

L’allergie respiratoire dont souffrent de nombreuses personnes à l’automne ou au printemps présente des symptômes bien plus légers que ceux de la grippe et du coronavirus. De plus, elle affecte généralement l’appareil respiratoire supérieur.

En plus d’attaquer le nez, l’allergie affecte également les yeux. Les symptômes d’une allergie sont les suivants :

  • Rhinorrhée (écoulement nasal)
  • Eternuements
  • Larmoiements
  • Erythème sur le bout du nez (coloration rouge que prend la peau à cause d’une irritation)

Il convient également de préciser que les symptômes de l’allergie sont légers et persistants. Bien qu’une toux sèche puisse faire son apparition sous la forme d’un accès paroxystique, cette toux n’a pas l’intensité de celle qui caractérise la grippe, par exemple. Il en est de même pour l’épuisement ou la fatigue : l’intensité de ces symptômes est beaucoup plus forte lorsqu’il s’agit d’une infection virale.

Une femme en train de se moucher à cause d'une allergie

Cet article peut également vous intéresser : Vaccins contre les allergies : questions et réponses

Comment faire la différence entre une allergie, la grippe et le coronavirus ?

En premier lieu, la grippe et le coronavirus présentent des symptômes similaires, et l’intensité de ces symptômes est également similaire. Il est donc assez compliqué de différencier ces deux virus. Le point de différenciation réside dans ce que l’on connaît sous le nom de nexus épidémiologique.

Le nexus épidémiologique désigne le contact qu’une personne a pu avoir avec une personne infectée. Ainsi, à l’heure de se demander si les symptômes sont ceux du coronavirus, il faut remonter dans le temps. Il se peut que nous ayons été en contact avec une personne ayant voyagé dans une zone géographique où le virus est présent ou que nous ayons passé du temps avec un cas positif.

En ce qui concerne les allergies, il est bien plus facile de faire la différence entre une allergie et un état grippal. Les symptômes de l’allergie sont généralement plus légers et localisés au niveau du visage, sans affectation systémique. De plus, les symptômes répondent à des stimuli ponctuels, comme le printemps et l’automne, et à la présence de certaines substances dans l’environnement.

Dans le doute, le médecin aura toujours le dernier mot. Il est important de consulter un médecin pour dissiper les inquiétudes, notamment si vous avez de la fièvre. Certains tests sont disponibles dans les centres de santé. Ces tests permettent de déterminer relativement rapidement s’il s’agit du coronavirus.

Dans le cas où il s’agirait d’une grippe et non du coronavirus, cela n’enlève rien à la gravité de la grippe. Chez les patients immunodéprimés et chez ceux qui souffrent d’une maladie chronique, la grippe liée au virus influenza est aussi, voire plus, dangereuse que le coronavirus. Elle doit donc être rigoureusement traitée.