Facteurs de risque du cancer oral

13 février 2021
Le cancer oral est une maladie grave qui peut affecter n'importe quelle partie de la cavité orale, et même la gorge. Pourquoi se développe-t-il ? Nous allons aujourd'hui étudier ses principaux facteurs de risque.

Le cancer oral est une maladie causée par une prolifération anormale de cellules dans n’importe quel tissu de la bouche. Il s’agit de l’un des cancers correspondant à la catégorie des « cancers de la tête et du cou ». Connaissez-vous les facteurs de risque du cancer oral ?

Même si la bouche est une zone accessible, que nous pouvons observer avec un miroir, la majorité des patients avec ce type de cancer reçoivent un diagnostic tardif. Cela complique à la fois le traitement et le pronostic.

Il est donc important de connaître ses facteurs de risque et de prendre des mesures pour ceux qui peuvent encore être modifiés. Découvrez-les dans cet article !

Facteurs de risque du cancer oral

Le cancer oral est moins connu que d’autres types de cancers. Dans la cavité buccale, les zones les plus communes où il peut apparaître sont :

  • Les gencives.
  • Le palais.
  • La langue.
  • La lèvre inférieure.
  • Le plancher de la langue.
  • Les glandes salivaires.

Selon une publication dans le Journal of Oral and Maxillofacial Surgeryle cancer oral est une maladie multifactorielle, c’est-à-dire qu’il existe plusieurs facteurs qui augmentent le risque de la développer. Nous allons vous les détailler dès maintenant.

1. Le tabac : un facteur de risque important du cancer oral

Avec l’habitude de fumer, tous les produits chimiques qui se trouvent dans la fumée du tabac entrent au contact de la bouche. Ces substances chimiques, comme le cadmium, l’arsenic ou le méthanol, sont cancérigènes. Elles peuvent provoquer des altérations dans les tissus avec lesquels elles entrent en contact et produire des lésions.

Par ailleurs, la chaleur provoquée par la combustion du tabac accélère ces changements morphologiques. Le risque de souffrir d’un cancer, lorsqu’on fume, augmente en fonction de la dose de tabac et de la durée de la période de tabagisme. Le fait que la qualité du tabac soit inférieure joue également un rôle.

Le tabac est un facteur de risque de cancer oral.

Les toxines contenues par la cigarette ont été largement associées à un plus grand risque de cancer oral.

2. L’alcool : le second facteur de risque de cancer oral le plus important

C’est, avec le tabac, l’un des facteurs de risque les plus déterminants. Si vous unissez ces deux facteurs, leur risque augmente de façon exponentielle, avec 38 fois plus de chances d’avoir ce cancer.

L’alcool est un irritant des muqueuses. Il produit une dégradation de l’éthanol dans l’acétaldéhyde. Il a été prouvé que l’acétaldéhyde a un lien avec le cancer oral, comme on peut l’observer dans une étude publiée dans la revue Cancers.

La mauvaise hygiène augmente la dégradation de ce composé. Elle augmente aussi le risque de cancer oral chez des personnes qui consomment de l’alcool de manière habituelle.

Ceci peut vous intéresser : Les 5 premiers symptômes possibles du cancer de la langue

3. L’alimentation

Les déficiences dans l’alimentation augmentent les risques de cancer oral et, plus concrètement, le manque de vitamines et de minéraux. Le manque de fer peut provoquer une atrophie dans la muqueuse et le déficit en vitamine E diminue le contrôle des radicaux libres, ce qui peut transformer les cellules saines en cellules tumorales.

Consommer des fruits et légumes diminue le risque de présenter un cancer oral. Le régime méditerranéen, basé sur la consommation de fruits, de légumes, d’huile d’olive, de céréales et de poisson, avec une faible quantité de viande et de produits laitiers, permet de se protéger contre le cancer oral.

4. Les facteurs environnementaux

L’un des facteurs environnementaux les plus importants et qui a le plus grand lien avec le cancer est celui des radiations solaires. La zone où ils ont une plus grande incidence est celle de la lèvre inférieure, produisant des taches couleur marron du nom de kératoses.

Parmi les facteurs environnementaux, nous retrouvons aussi les métaux lourds, comme le chrome ou le nickel, qui peuvent se trouver dans l’eau filtrée au sol avec ces métaux.

5. Les infections bactériennes

Les bactéries produisent de façon naturelle une inflammation des tissus. Cette inflammation implique une altération dans le cycle naturel des cellules. Au cours de cette altération du cycle, un type de mutation peut se produire et impliquer le développement de la tumeur.

Par ailleurs, les substances que rejettent les bactéries sont aussi toxiques pour l’organisme. Dans la biopsie des tumeurs, on retrouve dans une large mesure des restes de bactéries liées à des candidoses, des pneumonies ou différents types de champignons.

La mauvaise hygiène, comme toujours, joue également un rôle. Il existe en effet une association entre le nombre de dents perdues et le cancer oral.

Les maladies de la langue.

Les infections par bactéries ont aussi une incidence sur le risque de cancer oral. Les bactéries causent une inflammation et peuvent produire des déchets toxiques pour l’organisme.

6. Les infections virales

Il a été démontré que les virus sont responsables du cancer à 10 ou 15 %, en produisant des dommages dans l’ADN cellulaire au cours de leur réplication. Les virus avec lesquels cette relation est la plus évidente sont celui du papillome humain (VPH) et ceux de l’herpès simplex.

Le plus grand pourcentage de cancers oraux est dû à des lésions qui se trouvaient déjà sur la muqueuse orale, les « lésions pré-malignes ». Il faut toujours surveiller ces lésions. Si, après 15 jours d’évolution, elles ne s’améliorent pas, on doit aller consulter un médecin pour écarter de possibles lésions malignes.

Découvrez : 6 habitudes qui aident à prévenir le cancer

7. Les facteurs génétiques

En plus des facteurs de risque mentionné, la génétique est très importante. Une mutation génétique peut déboucher sur une tumeur. Cette génétique peut être altérée par les facteurs environnementaux, comme l’alimentation, l’exposition au soleil, le tabac, l’alcool, etc.

Comment peut-on prévenir le cancer oral ?

La prévention du cancer oral est fondamentale. Les odontologues, lors des révisions annuelles, en plus de regarder les caries, les maladies parodontales et autres pathologies de la bouche, réalisent aussi un contrôle général pour écarter de possibles lésions pré-malignes.

À la maison, le contrôle de blessures ou de taches est tout aussi important. Et si, en plus de cela, nous connaissons les facteurs de risque du cancer oral, nous pouvons faire davantage attention.

 

  • Ram H, Sarkar J, Kumar H, Konwar R, Bhatt ML, Mohammad S. Oral cancer: risk factors and molecular pathogenesis. J Maxillofac Oral Surg. 2011;10(2):132–137. doi:10.1007/s12663-011-0195-z
  • Bunnell A, Pettit N, Reddout N, et al. Analysis of primary risk factors for oral cancer from select US states with increasing rates. Tob Induc Dis. 2010;8(1):5. Published 2010 Feb 23. doi:10.1186/1617-9625-8-5
  • Azhar N, Sohail M, Ahmad F, et al. Risk factors of Oral cancer- A hospital based case control study. J Clin Exp Dent. 2018;10(4):e396–e401. Published 2018 Apr 1. doi:10.4317/jced.54618
  • Stornetta A, Guidolin V, Balbo S. Alcohol-Derived Acetaldehyde Exposure in the Oral Cavity [published correction appears in Cancers (Basel). 2018 Mar 16;10 (3):]. Cancers (Basel). 2018;10(1):20. Published 2018 Jan 14. doi:10.3390/cancers10010020
  • Speicher DJ, Ramirez-Amador V, Dittmer DP, Webster-Cyriaque J, Goodman MT, Moscicki AB. Viral infections associated with oral cancers and diseases in the context of HIV: a workshop report. Oral Dis. 2016;22 Suppl 1(Suppl 1):181–192. doi:10.1111/odi.12418