Facteurs de risque pendant la grossesse

17 mai 2018
La grossesse est une expérience de vie unique qui peut aussi comporter certains risques autant pour la mère que pour le bébé. Cependant, un bon suivi médical peut être crucial pour leur santé à tous les deux.

Quand la grossesse est normale, c’est une bénédiction pour la mère et son environnement. Mais ce n’est pas toujours le cas. Il y a des facteurs de risque pendant la grossesse qui peuvent affecter la vie de la maman et du futur bébé.

Les problèmes de santé avant la grossesse, l’âge, le mode de vie et les conditions qui peuvent survenir pendant la grossesse sont des facteurs qui peuvent mettre une grossesse normale en danger.

Quels sont les principaux facteurs de risque pendant la grossesse ?

1. Problèmes de santé

problèmes de santé pendant la grossesse

Il y a des conditions de santé qui peuvent sérieusement compromettre le développement normal de la grossesse. Cependant, les femmes dont le pronostic est très compliqué peuvent se rassurer avec une bonne prise en charge médicale.

Nous vous recommandons aussi de lire : Quelques conseils sur l’alimentation pendant les premiers mois de grossesse

Hypertension artérielle

Si la femme n’est pas sous contrôle médical et que sa tension artérielle est élevée pendant la grossesse, elle court le risque de souffrir pré-éclampsie. Cette condition peut endommager les reins de la mère et le bébé peut naître avec un poids insuffisant.

Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)

Non seulement ce syndrome , également appelé syndrome de Stein-Leventhal entrave la capacité d’une femme à devenir enceinte. Mais il l’empêche aussi d’achever sa grossesse, ce qui entraîne des fausses couches avant les 20 semaines.

Diabète

Une femme qui souffre de cette condition devrait contrôler sa glycémie avant de devenir enceinte. Le diabète peut causer des malformations dès les premières semaines de grossesse. Et entraîner des complications chez le bébé, comme l’obésité et le diabète.

Maladies rénales

Une femme atteinte d’une maladie rénale a non seulement de la difficulté à tomber enceinte. Mais aussi à être enceinte parce que les risques de fausse couche sont élevés. La prise en charge d’une grossesse en cas de maladie rénale est nécessite une grande attention.

Maladies auto-immunes

Des affections comme le lupus et la sclérose en plaques peuvent augmenter les complications pendant la grossesse. De plus, il est possible qu’une femme puisse avoir une diminution temporaire des symptômes. Mais pour d’autres, cela peut être l’inverse. Certains médicaments pour traiter ces maladies sont nocifs pour le fœtus.

Obésité

Les femmes obèses ont souvent une grossesse très difficile et un accouchement compliqué. Ce qui augmente leurs chances de développer un diabète gestationnel. Le poids qu’une femme obèse peut prendre pendant la grossesse devrait se situer entre 5 et 9 kilos maximum.

VIH/SIDA

Une femme avec ces maladies virales a besoin d’une surveillance médicale précoce et régulière. Cela assurera que le virus n’atteint pas le bébé. Une femme vivant avec le Sida peut accoucher d’un bébé par voie vaginale en toute sécurité, à condition qu’elle ait reçu des soins prénataux appropriés.

Infertilité

Certaines femmes qui ont déjà subi des traitements de fertilité peuvent alors avoir des problèmes de placenta et de saignements vaginaux. Cela est dû aux médicaments utilisés pour stimuler la fertilité.

2. Âge

problèmes de santé pendant la grossesse

Selon l’Organisation mondiale de la santé, l’âge de procréation des femmes varie de 15 à 44 ans environ. Cependant, lorsque la grossesse survient avant l’âge de 18 ans et après l’âge de 35 ans, elle est considérée comme présentant un risque élevé.

Grossesse chez les adolescentes

L’adolescente enceinte est plus exposée à certains risques tels que l’hypertension artérielle, l’anémie et l’accouchement prématuré. En plus de ces complications, la grossesse chez les  adolescentes est sujette à ne pas recevoir de bons soins prénataux en raison des préjugés qu’elle entraîne.

Grossesse tardive

Les nouvelles mères qui tombent enceintes après l’âge de 35 ans peuvent avoir une grossesse normale si elles reçoivent des soins prénataux appropriés. Cependant, elle sont exposées à des risques tels qu’un travail prolongé qui ne progresse pas et des saignements excessifs. De plus,le bébé peut développer un syndrome de Down.

3. Facteurs liés au mode de vie

mode de vie pendant la grossesse

Si le mode de vie d’une femme inclut l’alcool, le tabac et les drogues, il est clair que cela aura des conséquences sur sa santé. Mais quand elle devient enceinte, les répercussions peuvent affecter le bébé. L’engagement à mettre fin à ces pratiques dépendra de la possibilité d’avoir une grossesse normale.

Consommation d’alcool

L’alcool consommé pendant la grossesse passe directement au fœtus par le cordon ombilical. La consommation d’alcool peut entraîner une fausse couche ou la naissance d’un enfant mort. Le bébé est également plus susceptible d’avoir des malformations congénitales et le syndrome d’alcoolisme fœtal.

Tabac

Le tabagisme pendant la grossesse peut causer certaines malformations congénitales. Ainsi qu’une taille et un faible poids chez le bébé. Il peut aussi causer le syndrome de mort subite chez l’enfant. De même, une femme enceinte qui qui subit le tabagisme passif est à risque de complications, tant pour elle que pour son bébé.

Drogues

La consommation de marijuana, de cocaïne ou d’héroïne a des effets très graves sur le bébé. Comme le développement de troubles de l’attention, des troubles de l’apprentissage, une taille et un poids plus faibles. Mail il peut également présenter des symptômes de sevrage, des troubles du sommeil, des troubles de la coordination motrice, des niveaux d’activité élevés et un mauvais contrôle.

La consommation de drogues de synthèse sans ordonnance médicale entraîne les mêmes complications.

4. Conditions particulières de la grossesse

grossesse

Une femme en bonne santé qui remplit toutes les dispositions pour avoir un processus de gestation normal, peut présenter au moment de la grossesse  certaines conditions particulières qui peuvent transformer sa grossesse en une grossesse à haut risque, comme par exemple :

Grossesse multiple

Si deux, trois bébés ou plus sont attendus, il est probable qu’ils naissent prématurément. Lorsque la mère a plus de 30 ans et a pris des médicaments pour la fertilité, les chances de grossesses multiples sont élevées.

Généralement, une césarienne sera nécessaire. ,Même si la taille des bébés multiples est beaucoup plus petite que celle des bébés uniques. Ils sont plus susceptibles d’avoir des difficultés respiratoires.

Diabète gestationnel

Ce type de diabète se développe d’abord pendant la grossesse. Beaucoup de femmes peuvent avoir des grossesses saines si elles suivent un régime alimentaire approprié et les examens médicaux nécessaires. Le diabète gestationnel augmente le risque de naissance prématurée, de pré-éclampsie et d’hypertension artérielle.

Pré-éclampsie et éclampsie

La pré-éclampsie est un syndrome qui entraîne une hausse soudaine de la tension artérielle après 20 semaines de grossesse. Elle peut affecter les reins, le foie et le cerveau de la mère. Si elle n’est pas traitée, elle peut être fatale pour la mère et le fœtus.

L’éclampsie est une dérivation de la pré-éclampsie, caractérisée par un risque accru pour la mère. Car cela peut conduire à des convulsions ou à un coma.

Considérations finales

Les situations décrites sont des facteurs de risque importants pendant la grossesse, mais il est possible d’avoir une grossesse en bonne santé qui aboutit à l’arrivée d’un bébé beau et en bonne santé. Tout dépend du suivi médical de la femme et de sa volonté de suivre les instructions du médecin traitant.

 

A découvrir aussi