Galanga ou gingembre bleu : usages et considérations

Avez-vous déjà entendu parler du gingembre bleu ? Nous allons vous expliquer plus précisément de quoi il s'agit et vous parler des bénéfices de son inclusion dans l'alimentation.
Galanga ou gingembre bleu : usages et considérations

Dernière mise à jour : 27 août, 2021

Le galanga est une plante de la famille du gingembre, racine avec laquelle il partage certaines propriétés sur le plan nutritionnel. Il a une couleur marron, même si son intérieur est pâle.

Il se démarque par sa saveur piquante, même s’il s’agit d’un aliment aromatique. On le connaît aussi sous le nom de gingembre bleu et il est originaire de Chine.

Il faut prendre en compte que l’usage d’épices culinaires est extrêmement recommandé. Ces condiments se composent de phytonutriments qui ont un pouvoir antioxydant. Leur inclusion régulière dans l’alimentation peut générer une série d’effets positifs.

Nutriments et vitamines

Le galanga est une racine qui n’apporte pas beaucoup d’énergie : seulement 71 calories pour 100 grammes de produit. Néanmoins, la majeure partie vient des glucides car il se compose de 15 grammes de ce nutriment pour 100 grammes d’aliment. Par ailleurs, il concentre une quantité significative de fibres.

En fait, le plus important dans le galanga est son contenu en micro et phytonutriments. Dans le premier groupe, on peut souligner la vitamine C, car chaque 100 grammes du produit peuvent apporter 5,4 grammes de ce nutriment. En ce qui concerne les phytonutriments, il concentre une innombrable quantité de flavonoïdes et de phytochimiques avec une action anti-inflammatoire et antioxydante.

Bénéfices du galanga

Nous allons maintenant parler des principaux bénéfices du galanga quand on l’introduit dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée.

Il améliore la fonction immunitaire

Cette propriété est due à son contenu en vitamine C. Ce nutriment a la capacité d’améliorer le fonctionnement du système immunitaire, en offrant une protection plus efficace face aux infections de type respiratoire. C’est ce que révèle une étude publiée dans la revue Frontier in Immunology.

Le logo de la vitamine C.

Même si l’on associe la vitamine C aux agrumes, d’autres aliments en apportent en quantités suffisantes.

Il protège face aux processus tumoraux

Selon une étude publiée dans la revue Asian Pacific Journal of Cancer Prevention, le galanga pourrait protéger face au développement et à la progression de certains types oncologiques, grâce à son activité antioxydante. On l’a surtout étudié dans le cadre des tumeurs du sein et on a trouvé des effets très positifs en complément de la pharmacologie prescrite.

Il agit en tant qu’anti-inflammatoire

L’inflammation est le mécanisme à travers lequel de nombreuses pathologies complexes se développent. Un exemple serait celles de type cardiovasculaire.

Le galanga, grâce à son contenu en phytonutriments, est capable d’équilibrer les processus inflammatoires, en évitant une surexpression de cette réponse. Selon une étude publiée dans la revue Journal of Ethnopharmacology, le galanga génère une activité anti-inflammatoire, antimicrobienne et antioxydante grâce aux composés phénoliques.

Différences avec le gingembre et le curcuma

Le galanga se compare souvent au gingembre et au curcuma, car ceux-ci présentent aussi des bénéfices pour la santé et font partie des condiments culinaires.

La principale différence existant entre ces trois épices est que le gingembre et le curcuma semblent aider au niveau de la santé métabolique, en améliorant le contrôle du diabète. Or, aucune preuve n’indique que le galanga exerce le même effet. De la même façon, tandis que le gingembre agit en augmentant la perte de poids, le galanga se démarque par son augmentation du nombre de spermatozoïdes.

Le mieux est de combiner ou d’alterner l’utilisation de ces trois condiments. On les considère comme positifs pour la grande majorité de la population.

Effets secondaires du galanga

En général, le galanga est considéré comme un aliment sûr qui ne génère pas d’effets secondaires. Néanmoins, dans certains contextes, on devrait éviter son utilisation, comme dans le cas de la grossesse.

Il peut arriver que, quand on consomme des doses très élevées de galanga, on souffre d’altérations gastro-intestinales pouvant conduire à une diarrhée, à une douleur abdominale ou à une augmentation de la production de gaz. Une ingestion démesurée pourrait même provoquer une hausse de la sécrétion d’acides au niveau de l’estomac.

Quoi qu’il en soit, en tant que condiment et dans le cadre d’une alimentation variée, il est rare de le voir générer un type de problème. On le considère comme un aliment sûr et bénéfique.

Du gingembre bleu.

Les similitudes entre galanga, gingembre et curcuma sont notables mais leurs effets sont différents dans le corps.

Comment peut-on le consommer ?

Le plus habituel est de le retrouver sous forme de poudre de galanga ou de racine dans les boutiques spécialisées. Dans les pays occidentaux, il est rare de le trouver dans les commerces.

On peut l’utiliser de façon simple, en ajoutant la poudre aux préparations culinaires, comme on le fait avec le gingembre. Si on l’a acheté sous forme de racine, il faudra s’aider d’une râpe conventionnelle. Il faut prendre en compte qu’il donne une touche piquante aux repas.

Galanga : une racine avec beaucoup de propriétés bénéfiques

Le galanga a plusieurs bénéfices pour la santé. Il est recommandé de l’inclure dans le cadre d’une alimentation équilibrée, même s’il est difficile de le trouver dans beaucoup de villes et de pays. Il faut se rendre dans des boutiques spécialisées en produits exotiques pour acquérir cet ingrédient.

En outre, il ne faut pas penser que le galanga est un remède miracle. Même s’il existe des évidences indiquant qu’il génère une certaine protection face au développement de certains troubles, on ne doit pas mettre les médicaments de côté s’ils ont été prescrits par un spécialiste. Dans tous les cas, on pourrait utiliser l’épice de façon complémentaire.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 épices qui vous aident à éliminer les toxines
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
5 épices qui vous aident à éliminer les toxines

En plus d'apporter du goût à nos plats et nous offrir de multiples bienfaits, les épices peuvent également être très utiles pour éliminer les toxin...



  • Cerullo G, Negro M, Parimbelli M, Pecoraro M, Perna S, Liguori G, Rondanelli M, Cena H, D’Antona G. The Long History of Vitamin C: From Prevention of the Common Cold to Potential Aid in the Treatment of COVID-19. Front Immunol. 2020 Oct 28;11:574029. doi: 10.3389/fimmu.2020.574029. PMID: 33193359; PMCID: PMC7655735.
  • Ahlina FN, Nugraheni N, Salsabila IA, Haryanti S, Da’i M, Meiyanto E. Revealing the Reversal Effect of Galangal (Alpinia galanga L.) Extract Against Oxidative Stress in Metastatic Breast Cancer Cells and Normal Fibroblast Cells Intended as a Co- Chemotherapeutic and Anti-Ageing Agent. Asian Pac J Cancer Prev. 2020 Jan 1;21(1):107-117. doi: 10.31557/APJCP.2020.21.1.107. PMID: 31983172; PMCID: PMC7294026.
  • Kumar A. Phytochemistry, pharmacological activities and uses of traditional medicinal plant Kaempferia galanga L. – An overview. J Ethnopharmacol. 2020 May 10;253:112667. doi: 10.1016/j.jep.2020.112667. Epub 2020 Mar 2. PMID: 32061673.