Ghréline : fonctions et mécanisme d'action

Avec la découverte de la ghréline, un large champ de recherche s'est ouvert sur les traitements possibles contre l'obésité, une maladie qui tue des milliers de personnes chaque année.
Ghréline : fonctions et mécanisme d'action

Dernière mise à jour : 26 septembre, 2021

La ghréline est une hormone qui est principalement synthétisée dans les parois de l’estomac, ainsi que dans les tissus intestinaux, l’hypophyse, le placenta et le pancréas en petite quantité. La fonction principale de cette hormone est d’informer le cerveau que le corps doit se nourrir.

En d’autres termes, elle régule la satiété. C’est pourquoi elle est également connu sous le nom d’ « hormone de la faim ».

Le niveau de ghréline augmente avant de manger et diminue après la prise de nourriture. Son activité est étroitement liée à l’obésité et à l’accumulation de graisse corporelle, en particulier dans la région abdominale.

C’est une molécule organique instable, découverte en 1999 par l’endocrinologue Masayasu Kojima et son équipe. Le nom ghréline est né de l’union entre la particule GRHE, qui fait référence à l’hormone de croissance (GH) et “LINE”, un suffixe qui est couramment ajouté aux noms d’hormones.

Femme qui mange un sandwich.

Les fonctions de la ghréline

La fonction principale de la ghréline est de réguler la prise alimentaire et d’augmenter le poids corporel. Cette fonction est appelée « effet orexigénique ». Cependant, ce n’est pas sa seule fonction. Elle stimule également la sécrétion d’hormone de croissance (GH) par l’hypophys et régule le métabolisme énergétique.

En laboratoire auprès de rongeurs, il a été démontré que la ghréline augmente l’appétit. Cela, à son tour, a favorise l’augmentation du poids corporel et de l’adiposité dans le corps. Il a pu être démontré que cette hormone favorise l’accumulation de lipides dans la graisse abdominale.

D’autre part, la ghréline se comporte également comme un agent vasoactif dans l’homéostasie de la pression artérielle. Cela signifie qu’elle influence la contraction ou la dilatation des vaisseaux sanguins pour atteindre un équilibre de la pression artérielle. Elle exerce aussi un effet cardioprotecteur et un effet neuronal.

Le mécanisme d’action de la ghréline

La ghréline est sécrétée lorsqu’il n’y a pas de nourriture dans l’estomac. Elle pénètre ensuite dans la circulation sanguine et traverse la barrière hémato-encéphalique, c’est-à-dire qu’elle pénètre dans le cerveau. Enfin, elle atteint l’hypothalamus et active les signaux indiquant que la nourriture doit être ingérée.

Il existe plusieurs facteurs qui augmentent la production de ghréline en plus du manque d’apport alimentaire. Ce sont les suivants :

  • Manque de sommeil. Le manque de sommeil favorise une augmentation de la sécrétion de cette hormone. Le corps a tendance à compenser le manque de sommeil par un apport alimentaire accru.
  • Stress. La ghréline agit souvent en association avec d’autres hormones, comme le cortisol, l’ « hormone du stress ». Dans les états d’angoisse, vous pouvez ressentir une augmentation de l’appétit.
  • Mode de vie sédentaire. Le manque d’exercice augmente l’appétit.
  • Ménopause. La diminution des œstrogènes et de la progestérone provoque une augmentation du stress, ce qui à son tour favorise le manque de contrôle de la prise alimentaire.
  • Âge. Si une routine d’exercice physique est maintenue, le taux de ghréline reste stable. Autrement, ce taux a tendance à augmenter avec l’âge.
  • Genre. Les recherches indiquent que le taux de cette hormone a tendance à augmenter davantage chez les femmes.

La ghréline est produite en faibles quantités chez les personnes souffrant d’obésité, d’hypogonadisme, d’acromégalie et de vieillissement. A l’inverse, elle est produite en grandes quantités chez les personnes souffrant d’anorexie, de malnutrition et de cachexie.

Le chocolat est bon pour le cerveau.

Les aspects à considérer

Il a été démontré que cette hormone agit sur diverses structures du système nerveux central, telles que l’amygdale, l’hippocampe et le noyau du raphé. Tous ces domaines sont liés à la prise alimentaire, mais aussi à l’anxiété et à la mémoire. Il est à noter qu’un taux élevé de cette hormone améliore la mémoire.

Actuellement, de multiples recherches sont en cours autour de la ghréline. Avant sa découverte, les progrès dans l’étude de l’obésité étaient très limités. Avec la découverte de la ghréline, un large horizon s’est ouvert pour traiter l’obésité morbide, une maladie qui cause des milliers de décès dans le monde.

Les industries pharmaceutiques sont déterminées à développer un antagoniste des récepteurs de la ghréline. La plus prometteuse des études est l’immunisation du corps contre la ghréline. Un vaccin à haute teneur en protéines est testé en Suisse depuis 2005, mais jusqu’à présent, il n’a pas été pleinement efficace.

Cela pourrait vous intéresser ...
Types d’hormones : quelles sont les plus importantes ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Types d’hormones : quelles sont les plus importantes ?

Il existe plusieurs types d'hormones dans le corps, mais toutes aident à concrétiser les processus biologiques et chimiques du corps.