Glucagon : qu'est-ce que c'est et à quoi ça sert ?

Le principal facteur de régulation des taux de glucagon dans le sang est le taux de glucose. Lorsque le glucose sanguin est bas, un signal direct est envoyé aux cellules alpha, qui sont les cellules du pancréas qui synthétisent cette hormone.
Glucagon : qu'est-ce que c'est et à quoi ça sert ?

Dernière mise à jour : 24 janvier, 2021

Le glucagon est une hormone qui est synthétisée naturellement dans le corps, en particulier dans un organe appelé le pancréas. La fonction principale de cette hormone est d’augmenter la glycémie, contrairement à l’insuline.

En raison de cette propriété, comme nous le verrons plus loin, le glucagon est largement utilisé chez les patients souffrant d’hypoglycémie, c’est-à-dire une baisse du taux de glucose. Plus précisément, il est utilisé dans les cas où le patient a perdu connaissance et n’est pas capable d’avaler de la nourriture.

Il est conseillé à toutes les personnes atteintes de diabète de toujours avoir avec elles un contenant de glucagon, en particulier celles qui sont insulino-dépendantes. De plus, il est important qu’elles apprennent à un proche à l’administrer afin que, si nécessaire, ils puissent s’en servir.

Fonction du glucagon dans le corps

Le glucagon est une hormone synthétisée dans le pancréas.

En raison de son mécanisme d’action, le glucagon déclenche une série d’effets dans différents organes et processus du corps. Parmi ses effets, on peut citer les suivants :

  • Métabolique : il intervient dans les réactions métaboliques en induisant le catabolisme du glycogène dans le foie. En d’autres termes, il augmente la dégradation de la molécule de glycogène pour la formation de glucose.
  • Cardiaque : produit l’effet bêta bien connu, c’est-à-dire des effets inotropes et chronotropes positifs similaires à ceux des médicaments bêta-adrénergiques. Une substance inotrope est celle qui augmente la capacité contractile du muscle. En ce qui concerne l’effet chronotrope, il s’agit de la capacité de certaines substances à affecter la fréquence cardiaque.
  • Muscle lisse : le glucagon induit une relaxation intestinale aiguë.
  • Augmente la concentration de catécholamines.

Comme nous le savons déjà, il augmente la libération d’insuline. Cela permet aux cellules d’incorporer le transporteur du glucose (GLUT4) et d’utiliser le glucose formé au cours du processus de gluconéogenèse hépatique, c’est-à-dire le processus de synthèse du glucose.

Régulation du glucagon

Le principal facteur de régulation des taux de glucagon dans le sang est le taux de glucose. Lorsque le glucose est bas dans le sang, un signal direct est envoyé aux cellules alpha, qui sont les cellules du pancréas qui synthétisent cette hormone. Cette action est bloquée par l’action de l’insuline. Par conséquent, le glucose et l’insuline ont des effets opposés.

Les acides aminés augmentent également les niveaux de glucagon. Cependant, cet effet est inférieur à celui déclenché par le glucose. Le fait que les acides aminés augmentent les taux de glucagon est important, car de cette manière l’hypoglycémie déclenchée par un apport excessif en protéines peut être évitée.

Les autres substances qui stimulent la sécrétion de glucagon sont les suivantes :

  • Catécholamines.
  • Hormone de croissance.
  • Glucocorticoïdes : ils le font à la fois directement et indirectement, car leur action affecte l’augmentation des acides aminés dans le plasma.

En revanche, les acides gras libres exercent l’action inverse. Dans ce sens, ils ont un certain effet inhibiteur sur la sécrétion de glucagon.

Cet article pourrait aussi vous intéresser : Comment réguler les hormones via l’exercice physique

En savoir plus sur l’hypoglycémie

Le glucagon joue un rôle important dans l'apparition du diabète..

L’hypoglycémie, comme nous le savons déjà, est un trouble caractérisé par de faibles taux de glucose ou de sucre dans le sang. Pour de nombreuses personnes atteintes de diabète, cela signifie avoir un niveau de 70 milligrammes par décilitre ou moins. Cependant, cette valeur peut varier, vous devriez donc la vérifier avec votre médecin.

Quant aux symptômes d’hypoglycémie, ils ont tendance à apparaître assez rapidement et peuvent varier d’une personne à l’autre. D’un côté, certaines personnes souffrent des mêmes symptômes, mais avec une intensité différente, de l’autre, d’autres personnes ne montrent pas de symptômes.

Parmi les symptômes d’hypoglycémie légère à modérée, on peut citer les suivants :

  • Pâleur.
  • Somnolence.
  • Tremblements ou nerfs
  • Transpiration excessive
  • Augmentation de l’appétit
  • Changement de comportement ou de personnalité.
  • Incoordination

En revanche, lorsque le cadre hypoglycémique est sévère, les symptômes caractéristiques sont les suivants :

  • Convulsion
  • Perte d’appétit.
  • Perte de conscience

Le glucagon est une hormone synthétisée dans le pancréas et dont la fonction principale est d’augmenter le taux de glucose dans le sang. Si vous êtes diabétique, vous devez discuter avec votre médecin de la possibilité de toujours avoir avec vous une dose de cette hormone en cas d’urgence. Vous aurez aussi besoin de quelqu’un pour vous l’administrer.

Cela pourrait vous intéresser ...
Troubles oculaires dus au diabète : ce qu’il faut savoir
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Troubles oculaires dus au diabète : ce qu’il faut savoir

Les conséquences cardiovasculaires du diabète sont souvent abordées. Mais il existe aussi les troubles oculaires dus au diabète !