Gratin de morue à la mayonnaise

La morue est un poisson avec de grandes caractéristiques pour perdre du poids ou pour les sportifs. Découvrez un mode de préparation qui offre de bonnes caractéristiques organoleptiques.
Gratin de morue à la mayonnaise

Dernière mise à jour : 09 janvier, 2021

La morue est un poisson très polyvalent, il est donc possible d’en faire de nombreuses préparations. Dans ce cas, nous allons cuisiner un gratin de morue à la mayonnaise, une recette simple, saine et savoureuse. Cette recette de poisson contient des protéines et des nutriments essentiels pour garantir un bon apport nutritionnel.

Il est avantageux de donner la priorité à la consommation de poisson par rapport à la viande, bien que ce ne soit pas encore une pratique très courante. Les produits offerts par la mer ont une teneur calorique plus faible, mais du point de vue des nutriments, ils sont aussi sains que les aliments à base de viande, voire plus.

La morue, un poisson à inclure dans l’alimentation

La morue est un poisson avec une excellente composition nutritionnelle. Il se caractérise par une faible teneur en calories, fournissant 78 calories pour 100 grammes. Concernant les graisses, on peut dire qu’elle est faible en gras et riche en acides gras oméga-3.

Les lipides essentiels contenus dans la morue se sont révélés utiles pour moduler l’inflammation systémique, réduisant ainsi le risque de développer des maladies cardiovasculaires. Malgré le fait que pendant des années la graisse a été diabolisée, aujourd’hui la nécessité de sa consommation régulière est connue à coup sûr.

La teneur en protéines dépasse celle des autres poissons du même groupe. C’est donc un poisson utile à inclure dans un régime dont l’objectif est la perte de poids, ou pour les sportifs.

Il ne faut pas oublier que les protéines sont des nutriments essentiels dans l’alimentation, dont l’apport quotidien doit être garanti. Selon une étude publiée dans la revue Advances in Nutrition, l’apport de ces substances ne devrait pas être inférieur à 0,8 g/kg poids/jour, pouvant monter jusqu’à 2-3 g/kg de poids dans le cas des personnes qui font de l’exercice.

Préparation du gratin de morue à la mayonnaise

Ci-dessous, nous allons vous proposer une recette de gratin de morue exquise, très bien acceptée par tous les publics.

Ingrédients pour 4 personnes

  • 4 filets de morue frais et dessalés. Ce plat peut également être préparé avec de la morue congelée ou salée. Dans le cas de l’utilisation de la morue salée, elle doit être dessalée en la plongeant dans l’eau pendant deux jours et en changeant l’eau 2-3 fois par jour.
  • 1,2 kg de pommes de terre.
  • 2 tomates mûres.
  • 1 œuf.
  • Huile d’olive extra vierge.
  • Sel.
  • Vinaigre ou citron
Le gratin de morue est très bon pour la santé.

Préparation de la mayonnaise

Pour faire de la morue gratinée avec de la mayonnaise, il est nécessaire de faire une mayonnaise maison avec une matière grasse de qualité, qui est de l’huile d’olive extra vierge. Cela peut également être fait avec de l’huile de tournesol, mais au niveau de la qualité nutritionnelle, l’huile d’olive reste meilleure.

Si vous voulez que la saveur de la mayonnaise ne soit pas trop forte, vous pouvez utiliser des variétés d’huile d’olive extra vierge comme l’arbequina ou l’arbasona.

Cet article pourrait vous intéresser : Le pain à l’huile d’olive : une combinaison parfaite

Les étapes à suivre pour réaliser la mayonnaise maison sont les suivantes :

  1. Versez l’œuf, le vinaigre ou le citron et le sel au goût dans le verre du mixeur.
  2. Battez et, quand les ingrédients sont bien mélangés, ajoutez peu à peu l’huile d’olive extra vierge, mais sans faire de mouvements de haut en bas.
  3. Une fois la sauce émulsionnée, les mouvements peuvent désormais être effectués de haut en bas.
  4. Une fois la mayonnaise ajoutée, réservez jusqu’à ce que vous souhaitiez l’utiliser.
Le gratin de morue est excellent avec une mayonnaise maison.

Préparation du gratin de morue à la mayonnaise

  1. Tout d’abord, préchauffez le four à 180ºC. Pelez et lavez les pommes de terre et coupez-les à la boulangère.
  2. Dans un plat en verre, mettez une cuillère à soupe et demie d’huile d’olive extra vierge et placez les pommes de terre. Mettez-les au four pour qu’elles soient cuites, car elles prennent plus de temps que la morue.
  3. Plus tard, rappez les tomates. Quand vous voyez que les pommes de terre sont molles, ajoutez la tomate râpée et déposez les filets de morue sur le lit de tomate et pommes de terre.
  4. Laissez la morue au four pendant 10 à 15 minutes. Pendant ce temps, vous pouvez faire la mayonnaise.
  5. Quand vous voyez que la morue est prête, ajoutez la mayonnaise sur les filets de morue.
  6. Allumez la grille du four et réinsérez le plat en verre avec tous les ingrédients.
  7. Laissez la morue au four jusqu’à ce que vous voyiez que le dessus commence à dorer.
  8. Sortez le plat du four et… voilà !

Préparer la morue pour améliorer la qualité de l’alimentation

Ce plat est une manière innovante d’inclure le poisson dans l’alimentation, mais ne vous y limitez pas. Il existe de nombreuses façons de préparer les produits marins. La plupart d’entre eux ont d’excellentes qualités organoleptiques, leur consommation est donc recommandée. N’hésitez pas à les essayer et à introduire plus de poisson dans votre alimentation.

Cela pourrait vous intéresser ...
Poissons riches en oméga-3 que vous devriez intégrer à votre alimentation
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Poissons riches en oméga-3 que vous devriez intégrer à votre alimentation

Les poissons riches en oméga-3 sont essentiels pour une alimentation équilibrée. Ils ont de nombreux avantages à découvrir dans cet article !



  • Watanabe Y., Tatsuno I., Omega 3 polyunsaturated fatty acids for cardiovascular diseases: present, past and future. Expert Rev Clin Pharmacol, 2017. 10 (8): 865-873.
  • Wolfe RR., Ciflli AM., Kostas G., Kim IY., Optimizing protein intake in adults: interpretation and application of the recommended dietary allowance compared with the acceptable macronutrient distribution range. Adv Nutr, 2017. 8 (2): 266-275.