Les bienfaits de manger du cabillaud

18 mai 2020
Prendre soin de notre alimentation, c'est aussi prendre soin de notre santé. A ce propos, le poisson ne peut pas manquer à notre alimentation, et manger du cabillaud est une option excellente si vous souhaitez prendre soin de vous.

Prendre soin de notre alimentation, c’est aussi prendre soin de notre santé. Le poisson est donc un aliment indispensable. Par exemple, le cabillaud est une option excellente. Voici ses bienfaits et nutriments.

Le cabillaud est un type de poisson blanc très bénéfique dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée. Il s’agit d’une espèce propre aux mers froides qui établit son habitat à des profondeurs allant de 500 à 600 mètres. Même s’il est assez courant également de le trouver à environ 150 ou 200 mètres.

Par ailleurs, le cabillaud se pêche depuis la fin de l’automne jusqu’au printemps. Cependant, la morue salée, séchée, fumée ou congelée est disponible durant toute l’année.

Vous souhaitez en savoir davantage sur ce poisson ? Est-il bon de manger du cabillaud ? Nous vous expliquons ses bienfaits et les manières de le préparer.

Pourquoi est-il bon de manger du cabillaud ?

Une assiette de cabillaud cru avec du persil et des tomates

Vous aimez le cabillaud frais ? Vous serez alors certainement intéressé d’en savoir davantage sur ses bienfaits pour notre santé. Ainsi que sa valeur nutritionnelle et l’importance de ses nutriments. En effet, le cabillaud frais est très facile à digérer et contient peu de graisse.

Il est également riche en minéraux tels que le calcium, le phosphore et l’iode. C’est peut-être l’une de ses caractéristiques les plus distinctives, car 100 grammes de cabillaud frais contiennent 170 milligrammes d’iode. Ces taux peuvent diminuer selon la recette et la conservation du poisson.

D’autre part, la liste des bienfaits pour notre santé est large. Mais nous pourrions la résumer ainsi :

  • Amélioration du système nerveux et de l’activité musculaire
  • Régulation de l’équilibre hydrique à l’intérieur et à l’extérieur de la cellule grâce à la présence de potassium
  • Augmentation du phosphore présent dans nos dents et nos os
  • Stimulation de la formation de globules rouges dans le sang. Synthèse du matériel génétique et amélioration du fonctionnement du système nerveux grâce aux précieuses vitamines B

Découvrez aussi : Manger du poisson générerait moins de douleurs liées à la polyarthrite rhumatoïde: vrai ou faux ?

Valeur nutritionnelle du cabillaud frais

Des filets de cabillaud avec des oranges

D’autres nutriments que nous trouvons dans 100 grammes de cabillaud frais sont les suivants :

  • 17,68 grammes de protéines
  • 1,01 grammes de graisse
  • 352 mg de potassium
  • 190 mg de purines
  • 89 mg de sodium
  • 26 mg de calcium
  • 24 mg de magnésium
  • 0,40 mg de zinc
  • 0,32 mg de fer
  • 2 mg de vitamine C
  • 1 mg de vitamine E
  • 5,15 mg de vitamine B3
  • 0,20 mg de vitamine B6
  • 0,06 mg de vitamine B1
  • 0,05 mg de vitamine B2

Par rapport à d’autres poissons frais, le cabillaud possède une teneur élevée en sodiumCependant, si on le compare à d’autres aliments riches en ce minéral comme les fromages (500-1.000 mg) ou les conserves de poisson lui-même (500-800 mg), la quantité de sodium présente dans le cabillaud n’est pas si importante.

D’autre part, la morue salée fournit des quantités encore plus importantes de sodium (jusqu’à 8,100 mg pour 100 grammes), étant donné que le sel est utilisé comme conservateur. Par conséquent, les personnes souffrant d’hypertension ou de rétention d’eau, peuvent consommer du cabillaud frais, ou de la morue salée. A condition qu’elle soit complètement dessalée.

Lisez également : Quelles graisses votre cerveau consomme-t-il ?

Comment le préparer ?

Au marché, le cabillaud peut se trouver sous différentes formes : frais, salé, fumé ou congelé. Autrement dit, il existe de nombreuses manières de le préparer à n’importe quel moment de l’année.

En effet, il existe autant de possibilités de cuisiner le cabillaud que de régions dans le monde. Par exemple, les filets cuits à la vapeur, au micro-ondes, au four, frits ou grillés, sont autant de moyens de savourer ce poisson nutritif.

De même, vous pouvez l’utiliser comme ingrédient pour élaborer des salades originales, préparer des paellas de poisson ou cuisiner cette fameuse recette de pois chiches au cabillaud et aux épinards.

Suggestions pour les plus petits

Le cabillaud est un poisson qui a une saveur agréable, mais plus marquée que celle des autres poissons blancs. Cela peut être un avantage pour les enfants. En effet, l’une des raisons pour lesquelles ils rejettent le poisson est le manque de goût de certains, par rapport à la saveur prononcée d’un filet de porc ou de bœuf.

Les façons de manger du cabillaud sont nombreuses, ce qui augmente les chances qu’il plaise au palais des enfants. Aussi bien les croquettes, les beignets, l’omelette, et pourquoi pas quelques filets cuits avec une sauce qui rend le plat plus agréable et attrayant, peuvent être de très bons choix.

Enfin, il ne fait aucun doute que le cabillaud est un poisson qui apporte de nombreux avantages pour notre santé. Nous espérons donc que ces conseils vous seront utiles et qu’ils vous mèneront à manger davantage de cabillaud !

  • Pescados y Mariscos: Guía práctica sobre pescados. Bacalao (2018) pescadosymariscos.consumer.es/bacalao/introduccion
  • “EL BACALAO MANDA EN LA COCINA”. Escuelas Idea Sana Marzo – Abril 2005  ideasana.fundacioneroski.es/web/es/12/escuela_7/escuela7_bacalo.pdf
  • El mercado español del bacalao en salazón: una aproximación regional desde la geografía de las convenciones. Estudios Geográficos Vol. LXXIV, 275, pp. 439-467 Julio-diciembre 2013 ISSN: 0014-1496
    eISSN: 1988-8546 doi: 10.3989/estgeogr.201316
  • Gallart Jornet, L., Escriche Roberto, I. y Fito Maupoey, P. (2005): La salazón del pescado, una tradición en la dieta mediterránea. Valencia, Universidad Politécnica de Valencia.